La tuberculose

cooltext1860147218

Les poilus ne sont pas tous morts aux combats, ils sont morts également de diverses maladies,

dont une terrible,  la tuberculose, responsable de 40000 décès.

Et ceux-là ne sont pas honorés sur les monuments aux morts !

Un fléau social

La Grande Guerre s’accompagne d’une recrudescence de la mortalité tuberculeuse. De 1906 à 1918, la France passe du cinquième au deuxième rang des pays les plus exposés d’Europe. Le taux de mortalité provoqué par ce fléau atteint 2 pour 1000 en 1917 pour fléchir ensuite. ( http://www.histoire-image.org)

« La promiscuité et l’insalubrité de la vie dans les tranchées, les factions, les marches ou les assauts sous la pluie et dans la boue, le surmenage physique, l’irrégularité des repas, la difficulté à dépister les premiers symptômes, la réintégration des tuberculeux réformés avant guerre… autant de facteurs qui, pendant la guerre, vont favoriser le développement de l’épidémie. « Entre 1914 et 1918, 150.000 cas avérés sur 400.000 cas suspects sont diagnostiqués dans les armées françaises, causant 40.000 morts.  » (http://www.quemeneven1418.org/)

Le vaccin contre la tuberculose

BCGAlbert Calmette est resté célèbre dans l’histoire de la médecine pour avoir mis au point un vaccin contre la tuberculose à une époque où cette maladie faisait des ravages.
Dès 1882, le microbiologiste allemand Robert Koch avait découvert que l’agent pathogène de cette maladie était un bacille, appelé « bacille de Koch ».
En 1906, Camille Guérin, vétérinaire et immunologiste, prouve que l’immunité contre la tuberculose est liée à des bacilles tuberculeux vivant dans le sang.
Calmette a alors l’idée de tester si cette immunité peut se développer en réponse à l’injection de bacilles bovins atténués.
De 1908 à 1921, Calmette et Guérin travaillent à produire artificiellement des souches de bacilles de moins en moins virulentes en les transférant dans des cultures successives.
Le bacille atténué utilisé comme vaccin a reçu le nom des deux chercheurs qui l’ont mis au point : Bacille Calmette-Guérin ou BCG.
La vaccination par BCG a acquis droit de cité après que des enfants nés de parents tuberculeux ont été vaccinés avec succès à l’Hôpital de la Charité de Paris en 1921.(http://www.gralon.net/)

Il doit y en avoir parmi vous qui ne croient pas aux vaccins,

la polémique est d’ailleurs relancée, je crois,

pourtant celui-là a prouvé son efficacité.

Qu’en pensez-vous ?

27 réflexions au sujet de « La tuberculose »

  1. Ce n’est pas que les gens ne croient pas aux vaccins, c’est qu’ils ont peur des effets secondaires de ces vaccins. Le BCG a permis d’éradiquer la tuberculose mais elle revient aujourd’hui parfois au cœur des villes notamment dans des écoles, collèges dans certains quartiers défavorisés.
    Le vaccin est donc indispensable. Beau week-end.

    NB je passe à chaque nouvel article ou presque mais ne fait pas forcément de commentaire

  2. Moi je trouve que c’est une chance de pouvoir se faire vacciner en France. La tuberculose, c’est vrai, a fait tellement de morts … C’est effrayant. Par contre, je ne me suis jamais fait vacciner contre la grippe. Bises.

  3. Vous avez raison, on a tendance à oublier les ravages causés par la tuberculose, la typhoïde, la diphtérie, la poliomyélite, le tétanos, la rage et j’en oublie, avant la découverte des vaccins.

  4. ma femme et moi etions vaccinés, nos enfants ont reçu toutes les vaccinations, nous nous faisons vacciner depuis le début contre la grippe
    et nous n’avons eu aucune mauvaises reactions , je pense que c’est
    une grande chance que nous puissions nous faire vacciner en France
    Chacun est libre ! mais je suis pour la vaccination obligatoire des enfants…
    combien de morts furent évitées ainsi ? merci aux savants et chercheurs…
    merci la médecine ! hélas oui la tuberculose revient …alors ne négligeons
    pas le BCG, il a fait ses preuves, merci Clara, j’espère que tu vas bien,
    bonne fin de semaine et grosses bises

  5. Dans un passé plus ancien, les maladies ont fait plus de victimes que les combats. Lors des batailles napoléoniennes en particulier où l’issue des combats étaient plus liées aux épidémies qu’au génie d’un grand stratège militaire.
    Joyeux début de printemps
    Dan

  6. Bonjour Clara,
    La peur vient de l’utilisation de l’aluminium dans la fabrication des vaccins, métal ayant des effets nocifs pouvant provoquer la sclérose en plaques, entre autres, mais le ratio bénéfice/risque est largement à l’avantage de la vaccination.
    En ce qui concerne Robert Koch et Camille Guérin très respectables bien sûr, rendons hommage à Louis Pasteur, pionnier de la microbiologie ET de la vaccination sans lequel la tuberculose n’aurait pas été vaincue si tôt.
    (Un ancien du « milieu »)
    Bonne journée, Clara.

  7. C’est un sujet vaste , certes autrefois les vaccins étaient pour le bien de l’humanité mais ….
    Enfant, j’ai dû vivre une situation dramatique , suite au décès de ma petite cousine après une injection du vaccin contre la coqueluche il y a 55 ans , je dois dire que sans vouloir faire de jeu de mot, je suis vacciné à vie
    Cela dit, de nos jours, je ne crois plus tellement à l’efficacité de certains vaccins si ce n’est qu’ils servent à enrichir bon nombre de labo véreux et nos politiques savent en jouer
    Moi, je dis chacun fait ce qu’il lui semble bon pour son corps
    Je traîne derrière moi, un drame jamais cicatrisé
    Bisous et bonne journée

  8. Mince alors c’est énorme autant si ce n’est plus à cause de cette foutue guerre…………
    Les vaccins beaucoup (dont mon beau-fils) refuse de faire vacciner leur enfants en bas âges vu les probabilité de complication. Je trouve que cela n’est pas raisonnable car en cas ou, le faire lors de la maladie est plus dangereux je présume voir trop tard. par contre celui contre la grippe je trouve inutile vu que chaque hivers quand elle arrive le vaccin est déjà dépassé car le virus évolue….mais ce n’est que mon opinion. Bisoussssssss

  9. à Rose,
    Je lis votre message avec une grande émotion et je comprends la votre.
    Je dois simplement réagir à « labo véreux ». Il est des « labo » très mercantiles voire manipulateurs, c’est vrai, ils sont peu nombreux, mais puissants, je vous l’accorde et plus encore comme vous je le regrette et me révolte. Mais, à côté, une multitude de « petits » consacrent toute leur énergie à la recherche et croyez moi, ce n’est pas la richesse, ni la gloire, mais la passion.
    Cela dit, luttons contre l’utilisation de l’aluminium dans les vaccins, ce n’est qu’une question économique, c’est donc possible, autrement.

  10. à Renée,
    Le vaccin contre la grippe saisonnière est efficace si le virus ne mute pas.
    Parfois, il mute, c’est imprévisible, et le vaccin est alors inutile. C’est le cas cette année. Remarquez tout de même que de ce fait le nombre des décès cet hiver en a été très augmenté. Ces décès sont souvent observés chez des personnes affaiblies par quelque affection, très âgées, ou très jeunes.
    Quant au choix, se faire vacciner ou non, il appartient à chacun.

  11. les guerres, les épidémies liées aux mauvaises conditions d’hygiène, vaste débat… nos soldats n’ont pas attrapé le TBC qui passait dans l’air, il faut des conditions d’insalubrité pour l’attraper et elles étaient réunis..
    ceci dit nous avons eu tous les vaccins, mes enfants aussi sauf l’hépatite B susceptible de faire contracter la sclérose en plaques
    pour les maladies éradiqués comme TBC, polio, diphtérie etc… réapparaissent-elles?? à cause justement de la suppression des vaccins
    triste vue que celles des médicaux… je pense que mon fils fera vacciner ses enfants le jour où il en aura sinon je m’en mêlerai pour le bien des petits enfants pas pour jouer la vilaine b mère
    ceci dit Clara je vois que tu es revenue tant mieux
    belle journée printanière, ici c gris donc pas d’éclipse pour nous…
    bises
    joelle

  12. bonjour
    Ancienne institutrice , je me suis « prise de bec  » de nombreuses fois avec collègues ou parents d’élèves….La génération de mes parents a encore connu ces fléaux et ils nous ont vaccinés sans hésitation . Ma génération et celle de nos enfants n’en ont plus la même conscience .
    Pour certains , seul est vu le risque du vaccin , sans mesurer la part de ce risque personnel avec celui de la société si tout le monde avait ce jugement . Par ailleurs , c’est sans prendre en compte les risques pris justement par leurs enfants qui se mettent à partir beaucoup en voyage à l’étranger . Personnellement , j’ai eu la rougeole à 20 ans et fus très malade avec des complications , cela aussi me pousse à voir le bienfait des vaccins ! ( j’ignorais alors son existence)
    La tuberculose fut très fréquente…autrefois…. mais on en a trop gommé les traces , il faudrait la garder plus en mémoire ,par l’histoire justement, pour que les jeunes générations gardent sa crainte en tête !
    bonne journée

  13. Si nous voulons réfléchir à ce que le mal a dit, la tuberculose traduit dans le corps le conflit de la peur de la mort imminente. (oh, bizarre en temps de guerre, dans les tranchées !! 😕 ) C’est avoir le souffle coupé. La tuberculose parle de la capacité ou pas, de s’adapter à un changement fondamental de structure de société ou de mode de vie… Elle répond à la question que l’individu se pose lorsqu’il est totalement dépassé par ce qui lui arrive : « Comment vais-je pouvoir survivre dans ces conditions ? » (source : Dictionnaire des codes biologiques des maladies) Enfin, l’on peut dire que tout cela c’est du vent, du pipo, du grand n’importe quoi ! Et vous aurez raison, puisque notre réalité n’est constituée que par les croyances que nous entretenons face à l’existence. Alors, soit nous pensons que les méchants viennent de l’extérieur et qu’il faut absolument nous en protéger et les détruire et, logiquement nous continuons à faire la guerre (à grande et petite échelle). Soit, nous pensons que c’est la manière dont nous appréhendons et vivons les choses, qui est à l’origine de ce qui nous arrive dans notre existence. Évidemment, c’est plus dur puisque cela demande de poser un regard différent sur ce qui nous entoure…
    Pasteur et compagnie auraient mieux fait de se servir de leur formidable notoriété pour creuser cette façon de voir la maladie plutôt que nous plonger dans l’illusion de la toute-puissance des vaccins et autres médicaments qui montrent, depuis quelques années déjà, leurs limitent, leurs inefficacités et pire leurs dangerosités ! Certes nous en avons besoin, mais en conscience, et non pas pour nous voiler la face, pour éclipser l’essentiel et sans doute pas de façon aussi systématique et aussi intrusive…
    Enfin, ça, ce n’est que mon point de vue…
    Allez, on se détend ! 😉 Tout va bien ! 😛 Nous vivons tous ce que nous devons vivre à chaque instant ; tout est tout simplement parfait ! 😆
    Bises et bonne journée Clara.

  14. L’humanité peut disparaître un jour, de ce que l’homme n’aura pas su trouver le remède à un mal universel et mortel, peut-être un virus.
    Sans Pasteur et compagnie, nous ne serions pas ici .
    Détente, oui. Bonne aise, oui. Bonne vie, oui. Perfection, pas sûr.

  15. Je ne comprends pas comment on peut remettre en question des vaccins comme ceux luttant contre la diphtérie, le tétanos, la fièvre typhoïde , la polio et la tuberculose . Peut être que personne ne connait vraiment les manifestations de ces maladies et il serait bon un peu de remettre les pendules à l’heure , que tous les détracteurs voient les dégâts causés par ces maladies et après on en reparlera . L’antibiothérapie n’est pas tout et même si certaines maladies ont été éradiquées on n’est jamais à l’abri d’un retour possible ne serait ce que par la facilité de passer d’un continent à un autre . Je reste plus nuancée pour les autres vaccinations .
    Bonne journée
    Bises

  16. Bonjour Clara,
    Je ne remets pas en cause ces vaccins, Dieu merci, grâce à eux cette maladie a été éradiquée. La tuberculose faisait des ravages et le scorbut aussi.
    Le vaccin de la grippe, je suis moins sûre du résultat !
    Je ne suis pas pour les médicaments qui soignent une chose et détruise autre chose, j’ai failli perdre mon mari avec un médicament, alors depuis, je suis contre ces médicaments à outrance. Quand il faut, il faut être prudent avec tout.
    Les vaccins contre la tuberculose ou le tétanos, ou la polio sont très utiles.
    Ma maman n’a pas voulu me vacciner petite, j’ai été sauvée, c’est un risque qu’elle prenait. Suite à un de ses frères qui avait failli mourir petit d’un vaccin, mon fils a eu tous les vaccins de son époque, j’avais trop peur que par ma faute il aurait eu la polio ou une autre maladie.
    Ma maman a toujours été inconsciente ! Elle ne voulait pas que je souffre, ou que je meurs, Je suis solide, (rires).
    Passe une belle fin de journée, bisous.

  17. Bonjour Chère Clara,
    Tu as bien fait d’évoquer ce sujet. On oublie trop souvent que les conditions dans lesquelles les soldats ont combattu et « vécu » durant cette guerre furent aussi à l’origine de leur décès.
    La tuberculose est, d’ailleurs, une maladie qui revient du fait de la précarité grandissante en Europe.
    S’agissant des vaccins, j’ai un avis mitigé… Certains ont fait leur preuve, d’autres ont aussi montré qu’il faut s’en méfier. Je crois surtout qu’après tout le positif qu’ils ont apporté, le commercial l’a emporté et une fois encore les laboratoires pharmaceutiques ont exagéré pour en arriver à faire plus de tort que de bien à l’organisme dans certains cas.
    J’en ai eu la preuve avec un vaccin contre l’hépatite B que l’on a tenté d’imposer dans les écoles pour les adolescents. Je l’ai refusé pour mon fils aîné à cette époque et grand bien m’en a pris ! Ce vaccin a laissé de nombreuses séquelles chez certains.

    J’espère que tu es maintenant rétablie. Passe un bon week-end.
    Bisous amicaux,
    Cathy.

  18. Le pire c’est que ces maladies-là attrapées dans les tranchées n’étaient reconnues comme blessures de guerres…
    Bon et doux Weekend CLARA
    Bisous
    timilo

  19. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…ça n’est pas le fait de ne pas croire dans les vaccins mais plutôt de se méfier des conséquences de certains vaccins. Par exemple, la vaccination de l’Hépatite qui a provoqué des scléroses en plaque..J’ai refusé que mes enfants se fassent vacciner.
    Puis mettre en place des campagnes de vaccination qui parfois me semblent inutiles. En France, on vaccine les enfants contre la rougeole…et pourtant, la rougeole n’est pas mortelle dans notre pays…je pense que d’avoir (pour un enfant en bonne santé) la rougeole, permet au corps de développer l’immunité…de trop vacciner, c’est peut-être aussi de trop sur protégé le corps…je ne sais pas si je me fais bien comprendre.
    Mais les vaccins comme BCG, DTcoq, etc etc sont indispensables..ces maladies ont été éradiquées en France grâce aux vaccins, il faudrait être fou pour faire revenir ces maladies.
    J’ai lu ton article et je me suis dit « quelle malchance, horreur que ce vaccin n’ait pas été trouvé et commercialisé avant la 1ère guerre mondiale. Que de vies sauvées s’il avait été découvert avant la guerre »…cette maladie qui a tué, sournoisement, après le retour…mais qui n’est pas considérée comme mort pour la France 🙁
    A bientôt Clara, très bon article encore une fois

  20. bonjour Clara je suis contente que tu ailles bien!
    et puis pour te dire que par là aussi dans ces années du siècle passé (à ses débuts) il y a eu une terrible invasion de la tuberculose, je crois que toute l’Europe a connu ses tragiques tentacules
    je repasserai pour mieux lire le texte
    je t’embrasse
    Angie

  21. bonjour, la tuberculose est encore bien présente en France; il est indispensable de se faire vacciner, beaucoup de gens refusent de faire le vaccin contre la grippe, y compris les gens à risques, ils sont totalement irresponsables et ce sont à cause de gens comme ça que les maladies se propagent et existent encore, je te souhaite un bon week end bisous

  22. J’avais été en contact avec un voisin de ma tante avec le bacille de la tuberculose, j’ai évité de justesse la primo infection, sûrement et grâce à mes parents…Aussi je suis à 100 pour cent pour les vaccins..

    Il y a eu aussi la grippe espagnole qui a fait des mots…Et là le vaccin n’existait pas…

    Beau dimanche et belle fin de samedi

    Bisous d’EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.