Archives

Lettre « T » comme Trafalgar

abecedairepaysvillesetcPour Domi, la lettre « T », comme le coup de Trafalgar !

Définition de l’Internaute sur le coup de Trafalgar :

Un événement qui a de graves conséquences.

Cette expression fait référence à la célèbre bataille navale qui eut lieu au nord-ouest de Gibraltar entre les flottes française, anglaise et espagnole. La flotte de Napoléon fut anéantie, engendrant de graves conséquences pour l’avenir de la marine en France. « Un coup de Trafalgar » est donc un événement ayant de grandes répercussions et qui reste longtemps à l’esprit.

Hier, c’est notre gouvernement qui nous a fait ce coup-là avec le 49.3!  Il y a Tromperie et la Tempête va se lever un de ces quatre matins !

L’actualité regorge de Terribles nouvelles et engendre la Terreur, avec ces Terroristes sanguinaires.

Chaque jour, on apprend de nouvelles et Terrifiantes exactions de leur part.

Qu’attendent les français musulmans pour descendre dans la rue et dire que cela ne fait pas partie de leur religion, pour Tirer à boulets rouges sur ces fous ?

Et Monsieur TAPIE, va-t-il être contraint un jour, de rendre l’argent qu’on lui a indûment versé ?

DSK va-t-il  échapper à la condamnation, pauvre innocent qui ne savait pas qu’il avait affaire à des Tapineuses ?

Et ces Tombes profanées, dans quel monde de brutes vivons-nous ?

La Turquie est, elle, Targuée de violences faites aux femmes, après le viol et le meurtre d’une étudiante !

Je pourrais vous parler encore de voitures, comme la Toyota, de petits oiseaux comme les Tourterelles, ou de fleurs comme le Trèfle à quatre feuilles pour nous porter bonheur,

mais je n’ai pas le coeur à rire car je Tremble pour l’avenir !

(je serai encore un peu absente, jusqu’à la fin de la semaine)

 

Ne rien voir, ne rien entendre ?

(chiffre de 2013, voir ICI)

Dix heures du soir, je regarde un film,

Et bien que tout soit fermé chez moi,

Il me semble entendre des cris dans la rue.

Je baisse le son et j’ouvre ma porte d’entrée

Pour vérifier si je n’ai pas la berlue.

Non, les voisins de la maison d’en face crient, une fois de plus,

Ils se disputent très fort devant leurs deux petits garçons.

J’ouvre mon portail électrique et vois la maman faire les cent pas dans son jardin.

Elle pleure et crie et lui, je le vois et l’entends vociférer derrière la vitre

Où l’un des petits colle son nez.

Je leur dis « arrêtez, arrêtez, voyez ce que vous faites vivre à vos enfants ».

Elle, toujours dehors «  mais ce n’est pas moi, c’est lui, il me fiche sur la figure régulièrement,

Je ne sais plus quoi faire ».

Je lui dis alors d’appeler la police ou de voir son assistante sociale mais d’agir,

Et surtout de ne pas rester dans cette situation.

« Mais il va me prendre mes enfants » me répond-elle.

« Non, les enfants sont à vous également, c’est impossible ».

Je rentre chez moi et les entends encore un moment.

Lui sort et dit au plus grand « laisse-là, elle est tarée ! ».

Pauvres gosses, que vont-ils penser de leurs parents et des adultes ?

Très anxieuse, j’appelle mon gendre qui est  policier

Pour lui demander ce que je peux faire.

« Rien, me répond-il, si on y va cela va te retomber dessus et

Puis  on leur dira exactement la même chose que toi. »

« Je ne veux pas être lâche, lui dis-je, et laisser cette femme dans une situation de danger».

« Tu ne peux rien faire de plus » m’affirme-t-il pour me rassurer.

 Je me souviens qu’il y a longtemps, j’étais déjà intervenue chez des voisins,

dans deux cas semblables et  je crois qu’au moins une fois, le pire a pu ainsi être évité.

Bien sûr, cela se reproduira. Que devrai-je faire alors ?

Ne rien voir, ne rien entendre ?

Exaspérant !

Enervée

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, il y a des trucs, dans la vie quotidienne, qui m’énervent au plus haut point !

Je vous en livre quelques-uns ici :

les blisters, ces papiers transparents bien collés sur des objets qu’on achète, sur les CD rom par exemple.

Il faut absolument un couteau pointu pour les sortir.

Cela m’est arrivé cette semaine, j’ai passé une heure à les décoller sur des barres à rideaux rondes, quelle galère !

Et en plus, quand on les met à la poubelle (les bouts, parce que ça vient en bouts et on s’y casse les ongles) ils sont statiques,

ce qui fait qu’on ne peut s’en dépêtrer sur les doigts !

les câbles électriques des fers à repasser ou des séchoirs à cheveux qui s’entortillent tout le temps.

Quelqu’un, un jour, arrivera-t-il à en inventer des lisses ?

les chaînes tour de cou, qui s’emmêlent et font des noeuds très fins que je ne peux défaire (même avec le truc de la mie de pain)

le manque de papier aux postes à essence, ou dans les WC publics,

le ticket d’autoroute que je ne peux atteindre. N’ayant pas les bras assez longs, je dois ouvrir la portière,

me détacher pour attraper ce foutu ticket ! ne peuvent-ils faire une distributeur qui s’avance un peu ?

la carte bancaire illisible au péage alors qu’il y a une queue d’un kilomètre derrière moi,

pas de monnaie pour le parcmètre alors que je suis très pressée !

le problème à la caisse du supermarché qui arrive immanquablement quand j’ai déjà tout posé sur le tapis roulant

les gens qui parlent fort dans leur portable, se croyant seuls au monde

les tapez 1, tapez 2, etc,  au téléphone, pour finalement m’entendre dire : « tous vos correspondants sont occupés, veuillez renouveler votre appel »

J’en oublie, c’est sûr ! et vous, qu’est-ce qui vous énerve au plus haut point ?