Petite fille

migrants

Petite fille, elle pleure ta jolie maman,

En  caressant ta douce joue pâle, doucement.

Elle n’en peut plus de ce terrible voyage,

Elle n’a même pas pu prendre quelques bagages.

Elle a tout perdu, sa maison, son pays,

Ses parents, son frère, et surtout, son mari.

Elle pleure, là, écroulée au bord du chemin,

Où personne ne la veut, ne lui tend la main.

Des murs, des barbelés l’empêchent de passer,

Le piège se referme, plus de passé, plus d’avenir.

Si elles existent, comment seront les années à venir ?

Que deviendras-tu, qui seras-tu, ma petite fille ?

Il est toujours plus cruel, le sort des femmes,

Car dans ce monde en folie, des Hommes sont infâmes !

CLARA

Hier matin, j’ai vu un reportage sur cette situation qui m’a profondément touchée

et cela m’a inspiré, de suite, ce petit écrit.

Hélas ! je ne pourrai rien changer !

33 réflexions au sujet de « Petite fille »

  1. La moitié des conflits sur terre sont les conséquences de nos actes et on n’est pas foutu d’assumer ce que l’on a fait….
    Que dire de plus , que tout cela me bouleverse….Et qu’on pourrait changer les choses, si ensemble on voulait…
    Douce journée CLARA
    Bisous
    timilo

  2. Je n’ai pas vu cette émission, mais je comprend ton émotion Clara. Oui, c’est terrible … Il faudrait absolument que les choses changent, évoluent, mais j’ai bien peur que cela ne continue. En ce moment justement je suis en train de lire (de relire plutôt) « Le vent de l’aube » de Françoise Bourdon, l’histoire d’une petite arménienne. Cela se passe dans les années 20. Terrible !
    Allez, bisous mon amie !

  3. Ton récit est poignant car il part du coeur ! Je comprend ce que tu as pu ressentir et je suis avec toi par la pensée car je n’ai plus la force pour lutter.
    Bon mardi, bise 😉

  4. Bonjour ma douce Clara,
    Je n’ai pas vu ce documentaire, j’imagine que ce fut bouleversant, ton texte est magnifique !
    C’est terrible pour ces gens, on ne fait pas grand-chose hélas.
    Nous, nous sommes impuissants.
    Drôle de monde !
    Bonne journée, bisous.

  5. Jolie ta poésie mais triste et tellement vraie… les guerres sont affaire d’hommes malheureusement les enfants et les femmes subissent leur folie de mâles de guerriers, il paraît, bof !!! Bon mardi et bisous Doubs d’une femme et maman et mamie !

  6. Je comprends ton émotion et je la partage
    Mais d’un autre côté ne faudrait-il pas sévèrement punir les profiteurs de la misère humaine
    Ne faudrait-il pas leur permettre de vivre honnorablement dans leur pays
    Car les images que l’on nous montre sont souvent très choisies pour émouvoir la société
    Je haie la cruauté , je haie ce monde de profit , je haie l’incompétence de nos présidents qui se succèdent et qui ne font rien que de cirer les pompes à certains pour se faire bien voir
    J’ai de la peine pour ces pauvres gens à la déroute
    Bisous Clara

  7. Un très beau poème, plein d’émotion ! Il faudrait que ces femmes et ces mères puissent se rebeller contre les sentiments guerriers de leurs compagnons. Mais est-ce possible actuellement ? Je ne le pense pas.

  8. Bonjour Clara
    Je viens en ecoutant RTL à l’ instant d’entendre ce genre de reportage
    Notre coeur de femme est très fortement touchée par toute cette misère , mais notre impuissance est si grande !!!
    Bises à toi

  9. Clara je passe te laisser un bisou du matin, et je vois ce joli poème en hommage à tous ces êtres qui sont dans le plus grand malheur, et il y a en tellement,
    sans oublier que ceux qui ne veulent pas faire la guerre sont souvent obligés par les autres qui sont armés et qui veulent tout prendre, tuer ou faire des esclaves, personne n’est à l’abri de ces terribles situations, dans un continuel recommencement
    je ne peux m’empêcher de laisser couler mes larmes

  10. Oh Clara, que dire? Que faire? Je suis bouleversée et les larmes sont à mes yeux. Je n’ai pas vue ce reportage, je pense que j’aurai fait comme toi. J’aurai pris ma plume et écrit. Car souvent pour éviter de crier notre douleur il est bon de s’exprimer en écrit.

    Comme je disais au début de mon commentaire, que dire? Que faire? Seuls nous sommes impuissant. Ensemble que pourrions nous faire? Leur tendre la main nous savons le faire mais ce n’est pas tout.
    Déjà rien qu’en Europe certains Pays n’en veulent pas. Alors? Serions nous maudit de ne pas avoir su les accueillir jusqu’à quand?

    Après les larmes de cet enfant, le désarroi de cette mère, j’en vois d’autres, encore et encore, trop…
    Te souhaiter une belle journée me paraît incongru mais je t’embrasse de tout mon cœur.
    Tu as remué en moi pleins de choses, oui, tant et tant.

    EvaJoe

  11. Le monde ne changera donc jamais ? Toujours plus de misères, de guerres, d’atrocités et on est impuissant devant ces images d’horreurs? Est-ce que l’homme finira par grandir dans la paix de tous et toutes ?

  12. Bonjour Clara,

    Les femmes sont très affectées par les hostilités de toutes sortes et doivent assurer la survie de la famille. La guerre n’épargne personne et je trouve cela très triste de vivre cela à notre époque. La majorité de déplacés et de réfugiés dans le monde sont des femmes. Celles qui fuient n’emportent aucun bien et sont inquiétées par l’avenir et l’éducation. de leurs enfants. Que dire face à cette réalité poignante ! L’assistance humanitaire mise en place ne suffit pas pour répondre à leurs besoins. Merci Clara pour cet écrit très émouvant. Bisous et douce journée.

  13. je n’ai aps vu ce reportage, je regarde rarement laTV mais les hommes se battent et les femmes doivent faire tout le reste… je suis d’accord avec Corinne 56 – aucun assistance humanitaire ne suffira il y a trop de déplacés et en ce qui concerne els présidents de tout poil ils sont juste bon à regarder leurs intérêts de quelque couleur qu’ils soient… la misère ne les perturbe pas eux ont leur arrières assurés
    merci Clara pour avoir dénoncé ces horreurs on en lit tant et tant chaque jour il faudrait que cela cesse…
    belle journée à toi – bises
    joelle

  14. Un très beau texte, sur ces situations poignantes , nous dans notre confort que pouvons nous faire….si tous les pays se donnaient la main il y aurait de la place pour tout le monde, ne sommes nous pas semblables .
    Tout est violence , il suffit de regarder autour de soi .
    Avec mon amitié
    ici la pluie a fait son apparition ainsi que le vent .

  15. Bonjour Clara, cette tristesse, cette injustice , tu as su si bien la décrire avec tes mots, et dire qu’on ne peut rien faire contre la folie meurtrière de certains hommes! c’est désespérant! bisous MTH

  16. C’est vrai, Clara, que tu , que nous ne pouvons rien y changer, mais ton écrit est magnifiquement bien tourné et nous sensibilise ! Merci pour cela et bonne poursuite de ce jour !
    Bises♥

  17. bonjour Clara
    Pas beaucoup de temps actuellement, mais c’est toujours avec intérêt et Bonjour,
    Pas beaucoup de temps actuellement mais c’est toujours avec intérêt et plaisir que je consulte ton blog.
    C’est vrai que la situation est catastrophique et ton poème plein de sensibilité, résume admirablement la situation de ces femmes qui la subisse de plein fouet. Mais que peut-on faire face à la barbarie et au fanatisme ? que vont-elles devenir ainsi que ces enfants qui grandissent dans un monde de haine et de guerre ? y a-t-il de solutions ? Vaste sujet………..
    Merci aussi pour l’intéressant site « comment-economiser.fr » dont tu nous pas fait part hier.
    Bonne fin de journée
    Bises

  18. Bonjour Clara,

    Je n’ai pas vu ce documentaire en particulier, mais les information de chaque jour nous montrent hélas des situations semblables. Ton texte est magnifique et chargé d’émotion. Ce phénomène est hélas en grande progression, c’est dramatique et nous n’en sommes que spectateurs. Que faire cela nous dépasse.
    Bises bien amicales.

    Henri.

  19. Il est beau mais si triste ce poème Clara !
    Et les questions qu’il soulève sont issues de la plus cruelle actualité !
    C’est peut-être vrai que ton beau poème ne changera rien pour elle, mais il est toujours intéressant de ne pas se détourner trop vite de ces terribles situations ! Petit-à-petit, ces drames humains ne seront plus admis par personne… même si ce temps là est encore bien loin !
    Bises et bonne soirée.

  20. Bonjour ma douce Clara,
    Mon petit coucou du jour, il fait très venteux, ce ne sera pas encore une belle journée.
    L’automne s’installe bien chez nous !
    Bonne journée, bisous doux.

  21. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…ton texte est très émouvant…cette situation est catastrophique, inacceptable, horrible, inhumaine…j’ai vu un reportage sur le nombre de personnes que pourraient accueillir chaque pays de l’Europe..je n’ai plus les chiffres en tête, mais je t’assure qu’il y a de la marge…on pourrait (en s’y mettant tous) absorber tous ces arrivants, leur donner la possibilité d’avoir une vie meilleure…mais chaque pays ferme ses frontières, en disant « moi, je n’en veux pas ! »…putain, mais elle est où l’humanité ? ça me tue une telle situation…ou plutôt, ça tue des milliers de personnes
    Je vais (dès la rentrée) entrer dans un groupe associatif qui porte secours aux « clando » comme on dit ! Sais tu qu’avant, ils étaient réfugiés politiques ? Maintenant, ils sont clandestins ! Ca n’est plus du tout le même statut…de vie, d’intégration, d’avenir..mais dans quel monde vit-on !
    En tous les cas, j’espère qu’à force de voir des reportages sur ceux qui meurent en essayant de vivre un tout petit mieux ça bougera, ça donnera une certaine conscience…mauvaise conscience et que ça fera bouger les choses…oh la la, je ne suis pas drôle là hein ? 🙁
    Allez, je passe à autre chose
    J’ai souri à bloc en lisant ton dernier commentaire…hé hé, tu fais lire mes articles (lorsqu’ils sont drôles)…là, aujourd’hui, bof, rien d’extra..Juste des photos d’Agde…mais c’était un bon moment, avec une mer déchaînée…allez, je file…bises Clara et passe une très bonne journée

  22. Bonjour ma douce Clara,
    Je te rassure tu es très gentille, mais envers nous-même nous le sommes moins !
    C’est que nous ne sommes pas égoïstes.
    Bonne journée, bisous.

  23. Bonjour, pour répondre à ton comm, la famille est au complet, mais pas pour longtemps, le Lion Néro ne va pas bien du tout 🙁 sinon Aswad a commencé l’éducation depuis longtemps, malgré tout ce sont des chenapans qui n’écoutent pas beaucoup !! je te souhaite une bonne journée bisous

  24. Ton poème, complètement magnifique, me donne envie d’aller essuyer ces larmes sur cette joue pâle et de prendre « petite fille » dans mes bras …!

    TROP de misère, partout et jusqu’au propre seuil de notre porte …Il ne faut pas aller bien loin !

    Et même si, en partant marcher sur les chemins, nous nous rapprochons infiniment d’eux et d’un monde meilleur, cela reste encore une goutte dans l’océan mais, je ne désespère pas, un jour viendra ….!
    Il faudrait y croire TOUS et oeuvrer de tout notre coeur dans ce sens …Encore un sacré pain sur la planche !!!

    Pourquoi installer des barbelés là où nous pourrions faire pousser des roses ……….Je n’ai jamais compris enfant et ne comprend toujours pas à présent …?

    Merci clara pour ces mots forts et si beaux …MERCI pour eux et le respect que nous devrions porter en chaque être et chaque chose : Sabine qui t’embrasse FORT aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *