Noms à coucher dehors

Avoir un nom à coucher dehors, avec un billet de logement

Mais d’où ça vient ? plusieurs explications.

Autrefois, au Moyen Âge et bien après,  où les brigands troussaient la gueuse et détroussaient le gueux, les aubergistes étaient d’un naturel extrêmement méfiant.
Une fois la nuit tombée, pour se faire admettre dans une auberge, il fallait montrer patte blanche, c’est-à-dire d’abord énoncer son patronyme. Et celui qui n’avait pas un nom très ‘chrétien’ avait de fortes chances de se voir éconduire et de devoir passer son chemin ou de coucher à l’écurie. Quand on sait que les auberges étaient nettement moins répandues que les hôtels  aujourd’hui, celui ayant un nom à coucher dehors avait intérêt à avoir de quoi bien se couvrir pour passer la nuit !

C’est bien différent de nos jours, pourvu que l’hôtel se remplisse, c’est l’essentiel !

Et Wikipédia nous dit ceci :

« Le billet de logement est un acte administratif, délivré par le maire d’une commune, qui enjoint à un habitant de cette commune de loger des militaires de passage, et parfois leurs chevaux. Il peut aussi les obliger à les nourrir et les entretenir. » Ouf ! on n’est plus obligés de s’y plier !

Mais s’ il y a des noms difficiles à porter comme Lanusse, Sacavin, ou Cornichon.., il y a aussi des prénoms ingrats, on a noté des Fetnat ou des Périphérique, par exemple, ou des Johnny et même des Halliday (si, si, je l’ai constaté moi-même à l’accueil de l’hôpital où je travaillais) …

D’ailleurs, à l’accueil des consultations, un jour, une dame se présente, je lui demande son nom, elle me dit « c’est moi ». Je lui réponds, « je le vois bien , Madame, que c’est vous, mais votre nom ? » « C’est moi, vous dis-je » ! Et elle me présente sa carte vitale où il était écrit « Cemoi ».

Pour finir,  si vous voulez faire un petit quizz amusant sur les prénoms, c’est ICI

 

40 réflexions au sujet de « Noms à coucher dehors »

  1. Il n’y a plus de militaires à héberger, mais bientôt ce seront des migrants. Lolll
    Bon, j’arrête de mettre de l’huile sur le feu, c’est la période des fêtes pour tout le monde et vous n’y êtes pour rien si, pour moi, je n’aime pas. 😉
    Bon début de semaine, dans la froidure …
    Bisoux, chère clara

  2. Aujourd’hui on peut changer de nom s’il est trop dur à porter. Le jour de notre mariage, à la mairie, le maire a demandé à une femme si elle acceptait d’épouser M. Cocu et tout le monde a éclaté de rire. Bon lundi, bisou

  3. expression amusante, les gens qui ont un nom curieux ont tendance à l’exagerer avec le prenom tel ce pharmacien Deselle qui a prenommé sa fille Anna-Lise !! authentique …j’ai tenté le quizz 71%, peut mieux faire !!
    j’espère que tu vas bien, merci pour ton article, chère Clara, bonne semaine et grosses bises

  4. bonjour Clara, je viendrai voir toutes ces explications
    je n’avais aucune idee du nom a coucher dehors! mais il y en a des difficiles a porter et c’est heureux qu’on puisse les changer si l’effet est trop grave!
    bonne journee
    bisous
    Angie

  5. Bonjour chère Clara,
    Des noms à coucher dehors, il y en a en pagaille.
    Je m’amuse parfois dans l’annuaire téléphonique !
    Je changerais tout de suite, maintenant on peut.
    Ca te suit toute ta vie.
    Pour nous, c’est amusant, mais celui qui doit le porter !
    Bonne semaine, bisous.

  6. et bien je viens d’apprendre quelque chose 🙂
    Merci
    Porter un nom un peu étrange ça forge certainement le caractère, à l’école surtout, bah j’ai eu le droit moi aussi à des quolibets 😉
    Bonne journée

  7. Au Quizz j’ai 16 réponses de juste sur 21 mais l’OM/VA ça me dépasse, rire!! Soit 76%

    Sinon je connaissais l’expression surtout par rapport aux soldast, ceux ne pouvant pas rentré à la caserne pour diverses raisons couchaient dehors avec un billet de logement, c’est à dire un papier qui stipulait qu’ils avaient un lit à la caserne.. Mais bon c’est vieux car maintenant des appelés il n’y en a plus…Voir peu…

    Quand aux prénoms associés à des noms bizarre j’en ai un fort drôle, racontée par ma maman. Dans sa classe il y avait une fille qui s’appelait Messin, ces parents avaient eu le malheur de l’appeler Aimée…J’espère qu’elle n’a pas épousé un Mr Bite…Rire!!

    Belle journée et bisous

    EvaJoe

  8. Nous héritons de notre nom, de manière différente suivant les pays d’ailleurs.
    Concernant le prénom, je pense que nous devrions pouvoir le changer ou le confirmer à notre majorité.

  9. Il y a des patronymes pas très évidents à porter… J’ai connu un Monsieur Connard. Tu l’imagine devant l’aubergiste ? Quel est votre nom ? -« Connard » ! Non seulement le pauvre homme aurait dormi dans la rue mais en plus il aurait eu le nez en bouillie… 😉
    Belle soirée à toi Bisous.

  10. Ah oui, j’avais lu au moment de faire ton défi il y a qq temps
    J’ai connu dans ma campagne un Meur Meurdefroid qui avait épousait Melle Chaud et le comble il était boulanger
    Bonne soirée

  11. Bonjour chère Clara,
    Mon passage matinal pour te souhaiter une très bonne journée.
    Il fait très froid, l’hiver n’est pas en retard.
    Encore un drame en Allemagne, quelle tristesse.
    On ne doit pas être raciste !
    Je t’embrasse.

  12. Merci Clara pour les explications , je ris encore pour Cemoi , une personne qui devait être sous contrôle de la marque de chocolat . Je vais faire le quizz.
    Mais avant je réponds à ta question, oui il fait froid ( – 3 ce matin ) mais pas au point de former des stalactites au niveau de la digue , cette photo date de l’hiver 2012 19 décembre tres exactement , nous avions eu plusieurs journées de gel assez fort .
    Bonne journée
    Bises

  13. bonjour, 71% au quizz, on va dire que je ne suis pas bien réveillée 🙂 il y a des gens qui ont des noms à coucher dehors, tout le monde ne peut pas s’appeler Martin, je connais un Grosdard, ça n’ s’invente pas, hi hi !!! chez moi il y a beaucoup de Trentecuisse, ou de Vieilledent, hier chez moi, une nouvelle dentiste : Brigette Jones, certes ce n’est pas un nom à coucher dehors, mais quand même, il faut le faire !! bonne journée, bisous

  14. 52% de réussite au test, pas terrible. Mais, au moins, les réponses pour lesquelles j’étais sûre étaient bonnes.
    Merci pour ces explications et ces anecdotes. C’est pas mal quand même de s’appeler Halliday.

  15. Clara, je ne sais pas si je suis comme ça en vérité… est-ce que l’on se connait vraiment, cet autre miroir de nous-même. Souvent je me pose la question : qui suis-je ? je n’obtiens que des réponses partielles. Je crois que seules les amies qui me lisent et devinent ma personnalité peuvent dire réellement ce que je suis. Merci encore de me voir ainsi, ça me touche.

    bon mardi

    bisous mon amie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *