La ferme d’autrefois

Samedi dernier, nous sommes partis pour la journée, faire une randonnée avec notre association, dans le Gers, à Nogaro. Prés de là, nous avons visité la palmeraie de Sarthou, classée jardin remarquable. Dans ce beau jardin botanique se trouve une ferme gersoise d’autrefois, laissée en l’état, dont je vous mets les photos. Je suis sûre que cela rappellera des souvenirs d’enfance à pas mal de personnes (j’en fais partie).

dsc08346

Comme vous pouvez le voir, les murs sont en torchis

dsc08347Bien exposée au soleil, la maison est attenante au hangar où se trouvent de vieux outils agricoles

dsc08348

La basse cour avec ses oies et ses canards dans la mare (eh oui, pour les foies gras !)

dsc08351La cuisinière à bois avec son four et son robinet d’eau chaude et le chaudron à confitures (ou à boudin)

dsc08352Ah, le bon matelas où on s’enfonçait avec l’édredon à plumes, rouge de préférence ! et le moine (pour réchauffer le lit) pendu au mur, sans oublier le crucifix

dsc08353

Le coin toilette, c’était sommaire, on ne faisait pas tant de manières, autrefois, n’est-ce pas ?

dsc08355

La radio, la TSF à galène, je pense ?

dsc08357Le beau berceau à bascule

dsc08354La deuxième chambre avec la Singer.

Alors, ne dirait-on pas qu’il y a des siècles qu’on vivait ainsi à la campagne ? et pourtant…

38 réflexions au sujet de « La ferme d’autrefois »

  1. C’est le genre de visite qui m’aurait plu à COUP sûr
    Ces Musées sont bien utiles pour montrer à nos jeunes la vie d’antan et combien la vie n’était pas si facile autrefois mais on savait apprécier un peu mieux me semble-t-il
    Bonne journée Clara
    Merci à toi

  2. J’aime beaucoup l’intérieur de cette ferme gersoise qui nous permet d’imaginer la vie autrefois à la ferme. Les vieilles singer et les édredons j’ai connus mais en ville. Belle journée. Bises

  3. On dirait vraiment la maison de mes grands parents !
    Je retrouve tout.
    Exactement comme ça …
    Et dire que c’était il n’y a même pas un siècle !
    On a du mal à le croire.
    Plein de nostalgie.
    De nombreuses personnes disent que c’était le bon temps mais je me souviens que nos anciens disaient la même chose … Alors ? Ben, c’était « avant », c’est tout.
    Bon mardi, toujours au soleil …
    Bisoux, chère clara

  4. Bonjour chère Clara,
    J’aime ce genre de visite, ils vivaient avec pas grand-chose, c’était nettement mieux.
    Pas de risque avec des produits nocifs pour la toilette, un peu d’eau et du savon et hop !
    J’aime bien ces anciennes cuisines.
    Un joli reportage.
    Bonne journée, bisous.

  5. Oh oui ça me rappelle plein de bonnes choses…des odeurs… des objets que tous les brocanteurs chassent encore de nos jours…pas de télé pas de téléphone, une autre époque quoi !
    Belle journée Clara

  6. superbe ton reportage chere Clara, non ce n’est pas si loin, j’ai vecu toute mon enfance jusqu’à 20ans dans une ferme comme celle ci ,je retrouve tout ou une partie de ce que j’ai connu , nous avons eu l’electricité en 1937, il ne semble pas qu’elle existe dans « ta ferme », « la table à toilette », l’edredon rouge et la machine à coudre Singer, j’ai bien connu, merci pour cette belle visite , pleine de souvenirs, bonne journee et grosses bises

  7. Bonjour Clara
    J’adore ton article .., le lit avec sa couette de plume ,la radio , la Singer que ma soeur à recupéré ..
    Tout cela j’ai pu en profiter chez ma grand-mère, je n’etais pas très grande mais quels souvenirs !!
    Cette maison en torchis reste très pittoresque
    BisesClara

  8. Emouvant ce lieu de vie où l’on distingue les traces d’une existence rude faite de labeur et d’un bonheur simple mais authentique. Bises Dan

  9. j’aime ce genre de lieux où les objets ont eu une vie, je viens de faire une découverte je connaissais chaufferettes et bassinoires mais pas du tout le moine!
    très belle journée, bises
    danièle

  10. Bonjour Clara, effectivement tu as réactivé « la boîte à souvenirs » je peux te parler des poutres, on les a conservées, je me souviens du bleu sur les murs de la chambre quand nous sommes entrés dans la maison que mes parents avaient acheté pour passer les vacances dans le village où je me suis mariée et où je vis dans la maison du grand-père de mon mari, la machine à coudre, l’édredon bien « dodu » , tu vois , ton billet me fait très plaisir en ravivant ces souvenirs et je ne suis pas la seule. Bisous et merci pour ce partage MTH

  11. Je connaissais la bassinoire en cuivre, et surtout, les briques que ma grand-mère sortait du four de la cuisinière à bois , elle les enveloppait dans de vieux draps et les glissait au fond du lit, ce que j’appréciais lorsque je passais la nuit chez elle, en plein hiver, dans la chambre non chauffée !
    Quel doux souvenir d’enfance !
    Mais, je ne connaissais pas ce moine là !
    Merci pour ce rappel de mémoire, cette grand-mère n’avait que le minimum vital, mais, enfant, je n’y voyais que du bonheur.
    Belle journée, Clara.

  12. C’est trop beau ! J’adore…que la vie était douce même s’il fallait travailler dur. Nos ancêtres ne connaissaient pas le développement durable mais le mettaient en pratique tous les jours…Comme quoi les grands mots ne servent à rien. Prenons exemple du passé !
    J’ai toujours la machine à coudre Singer de ma mère qui était celle de ma grand-mère, et je la garde précieusement. Rien qu’en la regardant j’entends encore son doux ronron. Merci pour cette belle visite matinale

  13. Oui c’était la vie d’il n’y a encore pas si longtemps… les gens avaient une vie simple, et ils n’étaient pas forcément plus malheureux qu’aujourd’hui !
    Il y a beaucoup de maisons comme cela ici, surtout vers le Puy de Dome, à Ambert les colombages, souvent mes murs en pisé… que les maçons savent de moins en moins travailler d’ailleurs !
    Ca a beaucoup de charme cette maison… Merci pour ce partage.

  14. Superbe cette ferme d’antan. Je connaissais celles des frères de mon grand-père maternel, souvent une seule pièce sur terre battue, plusieurs lits, une grande table avec des bancs et la cheminée au fond.Les chiens de chasse des tontons, se tenant au coin de l’âtre. Une porte au fond de l’énorme pièce qui menait à l’étable !
    Bises et bon mardi

  15. Pas tout fait comme ça dans ma jeunesse mais presque
    j’ai connu la lampe à pétrole et l’arrivée de la fée électricité dans la maison, la seule source de chaleur en hiver était la cuisinière…
    et avec elle au fur et à mesure des années un réfrigérateur cadeau d’un oncle parisien, le poste de radio radiola (et la famille Duraton), le chauffe eau au dessus de l’évier une vieille télé toujours offerte par l’oncle et enfin le confort du confort pour M’man: la machine à laver le linge…
    Alors ne râlons plus trop contre les centrales nucléaires car elles sont pour beaucoup dans l’évolution de la société même si l’écologie en prend un sacré coup dans l’aile
    imaginons qu’elles ne soient pas là
    pas de tgv, pas de métro, et peut-être pas de voitures électriques si chères à SegoRoyal et surtout;-) pas d’ordi, pas d’industrie (quoique non puisque tout fout le camp dans des pays où l’on paie des gens 3 queues de cerises)
    Ce n’est pas les éoliennes qui pallieront à toute la consommation française…

    Tu vois pour moi, un retour aux années 1950 aux gros pulls et aux engelures, aux toux qui duraient tout l’hiver me semblent aussi impensables
    mais…

  16. Bonjour Clara,

    J’aime beaucoup les maisons ou fermes à colombages, cela donne un cachet supplémentaire aux maisons. Belle balade que tu as faîtes, et certaines choses que je vois me rappelle de bons souvenirs de chez ma grand-mère.

    Par contre le lit remis au goût du jour a permis a tous les descendants du côté de mon mari de passer leurs premiers mois de vie, sau que ma belle-mère avait supprimé la possibilité de se balancer depuis que son fils mon mari avait faillis tomber.

    Une belle région que la tienne, il faudra que nous la découvrions.

    Belle journée et bisous d’EvaJoe

  17. …nous profitons fort heureusement du progrès mais au travers de tes photos, nous pouvons nous rendre compte combien la vie était dure autrefois…mais sommes-nous plus heureux pour autant?
    Bises de Mireille du sablon

  18. Coucou Dame Clara !!! Sourire
    Je n’ai certes pas connu tout cela mais tu sais combien je suis attachée aux traditions et à la Vie d’Antan, alors je ne pouvais que te dire un grand Merci pour ce chouette Partage !!! Sourire Ravi
    Je te souhaite une très douce journée ainsi qu’une semaine sereine Grand-Mère Comblée !!! Intense Sourire
    Mille tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

  19. Bonjour Clara
    Mon ordi ne m’a fait voir que quelques unes des photos ! C’est de toute évidence une ferme qui méritait d’être visitée . Ce type de visite est toujours touchant mais nous aurions du mal à habiter ces fermes de nos jours .
    Bisous

  20. Et pourtant, oui, Clara, pas si loin que ça de nous, quel qu’en soit le pays ! Ah ! Ce que tout a évolué à une de ces vitesses, hein !
    Bonne soirée de ce mardi !
    Amitiés♥

  21. Pendant longtemps les paysans constituaient la majorité de la population et de nombreux Français pourront reconnaître cet habitat de leurs ancêtres.

  22. Coucou Clara, merci de me faire découvrir un peu de ce passé.
    Très simple et rustique, mais on sent au fond, une âme, et ça me plait de regarder tes belles photos. Merci.

    C’est ta petite Lolli, qui passe te souhaiter une bonne soirée.
    J’espère que tu as passé un bon mercredi et que tout vas bien par
    chez toi. Ici toujours frais le matin et l’après midi il fait 24 degrés.
    Pas pu passer hier alors je double ma ration d’amitié. lol !
    Un peu compliqué de passer tous les jours ces temps-ci, mais je pense bien à toi quand même.
    Prends soin de toi.
    Lolli

  23. Bonjour, ah l’édredon en plumes rouges, j’ai connu; ce temps n’est pas si lointain, juste à côté de chez moi il y avait une ferme, c’est un habitant qui m’en a montré l’emplacement, maintenant la ville pousse comme un champignon, et le tramway est en préparation, dans le cadre du Grand Paris; adieu veaux, vaches cochons 🙂 je te souhaite une bonne soirée, bisous

  24. Bonjour chère Clara,

    J’aime bien visiter ces vieilles demeures chargées d’histoire il en existe aussi dans les Landes, merci pour ce partage gros bious

  25. Aujourd’hui les photos sont  » entières  » sur mon ordi …et donc encore plus parlantes . Un endroit qui méritait bien la visite !
    Mais pour moi , la campagne , c’est agréable pour visiter ou y passer des vacances .
    J’y reste deux ou trois mois par an , mais dans un studio pour touristes ! Je serai toujours reconnaissante à mes parents de ne pas y être restés vivre et ne pas avoir gardé les vieilles fermes de mes grands parents et de mon grand oncle . J’ai plaisir à les revoir de la route et parfois on m’y y fait encore entrer. Rien ou presque n’a changé . C’est émouvant mais je vois qu’il est difficile d’y faire plus que l’indispensable pour pouvoir y vivre normalement.
    Plusieurs fermes du même type sont visitables dans ma région , j’y vais régulièrement, pour en sentir l’odeur , y retrouver des souvenirs , des sensations… et retourner ensuite avec plaisir dans mon studio de campagne et surtout dans ma ville.
    Bisous

  26. Coucou Clara
    Ouch ! j’ai tout connu ! chez nous et chez mes grand-mères …. La cuisinière « chauffage-central » au charbon dans la cuisine qui tentait de chauffer TOUTE la maison (12 à14° dans ma chambre dans laquelle je faisais mes devoirs !!!), avec robinet d’eau chaude et four (le seul), le « camping gaz à 2 feux », la brique enveloppée de journal ficelé qui sortait du four, l’édredon énorme, la « toilette » (cuvette et broc en faïence), la singer et le poste qui captait toutes les chaînes, même étrangères …. et le « ptit coin » dans le jardin chez ma gd mère maternelle… avec PQ papier journal …. et l’eau à la pompe dehors … etc, etc….
    Et je n’en souffrais pas : c’était monnaie courante !
    Le progrès a été, quand on y réfléchit, foudroyant ! Tant de changements en si peu de temps (70 ans) !
    Merci Clara et bisous

  27. ma mère qui était couturière travaillait sur une Singer même modele!
    le lit était en fer peint en bleu
    les autres meubles, j’y retrouve des ressemblances !

  28. C’est une belle reconstitution, bien dans son jus, qui donne effectivement une bonne idée des conditions de vie d’antan. C’était spartiate mais suffisant. Merci pour la visite. Bisous Clara

  29. Désolée ma Clara, suis en retard de lecture ! Mon PC a rendu l’âme, alors le temps que j’installe le neuf et que je comprenne le nouveau fonctionnement, cela m’a pris une semaine !
    Magnifique cette ferme ! Moi aussi j’aurais bien aimé la visiter. Tu as dû te régaler !
    Plein de bisous ma belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.