La leçon de morale

 

instruction civiqueD’après ce que j’ai lu et entendu, les leçons de morale auraient recommencé chaque jour à l’école, primaire sans doute, car mes petits-enfants qui sont au collège et au lycée ne m’en ont pas parlé.

J’ai farfouillé dans Internet pour retrouver des exemples de leçons qu’on nous enseignait autrefois :

« Bien mal acquis ne profite jamais. »

  » Plus fait douceur que violence. « 

  » L’homme ignorant gagne difficilement sa vie.  » 

 » L’oisiveté est mère de tous les vices.  » 

 » Personne ne croit plus le menteur, même quand il dit la vérité. « 

 » L’alcool, voilà l’ennemi. « 

 » Afin de devenir un homme honnête et un bon citoyen, observe les conseils de la morale.  »

Quand je relis ces quelques phrases (il y en avait en veux-tu en voilà) et que je m’attarde sur chacune d’entre elles, je me demande sur quels exemples vont s’appuyer les enseignants d’aujourd’hui !

De plus, la tenue à l’école faisait partie intégrante de cette morale :

Se mettre en rang, se lever quand l’enseignant rentrait dans la classe, dire bonjour, merci, pardon, faire silence…

L’enseignant vérifiait aussi la propreté des mains, des ongles, des oreilles et l’accoutrement vestimentaire de ses élèves.

La tenue du cahier, l’écriture avaient également une grande importance.

On nous enseignait également l’instruction civique, l’organisation et le respect des institutions, les valeurs de la République (et l’obéissance aussi, il faut bien en convenir), le patriotisme car il fallait bien être prêt pour partir à la guerre, et se sacrifier,  si nécessaire ! C’était être un bon citoyen.

On connaissait ainsi ses droits et ses devoirs. Qui les connaît et les respecte à présent ?

Il faudra sûrement, aux enseignants actuels,  beaucoup de pédagogie pour faire rentrer tout cela dans la tête de nos enfants. Seront-ils marqués à vie comme nous l’étions par ces dogmes qui étaient quand même parfois discutables ? Où se situent les limites d’un tel enseignement ? N’est-ce pas aux familles d’abord d’inculquer des règles élémentaires de vie en société à leurs enfants ?

Une fois encore, tout est brouillé et on ne s’y retrouve pas.

Qu’en pensez-vous ?

 

39 réflexions au sujet de « La leçon de morale »

  1. Sans trop tomber dans la nostalgie, je reconnais qu’on nous enseignait de bonnes choses et que c’était des atouts pour nous.
    Le problème, maintenant, c’est que les enseignants sont « bridés » et critiqués pour un oui ou pour un non …
    Ils n’ont plus de libre-arbitre et les programmes imposés le sont en dépit du bon sens : plus aucune de nos bonnes vieilles valeurs que tu as décrites.
    C’est aux familles de faire le travail en amont … 😕 Mais peu le font.
    Bon dimanche, ma chère Clara
    Pour moi, il va être long : J’ai tellement mal au pied que je ne peux même plus le poser par terre …
    Ca m’inquiète.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  2. bonjour chere Clara, oui on nous inculquait de bons principes, certains peut etre discutables, mais l’idée était bonne, il va y avoir beaucoup de travail à faire de la part des enseignants, de nos jours on a si peu de considération pour eux ! et les enfants bien peu préparés ! certains parents font leur boulot, mais bien peu hélas ! bon dimanche chere Clara, bisous

  3. et pourquoi ne pas dormir, c’est génial de dormir à la belle étoile en toute sécurité, on n’est pas en France, il n’y a pas de voleurs ni de gangsters; ni de lions ou d’éléphants sauvages (qui n’attaquent pas non plus du reste sauf quand on leur fait du mal
    bon dimanche, Clara

  4. très beau texte .dans les années 60.70.j ai connu les leçons de morale en début de journée .chaque jour le thème était différent. (hygiène .code de la route ).c était du temps ou le jeudi etait un jour sans école.

  5. Bonjour Clara,
    C’est comme dans tout, il y a à prendre et à laisser. Ce serait évidemment souhaitable (voire nécessaire) que certaines de ses valeurs soient remises au goût du jour dans l’enseignement. Mais beaucoup de parents et d’enseignants eux-mêmes n’en n’ont plus eu les notions. Comment donc pourraient-ils les inculquer aux élèves ? Les programmes scolaires sont tellement chargés que les matières ne sont plus approfondies, mais simplement survolées. Alors tu penses, il n’y a plus de place pour l’instruction civique. Ceci dit, le « savoir vivre avec les autres » est aussi une question de bon sens, certaines choses coulent de source et n’ont pas besoin de longs discours … encore faudrait-il avoir envie ou se donner la peine de les appliquer. Mais ça c’est encore une autre histoire.
    Bisous Clara … passe un bon dimanche 😉

  6. Bonjour Clara, c’était pourtant simple et efficace, maintenant « pourquoi faire simple , quand on peut faire compliqué » c’est sûrement ce que pense la Ministre de l’éducation. J’ai entendu que le grec et le latin serait remplacé par les langues anciennes orientales, cela veut dire quoi? Bisous et bonne journée MTH

  7. 😥 notre système d’éducation à nous les cinquantenaire était très bon, on a appris à lire lettre par lettre ensuite on a jugé bon de faire la méthode semi globale et pour finir la globale, une catastrophe, plus d’orthographe d’où la dictée journalière qui va voir le jour
    les parents pense que c’est à l’école d’éduquer leurs enfants mais que nenni cela leur revient : il faut distinguer l’instruction de l’éducation – de plus nos enfants n’ont plus d’éducation civique j’ai posé la question à la petite voisine CP et à son frère CM2…. comment peut-on faire évoluer en bien un pays qui foule aux pieds les valeurs fondamentales ? car en plus il y a les gosses ‘nés français’ qui tirent les classes vers le bas : il n’y a qu’à voir leur langage….. les enseignants se font agresser quand ils mettent une mauvaise note, j’ai une maitrise de lettres, je voulais être professeur de lettres et au dernier moment j’ai bifurqué, j’ai fait philo et ensuite j’ai trouvé un travail (mes parents pouvaient supporter mon cursus) tout çà pour dire que pour rien au monde je ne reviendrais en arrière pour me faire insulter à longueur de journée par des jeunes qui ne veulent pas apprendre, ne pensent qu’à l’argent facile – au final vu qu’il n’y a pas de travail en France et beaucoup d’immigrés ces jeunes vont finir délinquants…
    j’aime beaucoup cette phrase : Personne ne croit plus le menteur, même quand il dit la vérité …. et de menteur nous en avons un en première ligne alors ???
    autre chose supprimer le service militaire a été une grave erreur cela mettait du plomb dans la tête des jeunes gens … servir sa nation voilà une belle formule qui n’ a plus lieu d’être vu qu’il n’y a pratiquement plus de nation
    je souhaite à tous ces jeunes qui arrivent dans les écoles beaucoup de chance et aux professeurs beaucoup d’endurance et de patience
    excuse moi Clara si j’ai pris bcp de place c’est un sujet qui me tient à cœur
    bon dimanche à toi 😉

  8. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…la morale, le civisme…mais les enseignants ne peuvent pas tout enseigner…c’est aux parents de tenir leur rôle de parents…je ne pense pas que la jeunesse soit si désastreuse de nos jours…ils sont solidaires, humains, compatissants, polis, etc etc…les médias, les politiques tiennent un autre discours mais en général les jeunes sont bien, vraiment bien…bien sur, il y a (et il y a toujours eu) les racailles (comme on dit) mais ça n’est pas une majorité…ils ne sont qu’une poignée (grosse poignée, je suis d’accord)…il faut arrêter de penser que les gosses sont pourris, immatures, délinquants…notre jeunesse est belle et plus sage que certains (que beaucoup) de leurs aînés.
    Pour le camping-car..hé hé..peut-être qu’on se croisera un jour sur la route ou dans un camping ? 🙂
    Bonne journée Clara et y’a du soleil et de belles choses

  9. Tout a été dit dans les coms laissés…
    J’ai ri en lisant « L’homme ignorant gagne difficilement sa vie. » » car cela me rappelle un sacré souvenir d’enfant ! à côté de chez mes grands parent il y avait un monsieur qui ne savait ni lire ni écrire mais qui gagnait très bien sa vie en temps que maréchal ferrant alors que son neveu, monsieur très instruit et diplômé n’avait pas un sou. J’ai dis ça à l’institutrice qui m’a flanqué la phrase à copier 100 fois, Grr ! Je ne l’ai pas fais mon papa étant allé voir la directrice de l’école qui a convenu que je n’avais pas tord !
    De toute façon c’est aux parents de diriger correctement leurs enfants et effectivement ne confondons pas éducation et instruction!
    Bon dimanhe

  10. Bonjour Clara ,oui…morale ou instruction civique….Il faut certainement que ce soit adapté au mode de vie qui a beaucoup changé. Réapprendre les valeurs essentielles, oui…Il y en a besoin. Les élèves ont de la répartie à présent ….
    Amicalement.

  11. bonjour Clara, je fais une petite pause rangement avec l’ ordi!
    voilà pour dire que la famille c’est très important, il faut donner l’exemple, et parler avec les enfants, leur dire ce que nous avons appris avec notre expérience de la vie, il ne voudront pas trop le savoir peut-être mais ça restera quand même beaucoup!
    je me souviens que ma mère m’emmenait dans les rues, les églises, les processions, dans les champs, et elle me disait tout le temps, regarde ceci, viens voir, touche, regarde cela, comme ont dit « ça m’inquiquinait drolement »! je préférais souvent qu’elle me laisse tranquille, mais elle insistait tout le temps!
    aujourd’hui je fais pareil avec mes enfants et petits enfants, donc on garde des choses…
    et puis les valeurs, les vertus, l’aide, un certain bon sens, le confort pour tout le monde sont tout de même les pilliers de notre culture, je pense qu’on a tort de tout critiquer… si on n’apprend pas cela, ce qu’il reste ça ne sera l’objectif de faire de l’argent, où les fins justifient les moyens… et si on n’arrive pas à cet objectif, on se laissera facilement enrôler dans des tas de trucs car on n’a plus autre chose
    enfin mes pensées sur le sujet!
    bisous ensoleillés du dimanche
    Angie

  12. J’adore l’anecdote de « tachka says » ! C’est tellement vrai !! Nous allons souvent voir les banquiers pour investir, comme tu le sais, et aucun d’entre eux ne nous a demandé les notes que nous avions pu avoir à l’école, ni même si nous avions suivi assidument les cours de morale ! Par contre, tous regardent de près si nos projets sont viables ! Donc, l’instruction n’a rien à voir avec « gagner sa vie », ça c’est une évidence !!
    D’autre part, je viens de poser la question à Mathias, qui est en classe de CM2, concernant les leçons de morale qu’il a à son école. Il m’a dit : « oui, on en fait. La maîtresse nous dit qu’il ne faut pas taper les copains dans la cour de récréation, qu’il ne faut pas parler en classe, qu’il faut être poli et si on ne fait pas ça, on est puni de récréation ! » C’est une morale de haut vol je trouve !! ça apprend bien la vie, non ?! -rire… ou pleurer peut-être !!!-
    Ceci dit, je vois la maîtresse cette semaine, je compte lui demander de me montrer le cahier de ces fameuses « leçons de morale ». Il paraît qu’ils « écrivent », mais Mathias ne sait pas trop quoi ! Est-ce que c’est parce qu’il ne retient rien de ce qu’on lui dit, ou bien est-ce que c’est trop éloigné de ses préoccupations d’enfant, ou bien est-ce que ça ne le concerne pas, ou bien est-ce que c’est parce que ces cours ne sont pas intéressants ? Beaucoup de questions n’est-ce pas ? Je vais essayer de tirer ça au clair ! et je reviens ici même pour te donner mes impressions, si j’ai des réponses bien entendu !
    Bises et à bientôt Clara

  13. Ah ! Les bons principes selon moi, commencent à la maison, et l’école poursuit dans la même ligne. Cela, ça donnait quelque chose, dans l’temps, et c’est, et sera toujours de mise, je l’crois bien ! … selon toutefois le monde actuel dans lequel nous vivons, par exemple.
    Bonne et belle poursuite de ce dimanche Clara,
    Amitiés♥

  14. Oui c’est aux parents à enseigner la vie en société, les règles à respecter. Mais l’école doit aussi fournir ce type de cours en plus approfondis je pense. Bisouss

  15. Il était grand temps d’y revenir à ces temps de « morale » depuis le temps qu’on en parle. Le problème est que les enseignants, pour la plupart assez jeunes, n’ont absolument pas de notion de base et certains se plaignaient dès la rentrée de ne pas avoir de support pédagogique. Alors que la morale commence par les quatre mots magiques, pourquoi ces mots magiques, la déclinaison de toutes les formes de respect et je ne vois vraiment pas ce qui est difficile dans l’affaire d’autant que c’est une sensibilisation, une réflexion plus qu’un théorème à apprendre bêtement. Je trouve pour ma part que même un peu tardive, c’est une bonne initiative.
    Passe une belle soirée. Bisous Clara

  16. Bonjour Clara,

    Mai 68 a chassé les leçons de morale et l’instruction civique quel dommage. heureusement pour certains les parents ont veillés à l’éducation de leurs enfants, mais pas tous. Attendons la suite.
    Bises bien amicales.

    Henri.

  17. L’instruction civique ma semble essentiel pour défendre la laïcité, bien connaître nos institutions et préparer aux devoirs du citoyen. La morale doit être inclus dans l’éducation familiale. Bises Dan

  18. Bonjour ma douce Clara,
    L’éducation commence à la maison, cela me paraît primordial, l’école prend la relève.
    Où sont les enseignants d’antan ? On ne peut plus faire de remarque aux enfants, je comprends que les enseignants baissent les bras et subissent sans rien dire les cancres.
    C’était peut-être un peu corsé avant, mais il y avait de la discipline, je suis pour la discipline et le savoir-vivre, cela me paraît élémentaire.
    Bonne semaine, bisous.

  19. Bien sûr c’est important d’inculquer des valeurs aux enfants à l’école mais c’est aux parents en premier à le faire, l’école n’est qu’un relai, s’il n’y a pas d’éducation à la maison c’est inutile. Belle semaine

  20. je défends les enseignants le fait que je travaille avec eux et je peux dire que c’est très dur psychologiquement de tenir une trentaine d’élèves…auparavent,on était pas plus de 20 par classe et on avait des règles pour se tenir et punition mais on ne convoquait pas les parents sans cesse…Mais depuis que les parents sont convoqués,les enseignants n’ont plus la parole…et il y a deux collègues qui ont changé carrément d’orientation car ils étaient humiliés par leur classe qu’ils se retrouvent secrétaire…à l’intendance où gérer la finance c’est bien plus facile…un prof aussi de techno a reçu une gifle par un élève qui l’a basculé et s’est retrouvé parterre où il n’a même pas été défendu…

  21. La crise de l’emploi (entre autres) va faire réfléchir les futurs actifs de demain et ils vont vite comprendre que de bonnes études ne peuvent se faire que dans le calme et le respect mutuel.

  22. C’est aux parents d’éduquer et non aux professeurs qui ont bien trop affaire surtout qu’ils ne sont pas aidés. Il faut vraiment qu’ils aient la foi pour sortir du marasme des gamins instables et soutenus par leurs parents.Je ne dis pas que tous les enfants sont infects. Il y en a de très bien tout comme il y a de bons professeurs et des mauvais.

  23. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…J’ai lu les commentaires et j’ai particulièrement aimé celui de Tachka…l’anecdote qu’elle raconte…
    Comment vas tu aujourd’hui ? En pleine forme ? De promenades en perspective ? Je repars pour Montpellier demain (jusqu’à la fin de la semaine)…je suis une grande voyageuse, mais pas en camping car ce coup ci…en fait je vais à Agde, voir mes parents (dont la santé, bof bof..du moins pour mon père)…mais ça va aller… à très bientôt Clara et passe une excellente journée

  24. je ne crois pas aux leçons de morale, je crois à l’exemple, et il suffit d’allumer la télé pour voir nos dirigeants pratiquer l’insulte , l’irrespect et j’en passe! pour avoir 5 filles, je vois beaucoup de leurs amis, et je les trouves plutot raisonnables, et souvent plus matures qu’on étaient dans les années 80…quand aux « nés français » comme il est dit dans un des coms, je vis en ce moment dans un quartier dit sensible, les gamins y sont gentils et polis, ne pas se faire laver le cerveau par ce que nous font croire les médias, meme à l’époque de la morale à l’école il y avait de la délinquance! gros bisous Clara. cathy

  25. Eh oui, c’était les bases de l’éducation et cela nous a poursuivi toute notre vie. Nous avons continué d’inculquer cette morale à nos enfants et maintenant à nos petits enfants, mais combien d’enfants n’en ont jamais entendu parler ??? et comme le dit si bien Cathy, je crois également à l’exemple…..
    Bisous

  26. Très pénible cette question. Qui va travailler à l’école quand le prof n’a droit à rien et les élèves et les parents ont raison dans tous les cas…vu encore les salaires de nos pauvres profs…?
    J’ai travaillé aux collèges et lycées dans les années quatre-vingt et c’était déjà très dur mais il y avait encore un certain respect vers les profs…
    Bonne soirée, Clara
    Amicalement, Tatiana

  27. J’ai connu la même époque que toi et je ne reconnais pas la jeunesse d’aujourd’hui par rapport à la politesse et la façon de voir les choses alors je me dis que le temps a changé et ils ont évolué autrement que nous. Bon mardi, bise 😉

  28. bonjour Clara
    Je rattrape mon retard et lis seulement tes textes .
    la morale , je m’en souviens bien , moi aussi . Cela fait probablement plus de quarante ans qu’elle avait disparu des programmes . C’est ainsi , les enseignants doivent absolument enseigner quelque chose puis l’oublier subitement (exemple des maths modernes, de la manière d’apprendre à lire …) . On découvre tout à coup que la morale devait être utile et elle va revenir aux programmes parait-il. Les instituteurs qui l’on apprise sont bientôt tous en retraite , il va donc falloir former les professeurs des écoles . D’ici que les enfants l’apprennent tous et qu’elle entre dans leur esprit , que cela règle les problèmes de la vie quotidiennes dans les cités , l’eau peut encore couler sous les ponts . Et à force de faire sans cesse des ajouts aux programmes , il va bien falloir en ôter quelque chose . Ciel , quoi ?
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.