Du pain et des jeux !

painetjeux3

 

Je complèterai aujourd’hui mon dernier article polémique par cette phrase qui nous vient des romains : Panem et circenses, qui veut dire « du pain et des jeux ».

Définition wikipédia :

« Panem et circenses (littéralement « pain et jeux du cirque », souvent traduite par « Du pain et des jeux ») est une expression latine utilisée dans la Rome antique pour dénoncer l’usage délibéré fait par les empereurs romains de distributions de pain et d’organisation de jeux dans le but de flatter le peuple afin de s’attirer la bienveillance de l’opinion populaire.  L’expression est tirée de la Satire X du poète latin Juvénal, qui lui donne un sens satirique et péjoratif.

Aujourd’hui, elle est souvent utilisée pour signifier la relation biaisée qui peut s’établir dans ces périodes de relâchement, ou de décadence, entre :

–          une population qui peut se laisser aller, se satisfaire de pain et de jeux, c’est-à-dire de se contenter de se nourrir et de se divertir et ne plus se soucier d’enjeux plus exigeants ou à plus long terme concernant le destin de la vie individuelle ou collective.

–          un pouvoir politique qui peut être tenté d’exploiter ces tendances « à la vie facile et heureuse » par la promotion de discours et de programmes d’action populistes ou court-termistes. »

En effet, les révolutions ont eu lieu parce que les populations avaient faim. Rappelez-vous, en 1789, Marie-Antoinette avait dit : « mais si les gens n’ont pas de pain, qu’ils mangent des brioches » !

De nos jours, grâce à toutes ces aides sociales distribuées souvent sans aucun discernement, la population pauvre a de quoi manger (ce qui est, quand même, une bonne chose en soi) et de quoi jouer, avec tous les appareils électroniques, la télé-réalité et aussi le foot,  par exemple, comme en ce moment avec cette coupe du monde qui prend le pas sur des enjeux bien plus graves. Ainsi LA PAIX SOCIALE est sauvegardée, pas de révolte en vue, les agents des Renseignements Généraux, croyez-moi,  veillent à cela, pour nos gouvernants !

Donc, ce système d’assistanat n’est pas prêt de disparaître, il va s’accroître sans cesse, jusqu’au moment où cela ne sera plus possible. Et là, que se passera-t-il ?

Proverbe chinois : au lieu de donner un poisson à un pauvre, apprends-lui à pêcher.

On pourrait le remplacer par : au lieu de lui donner du pain, apprends-lui à cultiver le blé !

Une réflexion au sujet de « Du pain et des jeux ! »

  1. Bonjour ma douce Clara,
    Je suis entièrement d’accord avec toi.
    A la place d’aider, le proverbe chinois a raison, apprenons à tous ces gens à se débrouiller. C’est une façon de tenir les gens en laisse, pas de risque de révolution ! Ils sont pénards.
    C’est fou ce qu’un ballon peut faire ! Même les plus sages ne sont pas arrivé à le faire !
    Cette union entre toutes les nations ! Encore une fois c’est du rêve…
    Passe une belle journée, bisous.

  2. Au Centre Afrique, on avait cultivé un superbe potager…il y avait des moutons…bref de tout, même un puits….. Au lieu de clôturer le potager, ils ont laissé les moutons tout saccager…aujourd’hui il n’y a plus rien…
    Belles journée Clara, chez nous il fait un temps pourri !

  3. tu as parfaitement raison chere Clara, l’assistanat aura une limite, par ailleurs au lieu d’accueillir des immigrés, il serait mieux de les aider à rester chez eux, en aidant au developpement du pays, pour que ça profite au plus grand nombre et non à certains dirigeants, et pour en revenir aux jeux qui endorment le peuple, je crains que le Bresil ait un reveil pénible, tant de milliards investis pour finir en humiliation ! attendons nous à de violentes reactions…bonne fin de semaine, bises

  4. c’était en février, il pleuvait assez souvent sur Kathmandu et sa vallée, normal car les nuages sont arrêtés par l’himalaya; en mars, le temps s’améliore mais il y a plus de touristes; on ne peut pas tout avoir;
    belle journée, Clara;

  5. Bonjour Clara,

    Mais comment ne pas être d’accord avec toi. J’aime beaucoup ces proverbes qui disent bien ce qu’ils veulent dire. Ces abus ne pourront pas être éternels. la situation est grave.
    Bises bien amicales.

    Henri.

  6. Du pain et des jeux : si c’était vrai, on serait tous heureux en ce moment non ? J’essaie de faire de l’humour, mais ceci dit, ce n’est jamais un bon calcul de ne pas donner aux gens le minimum de ce qu’ils ont besoin pour vivre. La misère est la pire des choses… Personne ne devrait avoir peur pour sa survie… Une sorte de salaire minimum mondial serait à réfléchir. Imaginez, plus personne n’aurait peur de manquer des éléments essentiels pour se nourrir, pour se mettre à l’abri, pour être en sécurité ! Et tout le reste, si les gens veulent plus, cela dépendrait d’eux !! Ce serait bien non ? Utopique, mais bien. Ne serait-ce que pour passer du stade survie, au stade vie !!
    Bref, en ce qui concerne le foot, il faut comprendre qu’en symbolisme, c’est un spectacle fabuleux ! Cela représente la vie en société et les gens qui gagnent et ceux qui perdent. Au-delà du côté enfantin (lors de la demi-finale, les adultes Brésilien pleuraient tout comme les enfants, c’était hallucinant !) il y a aussi ce côté symbolique, qui parle directement à l’inconscient.
    Rebref, ton article est encore une fois très intéressant et pose de véritables questions de fond. Comme : en sachant tout ça, quelle société voulons-nous maintenant ?
    Bises
    Elisabeth

  7. Quand ça va mal il y a un changement de gouvernement., les syndicats ne sont plus à la hauteur. J’ignore ce que sera notre pays dans quelques temps ! Bonne fin de semaine, amitié

  8. J espère que nos gouvernants auront assez de plomb dans la cervelle pour rester dans le marché commun et surtout ne pas en sortir . Si le Franc était réintroduit, il y aurait dévaluation tous les deux ans comme nous en avons connu autrefois.
    Bonne soirée Clara
    Latil

  9. Le foot et la téléréalité remplace les jeux du cirque mais pour le pain certains ne le voient toujours pas venir. Bises Dan

  10. Florence – Testé pour vous
    Je pense qu’il y a encore des gens en France qui ne peuvent se nourrir correctement. Si tu penses que bouffer des pates et des patates à chaque repas est largement suffisant, alors ok, on ne meurt pas de faim en France. Il y a beaucoup de personnes (plusieurs millions) qui vivent dans des logements où même des rats ne voudraient pas s’installer. Il y a de la grande misère, de la grande pauvreté Clara. Tout le monde ne s’installe pas devant la coupe du monde, les pieds en éventail. Il y a des taudis, des campements, des squats. A Toulouse, certaines personnes (enfants compris) vivent dans des tentes, au bord de la Garonne. Ils sont expulsés lorsque la Garonne monte et risque de déborder (faudrait pas qu’ils se noient quand même…du moins, que ça ne soit pas à cause de la municipalité)…et ils reviennent dès que le niveau de l’eau descend…ils crêvent la dalle, n’ont pas d’eau, aucune hygiène…mais effectivement, on ne les voit pas, on ne les entend pas, tout le monde s’en fout…ils n’existent pas…Bon allez, je ne dis plus rien car je sens que je vais m’agacer, voire m’énerver.
    Avec ton exemple de couple, d’aides, etc etc, tu vas dans le sens de marine…marine, sors de ce corps…tu as fait exactement comme elle. En France, tout est beau, tout est gentil sauf ceux qui ne bossent pas, qui ne sont pas français, qui touchent des alloc,…oui, stop, je ne dis plus rien. Bonne journée Clara, profite bien de tes vacances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.