Le défilé

J’ai déjà mis, plusieurs fois, sur ce blog, des poèmes d’Esther Granek, grande poétesse contemporaine.

J’ai eu la joie et l’honneur qu’elle s’abonne à mes modestes articles et je l’en remercie.

Poésie

Le défilé

Ils vont et viennent à n’en finir.
Le revoilà le défilé
de souvenirs, bons et mauvais,
ou mornes ou tristes, ou qui font rire.
On est seul avec son passé.

Tous ces souvenirs sont en fête.
Ils tiennent le haut du pavé.
Et toujours prêts à grimacer,
ils font de vous ce que vous êtes.
On est seul avec son passé.

Il en est qu’on enfouirait
dans la pénombre des années.
Il en est qu’on ne sortirait
que pour leur faire un pied de nez.
On est seul avec son passé.

Il en est qui se chanteraient.
Ils sont écrins pleins de lumière.
Ils sont bouées, ils sont repères.
Qu’il est doux de s’y accrocher !
On est seul avec son passé.

Esther Granek, Synthèses, 2009

N’est-ce pas magnifique ?  A chacun, ses souvenirs bons ou mauvais, n’est-ce pas ?

38 réflexions au sujet de « Le défilé »

  1. C’est vrai qu’on est seul avec son passé qui fait de nous ce qu’on est. Je ne m’accroche plus à mes souvenirs même aux bons, depuis que je vis au jour le jour sans penser au passé et non plus à l’avenir, je suis beaucoup plus heureuse. Belle journée

  2. Je ne vis pas avec mes souvenirs : j’ai jeté la malle où ils étaient enfermés.
    Je vis une nouvelle vie depuis trente ans …
    Ce poème est magnifique !
    Bon jeudi, ma chère Clara
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  3. Bonjour ma douce Clara,
    Je m’en souviens, elle fait de joli poèmes.
    Je vais de l’avant, je ne pense pas au passé, que très rarement quand je suis moins en forme, le futur, je n’y pense pas non plus.
    J’essaie surtout de vivre dans le présent, la vie file trop vite !
    Bonne journée, bisous.
    Tu n’es pas coupable, on peut rire, mais certains sont indécents, ce n’est pas une bonne image pour les enfants.

  4. C’est moi qui vous remercie, chère Clara, de l’attention que vous m’accordez de façon si charmante.
    Il est vrai que « Le défilé » est un poème plutôt triste. Mais la
    dernière strophe, si elle remplit sa mission, devrait pouvoir
    rééquilibrer l’ensemble.

    • Bonjour,
      Je cherche à entrer en contact avec Esther Granek, pour lui demander une autorisation de reproduire un de ses poèmes dans notre manuel de français 6e, à paraître en mars 2016.
      Pouvez-vous m’aider ?
      Merci
      Marie Pélissier
      Lelivrescolaire.fr
      32 rue Neuve – 69002 LYON
      +336 98 97 99 41

  5. vraiment tres bien ce poeme, compliments à cette dame! les souvenirs oui , bons ou mauvais, ils sont les notres, on peut s’y accrocher, mais on ne peut vivre avec son passé, l’avenir on le le connait pas, le présent seul compte, bonne et douce journee chere Clara, bisous

  6. les souvenirs garder les bons mais les mauvais reviennent toujours je crois que je vais prendre la philosophie de Martine ne pas regarder en arrière ni devant et vivre l’instant présent
    a bientôt
    lyly

  7. on ne garde du passé Clara, que les bons souvenirs, enfin personnellement ce sont eux qui nous poussent, de toute façon je suis encline à regarder devant et pas derrière, la vie est devant…
    merci d’être passée chez moi, je vais bien mais beaucoup de soucis professionnels mais çà va s’arranger…
    bises Clara et belle journée
    joelle

  8. Bonjour Clara, magnifique poème, c’est très bien écrit et reflète ce que je ressens. Merci de nous avoir fait connaître cette poétesse Bonne journée Bisous MTH

  9. Très beau poème … Le passé j’essaye de n’en garder que de beaux souvenirs, le reste j’évite d’y penser. Le mieux, c’est de bien vivre les moments présents, et ne pas penser également à l’avenir ! Allez, bisous ma belle. (Tiens, va falloir que je continue mon blog .. c’est urgent !!!)

  10. Joli poème Clara. Il y a des souvenirs auxquels on ne s’accroche pas parce qu’ils nous ramènent à la douleur. D’autres ressemblent à un bonheur passé. Merci à toi de nous faire découvrir cette poétesse. Bisous et belle journée.

  11. Les mauvais souvenirs sont à enterrer, les bons peuvent aider et donner un sourire mais le mieux est de vivre le « ici et maintenant » et d’apprécier chaque instant de notre vie.
    Je te souhaite un bon jeudi bien gris ici !!!!

  12. C’est magnifique. Notre vie est faite de souvenirs, mais notre avenir c’est aujourd’hui et demain et dépend en grande partie de nous. Alors, profitons au maximum de toutes les belles choses qui nous entourent (si, si il y en a …) et partageons avec ceux qu’on aime.
    Belle journée………chez nous il pleut
    Bisous

  13. il en faut des mauvais pour que les bons soient appréciés a juste valeur…et les mauvais s’oublie plus vite les bons restent toujours……………Très beau en effet. Bisousss

  14. Vivons le temps présent sans oublier les souvenirs mais gardons à l’esprit que les bons. Pour avancer on a souvent besoin de s’ancrer dans son passé.

    Quel beau texte tu nous partages.

    Bisous d’EvaJoe

    PS: Je met mon blog en pause pour une durée indéterminée mais je viendrais voir tes écrits. Actuellement je refais ma cuisine et de plus je prépare mon recueil. J’y met des nouveaux textes aussi je dois me forcer à écrire chaque jour….

  15. On est seul avec nos souvenirs remplis de pleins pleins personnes et de choses ! C’est paradoxal ! Un peu… En tout cas, bravo à Mme Graneck. Bisous à toi Clara.

  16. Un très joli poème … c’est vrai qu’ « on est seul avec son passé » … on en retient ce qu’on veut, et c’est très bien comme ça.
    Merci pour nous avoir fait découvrir cette artiste.
    Bises … et bonne nuit Clara.

  17. Bonne fin de semaine, chère Clara
    Aujourd’hui, j’ai la patate ! (Sur mon blog Ekla !) 😉
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  18. Bonjour ma douce Clara,
    Il fait très doux, mais toujours très gris.
    Ce week-end, il devrait faire sec et on annonce 14°, pas mal !
    Passe une belle journée, bisous.

  19. Ils sont essentiels ces souvenirs, bons ou mauvais, ils sont tout cela comme le dit joliment Esther Granek qui souligne aussi notre solitude omniprésente… Bisous Clara

  20. coucou Clara, tu sais que je suis contente que tu aies vu le film! mais le « danger » c’est que tu va finir par connaitre l’âme profonde du peuple !!!:)

    pour ce qui du poème je le trouve très beau, et je considère ces pensées du passé dans le sens que nous devrions être fiers de ce que nous avons été et appris, de ce que ce passé a fait de nous, comme de fortes racines qui nous tiennent en equilibre pour mieux avancer dans le présent et le futur; je vois trop de gens et de modes sur le « now », c’est le moment présent qui compte, si ce n’est que cela, n’est-ce pas trop limité? trop superficiel et tourné vers notre nombril?! ne devenons-nous pas comme des ballons qui flottent au grés des vents (ou des intérêts qui sont soufflés pour nous faire aller de droite ou de gauche, mais sans que cela soit notre choix) ? tout cela tellement différent de ce qu’on apprenait à l’école … en termes humanistes et de solidarité… mes pensées du jour Clara !

    bisous, passe une bonne nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.