Plein-emploi, réalité ou utopie ?

« Le droit au travail est l’un des droits de l’homme proclamé à l’article 23 de la Déclaration des Nations unies de 1948 : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. »

Chaque candidat à l’élection présidentielle nous promet monts et merveilles et notamment d’arriver, un jour mais quand, au plein emploi dans notre pays. Eh bien « appelons un chat, un chat », pour moi, c’est impossible. Certains économistes y croient cependant à cette utopie soi-disant « réaliste » alors que nous avons cinq millions de chômeurs, si ce n’est plus !

Il me semble pourtant que le travail se raréfie dans plusieurs secteurs et pour plusieurs raisons :

  • La technologie qui progresse sans cesse réduit les postes sur les chaînes par exemple, même si elle en crée dans la recherche,
  • La population augmente dans notre pays et beaucoup de jeunes arrivent sur le marché du travail chaque année sans que l’offre d’emplois ne progresse,
  • Les actifs travaillent plus de trimestres du fait d’un départ à la retraite toujours plus retardé et ne laissent pas leur place, de gré ou de force,
  • Ils sont d’ailleurs en meilleure santé, vivent plus longtemps qu’avant et donc peuvent travailler plus longtemps aussi,
  • Certains secteurs sont durement touchés comme l’agriculture où il n’y a plus beaucoup d’exploitants ni de salariés,
  • La mondialisation et la politique menée nous ont fait perdre des milliers d’emploi dans l’industrie qui s’est délocalisée,
  • Il n’y a que dans les services que l’emploi se maintient ou progresse mais cela ne génère pas beaucoup de richesses,
  • L’arrivée d’immigrés sur le marché du travail qui profite d’eux la plupart du temps ne libère pas non plus de postes dans des secteurs souvent dévalués (dont certains d’entre nous pourtant, ne veulent pas)
  • Certaines conditions d’assistanat ne favorisent pas non plus l’envie de travailler pour quelques-uns,
  • S’installer comme auto-entrepreneurs ou l’ubérisation de la société permettent de radier des personnes au Pôle Emploi mais est-ce bien satisfaisant pour eux ?
  • Toutes les personnes en formation ou en emplois aidés sont considérées comme actives alors que ce n’est pas la réalité,
  • Des milliers de postes dans certaines professions ne sont pas pourvus et c’est bien contradictoire avec une politique de retour à l’emploi,
  • Depuis longtemps maintenant, à l’Education Nationale, les études dans le technique sont malheureusement dévalorisées systématiquement et cela ne favorise pas l’apprentissage dans le bâtiment, la boulangerie, la boucherie ou la cuisine…
  • On pourrait parler aussi des importations de produits manufacturés à bas coûts provenant de pays émergeants qui cassent la production française, ainsi que du libéralisme commercial. Il me semble qu’un peu de protectionnisme pourrait corriger cela.

Bref, même si je ne suis pas une spécialiste,  mille raisons font que je ne crois pas du tout au retour du plein emploi et que je suis pour un revenu universel de base (à condition de supprimer toutes les allocations diverses et variées existantes) comme le préconisent de plus en plus certains de nos politiques. Il faudrait réfléchir à la mise en oeuvre la plus juste possible de cette réforme mais il me semble que  cela permettrait aux plus fragiles d’entre nous d’avoir un minimum pour démarrer dans la vie et d’espérer. Je pense notamment à tous ces jeunes de 18 à 25 ans qui ne peuvent se soigner correctement ou même simplement manger à leur faim, s’ils n’ont pas de parents ou de famille pour les aider. Chacun mérite d’être pris en charge par une société riche et solidaire. Cela n’empêcherait pas les gens, au contraire, s’ils le veulent vraiment, de travailler pour avoir plus de revenus et de vivre mieux. Cela leur permettrait même, peut-être, d’oser se lancer dans des projets originaux et novateurs.

De plus, on ne pourra pas être éternellement dans un objectif de croissance économique avec tous les inconvénients que cela engendre. Je serais plutôt pour la décroissance, mais c’est un autre sujet !

Je serais curieuse de connaître votre opinion sur ce vaste problème.

40 réflexions au sujet de « Plein-emploi, réalité ou utopie ? »

  1. Analyse très complète : bravo. Je suis contre le revenu universel de base qui renforcerait l’assistanat une des raisons principales du non retour à l’emploi en renforçant notamment les exigences des demandeurs d’emploi. J’ai constaté cela hélas dans mon métier de consultante emploi. Bisous

  2. Quand j’entends les Politiciens de tout bord parler du plein emploi, et pour cela citent en exemple nos amis Anglais, je ne pense pas que cela soit possible en France..
    Car pour un Politicien le plein emploi en France c’est 5 à 6% de demandeurs d’emploi dans la catégorie A , ce qui ferait sur la totalité des différents groupes qu’un million de moins..
    Le plein emploi est finalement plus un enfumage qu’une réalité.
    De toute façon nous sommes dans la période du rasage gratuit , les élections approchent..
    La France est tellement désindustrialisée dans tous les sens du terme que je ne vois comment on pourrait revenir à période plus faste.
    Bon et doux weekend CLARA
    Bisous
    timilo

  3. Excellente analyse mais je ne crois pas non plus au plein emploi.
    Par contre, je n’aime pas non plus l’idée du revenu universel : je trouve que c’est utopique et que ça ne fera pas bouger les fainéants qui n’ont pas envie de bosser.
    Au contraire, ça va les conforter dans leur paresse.
    Pour certains, c’est vrai que ça pourrait être un fameux coup de pouce mais je ne pense pas que l’état de nos finances soit prêt pour aborder un tel bouleversement.
    Et la mise en oeuvre risquerait de faire de sacrés dégâts en créant de nouveaux problèmes.
    Affaire à suivre …
    Bonne fin de semaine, avec la doudoune !
    Bisoux, chère clara

  4. je te conseille d’envoyer cette analyse a chaque candidat pour les présidentiel, mais sauront ils le lire et l’interpréter ?????
    l’avenir est triste pour les générations futures et un tas de questions arrive
    bises et à bientôt
    lyly

  5. Je suis pour le plein emploi mais c’est utopique actuellement à la veille des élections. L’analyse est bien faite. Merci pour ton passage, je pense de revenir sur les blogs me change les idées et j’en ai besoin. Bonne fin de semaine, bisou

  6. Je viens de perdre tout mon commentaire!… trop long?
    Je résume, revenu universel=utopie. En essai en Finlande en ce moment sur 2000 personnes.560€ par mois, pendant 2 ans. A suivre.
    Autoentreprise, je suis pour, ayant été mon propre patron pratiquement toute ma vie active. Les taxis « UBER » ne sont pas obligés de travailler pour cette structure, nos VTC à la campagne gagnent très bien leur vie sans. Il existe une multitude de métiers à exercer en indépendant, mais la règle est de ne pas se mettre en situation de sous-traitance (L’ubérisation est à proscrire) ou pour une partie du chiffre d’affaires qui ne mette pas en péril l’entreprise en cas de rupture de contrat. MAIS, je pense que le courage manque beaucoup, car il faut t r a v a i l l e r !
    Ton sujet mériterait une trop longue discussion!
    Bonne fin de semaine.

    • Bonjour Luc,
      C’est vrai que l’on peut discuter longtemps là-dessus. As-tu vu hier soir justement, le débat sur le sujet du revenu universel, sur Arte, à 28 minutes ? Deux interlocuteurs étaient pour, un était contre. Je conseille à chacun de le voir en replay car il était très intéressant et en même temps, très complexe.
      Bien à toi.

  7. Moi j’ai regardé le débat sur Arte hier soir et ton article est totalement d’actualité…C’est un sujet très compliqué car je ne crois pas au plein emploi, bien que je reste idéaliste ; comme tu le dis si bien, l’évolution des technologies enlève forcément du travail puisqu’on le remplace par des machines et même si je pense qu’il faut développer les emplois dans les secteurs nouveaux comme les nouvelles énergies par exemple cela ne peut suffire à combler le manque d’emploi. Je ne pense pas que le revenu universel enlève aux gens l’envie de travailler. Tout le monde (ou presque) a envie de travailler pour avoir une vie sociale et retrouver sa dignité. Donc je suis plutôt d’accord pour le tester et faire un bilan sérieux. Bises

  8. bonjour chere Clara, bravo pour ton analyse, entierement d’accord, helas comme toi je ne crois pas au plein emploi, le passage au 32 heures resoudrait peut etre le probleme, le revenu universel il me semble aussi, en tout cas pas l’uberisation ! qui amène une precarité encore jamais vue, il est certain c’est que nos dirigeants doivent faire quelque chose ! les futurs en particulier … c’est désolant de voir que nos jeunes n’ont souvent que la solution de s’expatrier à l’étranger, j’ai déjà trois de mes petits enfants qui l’ont fait, bientot une quatrième ! ça me permet de voyager pour aller les voir, mais j’aimerais bien mieux les rencontrer en France …
    merci chere Clara, pour ce bel article, bonne journée, bisous

  9. Le plein emploi est une utopie, ou alors il y aura davantage de travailleurs pauvres, il me semble que certains secteurs devraient avoir toute notre attention comme l’apprentissage que nous avons beaucoup délaissé. Quant au revenu universel, je ne sais quoi en penser, je ne pense pas que les gens profitent de ce revenu pour ne plus travailler, les personnes sans emploi ont très envie de retrouver ,dans leur majeure partie un travail, on n’est pas chômeur par plaisir!
    Bonne journée, bises.

  10. Je ne crois pas non plus que le revenu universel soit une bonne solution.
    Je pense aussi qu’il y a des emplois dans certains secteurs qui ne trouvent pas preneurs par manque de motivation: horaires décalés, travail physique important, éloignement du lieu de vie etc…Que l’on accorde des aménagements (permis de conduire gratuit, logement de fonction etc…) me semblent plus adaptés mais cela ne peut se faire que dans la concertation…et certains droits acquis a une certaine époque ont la vie dure… et je ne parle pas des avantages de certains de nos politiques « en retraite » de leurs fonctions ( ex: anciens dirigeants…)
    Bonne journée,
    Bises de Mireille du sablon

  11. Une analyse qui tient la route Clara !
    -Je mettrais l’accent sur les filières de formations pour nos jeunes qui sont très mal formés au travail en entreprise. Des formations en alternance devraient être obligatoire.
    – De plus, les métiers manuels ne sont pas dévalorisant, bien au contraire !
    – Tu parles aussi des « vieux » qui travaillent plus longtemps pour toucher une retraite, qui de toute façon se réduit en ce moment à peau de chagrin et qui pour nos enfants n’existera certainement plus. Les gens ne vieillissent pas au même rythme en fonction du travail effectué.
    – Les retraites ne sont pas calculées de la même façon entre les différentes branches, privées, semi-privées, publiques ou libérales ! Un seul mode de calcul de retraite serait plus équitable.
    – Dernier point, les contrats précaires qui ne permettent aux jeunes, par exemple, de ne pouvoir travailler sur la base de contrats à 20 heures ! Comment vivre décemment dans ses conditions là si certaines aides n’existent plus, ou si la famille n’est pas présente pour les aider !
    Alors prudence Clara, prudence … chaque cas est particulier !
    – J’ajouterai deux points qui me paraissent essentiels
    1° la France n’a plus la vocation d’être un pays d’accueil en terme de main d’œuvre et seuls les exilés « politique » adoptant nos lois et modes de vie ne pourraient être accueillis.
    2° la France est un pays influant au sein de cette Europe qui est à reconstruire ! N’acceptons plus ce libre échange de main d’œuvre de pays européens au niveau de vie inférieur. Je connais des entreprises du bâtiments qui récupèrent de la sous-traitance roumaine, bien moins onéreuse que la main d’œuvre française !
    Bises et bon vendredi

  12. Bonjour Clara,
    C’est simple, le chômage est voulu par le capitalisme… ils se font un plaisir de mettre en concurrence les gens entre eux en créant un méga dumping social mondial, intra europe, en faisant rentrer des chiées de gens dans tous les coins… Marx l’avait déjà théorisé, la guerre de tous contre tous, et c’est pas près de s’arrêter ! 😉
    J’espère que tu vas bien et ton papa aussi…
    Je te souhaite bon week end…

  13. J’ai encore joué au SPEEDY GONZALES pour te répondre !
    « Dernier point, les contrats précaires qui permettent aux jeunes, par exemple, de ne pouvoir travailler QUE sur la base de contrats à 20 heures ! Comment vivre décemment dans ses conditions là si certaines aides n’existent plus, ou si la famille n’est pas présente pour les aider ! »

    • Oui, Zaza, c’est bien ce que je dis dans mon article. En 1992, j’ai travaillé quelques temps à l’Agence pour l’Emploi, cela s’appelait ainsi alors, et j’avais déjà constaté que des jeunes avaient faim ! c’est inadmissible.
      Et sinon tu as raison, il y a beaucoup de cas particuliers dans la société et beaucoup de choses à revoir.
      Merci et bonne journée.

  14. Bonjour Clara, une analyse très complète, je suis de ton avis, le plein emploi dans le même métier toute sa vie c’est fini, à moins d’être fonctionnaire, pour le « revenu universel » je suis contre car je sais par expérience que des emplois ne sont pas pourvus car « soi-disant » trop dur, exemple nous n’avons plus de boulanger à moins de 15 kms, il y en a un qui fait 20kms pour nous amener du pain 3 fois par semaine, cela va -t-il durer? mettre un camion sur la route avec une personne c’est pas rentable , chez nous les travaux vinicoles sont pourvoyeurs d’emplois à certaines périodes, relevage des vignes, vendanges, piocher entre le cep là où le tracteur ne va pas, et bien nous ne trouvons que des étrangers pour les faire, des vietnamiens installés à Troyes depuis de longues années….. le travail c’est fatigant. Effectivement , le mieux aurait été que les lycées techniques soient valorisés , ce n’est pas le cas, travailler de ses mains , et bien c’est pas « top » et que dire des jeunes qui « dealent » de la drogue et se font plus d’argent qu’en travaillant, les mères soi-disant célibataires avec des enfants sans père, mais dont le père habite un studio dans le même immeuble, les hommes qui ont plusieurs femmes, etc… la liste est longue. Tu vois Clara il y a beaucoup à faire, et je pense que la France n’est pas prête à faire des sacrifices pour s’en sortir.
    Sur un autre sujet, pourquoi y a -t-il encore des gens dans la rue par ce froid sans place d’accueil? On en a trouvé pour les migrants, on aurait pu en trouver avant pour nos « pauvres », finalement la gauche caviar me dégoûte, donneuse de leçons!!! bisous et bonne journée MTH

    • Je comprends Marie que tu sois dégoûtée, moi aussi j’attendais mieux des politiques qui se disent solidaires et qui laissent mourir de froid des compatriotes, dans la rue !
      Il y a bien longtemps aussi que ces travaux agricoles saisonniers rebutent les chômeurs eh bien, cela devrait être sanctionné par les Assedic.
      Je sais qu’à une époque, en Andalousie, pour la récolte des olives, le chômage était carrément interrompu afin que les gens aillent les ramasser.
      Il y a plein de choses à revoir !
      Amicalement

  15. Je serais bien pour le plein emploi mais je suis aussi assez bien réaliste pour savoir que cela est utopique. Un revenu universel oui, mais pas que pour les jeunes et surtout au cas par cas.
    Et si l’on commençait pas réduire les paies de pas mal de nos dirigeants ou hommes/femmes politiques cela renflouerait les caisses.
    Il y aurait trop long à débattre sur le sujet….
    Amicalement pour une bonne fin de semaine.

  16. J’ai 4 enfants et une petite fille en âge de travailler et aucuns d’eux n’a jamais été au chomage et pourtant ils habitent tous dans une région où il y a « beaucoup de chomage » région Aixoise.
    Ma fille a du changer d’emploi pour des raisons personnelles et le lendemain elle en a trouvé un autre.
    Il y a des choses que je ne comprends pas………..
    Passe une bonne journée
    Bises
    Maryse

    • Bonjour Maryse, dans cet article, je ne parle pas pour ma famille, du moins pour mes enfants qui n’ont jamais été au chômage, mais pour mes petits-enfants, qu’en sera-t-il, je n’en sais rien !
      Je trouve qu’il y a tant d’inégalités que peut-être le revenu universel remettrait les choses à plat. Et c’est plus complexe qu’il n’y paraît pour le mettre en oeuvre mais des spécialistes se sont penchés sur la question et cela paraît faisable quand c’est lié aux impôts, d’après ce que j’ai compris !
      Bonne journée.

  17. le plein emploi est-il possible, j’en doute… ou dans les statistiques, il n’y a qu’a voir l’Angleterre et ses contrats 0 heures! tu n’est pas chomeur, mais si on a pas besoin de toi pour bosser, comment tu paye ton loyer! et tant que les tarifs et salaires ne seront pas harmonisés…moins cher de faire venir un plombier espagnol que celui au coin de ta rue. gros bisous Clara. cathy

  18. Bonjour Clara,

    Belle analyse que tu nous as faites, bon tu te présentes j’espère au présidentiel, tu me ferais une bonne présidente, ou alors choisis un candidat qui répond presque à ton attente et demande lui de te nommer première ministre….Et met un coup de pieds dans la fourmilière…
    Trêve de plaisanterie…

    En France dès que l’on veut faire une bonne réforme (faîtes en Suède) et ils ont bien moins de chômage que nous. On s’arque-boute, on monte au créneau, on manifeste, on en veut pas…On fait notre propre malheur…
    Le plein emploi ne reviendra jamais en France, d’une part on n’est pas réaliste, il suffit de voir sur quoi certains syndicats se mobilisent. D’autres parts on n’est pas assez ouvert aux nouvelles technologies. Possible que demain il y est moins d’entreprise mais plus d’auto entrepreneurs, plus de gens travaillant à leur domicile…
    Autres choses le travail à mi temps j’ai un exemple celui de mon fils on lui proposait de travailler 12 h par semaine, le patron préfère se faire sanctionner que de payer un vendeur à plein temps. Tous ceux qui ont été embauché l’ont été sur la base du temps partiel. La législation (tout le monde s’en fiche c’est désolant la France) prévoit (loi macron) que si l’on emploie un salarié à mi temps on lui donne un minimum de 24 h sinon on est sanctionné et on paye..Tant que les patrons s’en contre ficheront et que les gens n’auront pas compris qu’il faut réformer on restera dans ce marasme économique.
    Et des exemples j’en ai à la pelle. Les patrons jouent un jeu dangereux, j’ai le fils d’amis il avait trouvé un contrat en alternance pour préparer un BTS en logistique, un patron très content de lui que des éloges, le directeur de l’école fait un burn-out il est remplacé en fin d’année par un autre directeur qui trouve que les jeunes n’ont pas assez d’heures de cours et il change au lieu de trois semaines en entreprise ce sera deux semaines et deux autres en cours, résultat le patron renvoie le jeune car il ne veut pas le payer 4 semaines pour deux seulement de travailler; alors qu’il reçoit des aides….Et les exemples pleuvent…
    le travail tel que je le connais chez nous en Bourgogne pour la sidérurgie. est en adéquation avec ce que les entreprises proposent, je m’explique les contrats en alternance correspondent bien lorsqu’ils sont proposés par les patrons de la Métallurgie et de la Sidérurgie, quand ils sont proposés par les structures comme l’AFPA là …C’est du n’importe quoi. Et certainement bien d’autres. Il faut mettre un pied dans la fourmilière..Je me répète mais c’est certain que cela marche sur une patte…

    Quand aux revenus Universels je ne suis pas d’accord pour le donner à tous de la naissance à la retraite, mais il faut avoir plus de réflexions à ce sujet. En période électoral c’est tellement bien de faire des propositions pareilles…
    Cela va de 8 milliards à 800 milliards de dette pour l’Etat…Cela dépends d’ ce qui est possible de faire , mais il ne faut pas verser dans l’assistanat il faut trouver un équilibre entre donner et recevoir, comment je ne sais pas, personne ne veut travailler pour rien, mais a -t-on le droit de donner de l’argent sans aucune compensation; peut-être recevoir cet argent et se lever le matin pour aller prendre des cours qu’il soit de math ou de dessins ou de français, je ne sais mais donner un but aux gens que l’on aide, qu’il soit motivé pour retrouver du travail..Des cours de maçonnerie, d’électricité cela sert toujours dans la vie…Trouver la raison pour laquelle on donne de l’argent et se rendre utile…Sans prendre le travail de quelqu’un..Comme certains le préconisent…

    Vaste sujet…

    Au revoir Madame la présidente Clara, je suis votre première voix hi hi et on s’appellerait les éclairés…Ah ah ah!!

    Bisous et belle journée

    EvaJoe

  19. tu analyse superbement les choses Clara le pleine emploi n’est plus possible puisque d’emplois il y a de- en -. Par contre je ne sais si cette mise en place de ce revenu universel est réalisable, de toute façon les voilà qui ont sortis encore un truc qui va faire parler de lui a défaut d’autre chose et en plus alors que des votations approche….je ne sais plus que dire et avoue que ça ne m’intérresse plus vraiment déjà ne vivant pas en France. Égoïste non, mais rassasiée de tous ces débats et propositions qui ne mène à rien. Bisoussssss

  20. Superbe analyse, Clara ! N’étant pas de votre pays, je ne saurais me prononcer … mais félicitations pour ton défi relevé avec une situation si importante ! Bonne poursuite de ce vendredi et bon week-end à venir ! Bisees♥

  21. Le « plein emploi » ne veut pas dire grand chose si on ne met pas en perspective un salaire décent pour vivre et non survivre.
    les chiffres que l’on nous présentent sont inintéressants dans la mesure où ils sont là à des fins politiciennes.

  22. Bonsoir Clara. Je pense comme toi que l’on ne peut pas revenir au plein emploi mais je suis contre le revenu universel qui me parait utopique. De toute façon les promesses des candidats ne seront pas tenues…

  23. Bonjour chère Clara,
    Bravo, belle analyse, tu fais cela très bien.
    Tu devrais te mettre sur les listes.
    Je vois que c’est la même chose chez nous, ce sont les mêmes idées !
    Des idées à la noix, ils rêvent tous ces gens !
    Bon week-end, bisous.
    Hier, je n’étais pas au PC.

  24. La politique c’est comme les gens ça tergiverse et ça déverse leur dose de conneries
    Bien bêtes ceux qui encore croient en leurs balivernes
    Ils sont tous à mettre dans le même sac et moi pas un de me convint
    Bon weekend 🙂

  25. On a connu le temps où l’on entrait dans une société où l’on faisait toute sa carrière. Terminé cela. Il faut être prêt à accepter de changer ses plans. C’est du moins ce qui se passe dans le privé. Quant au plein emploi pour tous, c’est un beau rêve, mais cela ne reste qu’un rêve. Il vaut mieux essayer de former le mieux possible notre jeunesse.

  26. coucou ah , que dire
    je cumule plusieurs petits boulots mal payés …..
    bien sûr des jeunes arrivent nombreux sur le marché du travail, mais les ex babyboomeurs sont devenus des papyboomers qui aimeraient bien partir en retraite et nous laisser leur place ;
    alors avec l’allongement des années de travail on préfère laisser travailler les « vieux » et se désespérer des jeunes ;
    et il ne faut pas croire que tous les soixantenaires soient en pleine forme ….
    maintenant , bien sûr, on n’a pas les diplomes de ceux qui nous gouvernent , mais il leur est si facile de parler pour nous …on n’est que des nombres, des stats….
    alors je suis plutôt désabusée
    bisous

  27. Je me demande si ces malheureux seraient capables de vivre décemment avec un revenu minimum… et de combien ? Je ne suis pas certaine qu’il y aura un jour du travail pour tout le monde, des petits boulots oui, mais qui ne permettront pas de vivre décemment, c’est mon avis, décréter de l’avenir misérable des plus pauvres depuis un fauteuil confortable me laisse dubitative, ceux qui légifèrent ne connaissent rien à la précarité .
    Ils font des annonces et ensuite c’est une autre affaire !
    Bises Clara

  28. il faut que je revienne lire tout cela Clara!
    c’est un sujet très d’actualité et j’aime aussi beaucoup lire les commentaires car tu es une bonne meneuse de débats, et ton amitié jaillit pour appeler les autres et les aider à partager les idées,
    c’est super, tu es super
    Clara bisous, à ce soir,
    Angie

  29. Je suis revenue Clara!
    et les questions semblables se posent ici, les portugais sont depuis si longtemps habitués à partir dans le monde entier, que ça les choque peut-être moins que pour d’autres pays
    mais les promesses des politiciens se ressemblent et ne sont pas tenues que pour une faible pourcentage car cela semble aussi dépendre des avances de l’économie ténue par des privés
    car plus ils (les responsables gouvernementaux) en font dans le pays, plus la dette s’acroit et les interêts qui vont avec, les importations seront plus importantes et le social ne rapporte pas de devises en général
    sans compter tout l’argent du budget de l’Etat qui est necessaire pour renflouer les banques sans qu’on sache vraiment pourquoi au niveau mondial
    alors c’est difficile de savoir où on va, si c’est vers des crises successives, ce qui semble être le cas depuis quelques décennies, car dés qu’on voit une lumière au fond du tunnel, une autre situation arrive réclamant des fonds pour son propre profit ou pour sa propre existence, etc.
    et la croissance semble à nouveau sur un mauvais equilibre!
    je pense que l’enseignement et la formation sont très pour les jeunes et les moins jeunes pour leur permettre de s’adapter aux changements de plus en plus rapides, et être capables de changer d’emploi et de profiter des opportunités qui peuvent se présenter à eux. Cela sera plus facile s’ils ont plus de connaissances et de capacité d’adaptation
    bisous Clara,

  30. Bonjour, le revenu universel de base? ça me fait bondir ! ça ne va encourager personne à bosser, et vis à vis des gens qui travaillent, ou qui ont bossé le nombre d’années requis, c’est indécent; quand j’ai eu mon bac ce n’était pas facile non plus de trouver du boulot, j’ai passé trois concours pour en trouver, j’ai réussi les trois, et trouvé deux boulots; évidemment avec ce revenu pour tout le monde, plus de chômage ! et comme pour toute allocation, il y aura des abus; je te souhaite une bonne soirée, bisous

  31. Ce revenu universel oui ce serait un moyen de lutter contre certaines situations intolérables mais je crois quand même que les conditions de ressources devraient compter . C’est un vaste problème cette situation du travail j’ai un peu survolé les solutions de chacun et chacune dans les commentaires , il y a à piocher chez tous . L’hyper automatisation de tous les métiers va entrainer encore des pertes d’emplois , je regardais encore hier des aides à la personne robotiques c’est assez hallucinant de voir disparaître le contact humain pour ce type de métier quand on sait tout ce qu’apporte la relation à l’autre . J’avoue que ces  » avancées  » dans la science me laissent tres perplexes autant j’applaudis quand un robot téléguidé par le chirurgien permet le parfait controle des gestes autant là je suis résolument contre le robot d’assistance .
    Bon dimanche Clara
    Bises

  32. Ce revenu universel oui ce serait un moyen de lutter contre certaines situations intolérables mais je crois quand même que les conditions de ressources devraient compter . C’est un vaste problème cette situation du travail j’ai un peu survolé les solutions de chacun et chacune dans les commentaires , il y a à piocher chez tous . L’hyper automatisation de tous les métiers va entrainer encore des pertes d’emplois , je regardais encore hier des aides à la personne robotiques c’est assez hallucinant de voir disparaître le contact humain pour ce type de métier quand on sait tout ce qu’apporte la relation à l’autre . J’avoue que ces  » avancées  » dans la science me laissent tres perplexe autant j’applaudis quand un robot téléguidé par le chirurgien permet le parfait controle des gestes autant là je suis résolument contre le robot d’assistance .
    Bon dimanche Clara
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *