Ne rien voir, ne rien entendre ?

(chiffre de 2013, voir ICI)

Dix heures du soir, je regarde un film,

Et bien que tout soit fermé chez moi,

Il me semble entendre des cris dans la rue.

Je baisse le son et j’ouvre ma porte d’entrée

Pour vérifier si je n’ai pas la berlue.

Non, les voisins de la maison d’en face crient, une fois de plus,

Ils se disputent très fort devant leurs deux petits garçons.

J’ouvre mon portail électrique et vois la maman faire les cent pas dans son jardin.

Elle pleure et crie et lui, je le vois et l’entends vociférer derrière la vitre

Où l’un des petits colle son nez.

Je leur dis « arrêtez, arrêtez, voyez ce que vous faites vivre à vos enfants ».

Elle, toujours dehors «  mais ce n’est pas moi, c’est lui, il me fiche sur la figure régulièrement,

Je ne sais plus quoi faire ».

Je lui dis alors d’appeler la police ou de voir son assistante sociale mais d’agir,

Et surtout de ne pas rester dans cette situation.

« Mais il va me prendre mes enfants » me répond-elle.

« Non, les enfants sont à vous également, c’est impossible ».

Je rentre chez moi et les entends encore un moment.

Lui sort et dit au plus grand « laisse-là, elle est tarée ! ».

Pauvres gosses, que vont-ils penser de leurs parents et des adultes ?

Très anxieuse, j’appelle mon gendre qui est  policier

Pour lui demander ce que je peux faire.

« Rien, me répond-il, si on y va cela va te retomber dessus et

Puis  on leur dira exactement la même chose que toi. »

« Je ne veux pas être lâche, lui dis-je, et laisser cette femme dans une situation de danger».

« Tu ne peux rien faire de plus » m’affirme-t-il pour me rassurer.

 Je me souviens qu’il y a longtemps, j’étais déjà intervenue chez des voisins,

dans deux cas semblables et  je crois qu’au moins une fois, le pire a pu ainsi être évité.

Bien sûr, cela se reproduira. Que devrai-je faire alors ?

Ne rien voir, ne rien entendre ?

41 réflexions au sujet de « Ne rien voir, ne rien entendre ? »

  1. Cruel dilemne !!! Moi aussi cela m’est arrivé par une fois d’alerter la gendarmerie locale parce que l’un de mes voisins tabassait sa femme qui hurlait. Les gendarmes sont arrivés, je ne sais pas trop ce qui s’est dit, mais toujours est-il que le calme est revenu, et le lendemain j’ai croisé mes voisins dans la rue qui marchaient main dans la main, et s’embrassaient ! Il parait que c’est très régulièrement que la marée-chaussée doit intervenir pour les séparer, mais apparemment la femme doit aimer cette situation puisqu’elle reste. C’est à n’y rien comprendre ! Mais comme tu le dis Clara, que faire ?
    Allez, bisous et bon dimanche !

  2. bonjour, j’ai eu des voisins comme ça (sans enfants) elle était enceinte, légèrement déficiente mentalement, lui au rsa; il se droguait, il buvait; il lui tapait dessus (je la soupçonne de l’avoir provoqué) elle se suspendait à ma sonnette, j’appelais donc les flics; elle je ne l’ai jamais laissé se réfugier chez moi, vu le mari! elle maigrissait à vu d’oeil, un jour elle a sonné à ma porte, et m’a dit : j’ai pris mon bain, et il y avait plein de sang, vous croyez que j’ai perdu mon bébé? jusqu’ à la nuit où ce fut très violent, les pompiers et le police sont venus et ont embarqué ce gentil petit couple; lui au trou, elle à l’hosto, d’où elle s’est enfui pour revenir se suspendre à ma sonnette à 2h du mat; elle n’avait pas ses clés; tout le monde lui a conseillé d’en profiter pour se barrer, et le lendemain je la vois main dans la main avec son copain! j’ai déménagé, toutes les nuits c’était la bagarre;
    du coup c’est fini, je n’aide plus personne;
    mon voisin du dessous tabasse sa femme, devant leurs deux mômes, je compte les coups!! c’est triste mais je ne me mêle plus de la vie des gens, elle ne vaut pas mieux que lui, crois moi; elle n’est pas seule, elle a sa famille, mais elle reste avec ce fou ! et leurs deux fils vont reproduire le modèle du père plus tard;
    voilà, nous ne sommes pas récompensés de nos efforts, évidemment si ça devait dégénerer j’appellerais les flics, mais c’est bien tout et encore
    bonne journée bisous
    ps mes ex voisins, je leur achetais à manger quand j’allais faire mes courses, car elle venait souvent me réclamer du pognon et j’avais pitié d’elle, je lui ai prêté mon téléphone, donné des fringues quand je suis partie, etc; je ne sais pas ce qu’elle est devenue

  3. Je connais ça moi aussi ..mais j’entends toujours même si je n’interviens plus , car bien souvent on retrouve ces couples ensemble le lendemain
    Ce n’est pas une raison pour ne pas être à l’écoute
    Le pire reste les enfants qui vivent ces scènes à répétition
    Le traumatisme restera bien longtemps mail la plupart du temps ceux sont des adultes irresponsables , une solution radicale telle que le retrait des enfants pourraient peut être leur faire réaliser les choses
    Bises Clara

  4. mes voisins s’engeulent souvent que parfois,je me demande s’il la bat pas car elle dit toujours lâche-moi et la petite de 4 ans pleure souvent…et on n’a pas besoin de regarder la TV car parfois les scènes tragiques ou comiques sont dans notre vie

  5. Bonjour Clara,
    Bien triste exemple pour des enfants de voir leurs parents se battre à longueur d’année.
    Ces « parents » ne pensent pas aux dégâts causés sur le mental de leurs enfants qui risquent de les marquer à vie !
    Seules leurs petites personnes comptent ! Je suis triste pour tous ces petits innocents qui doivent supporter l’inconscience et la bêtise des grands !
    Bon dimanche Clara et à bientôt.

  6. Bonjour Clara, que faire dans ces cas là, fermer les yeux, intervenir? ce n’est pas facile du tout et je comprends ton cas de conscience, comment peut-on en arriver là et devant les enfants!!! c’est bien triste mais la solution viendra de ta voisine, elle prendra un jour ses enfants et partira, mais avant il faudrait qu’elle porte plainte et elle doit aussi aller chez le medecin pour faire constater les coups. Bisous MTH

  7. Cela fera des enfants traumatisés à vie, et ce sont des situations intenables.
    lui dire, leur dire que l’on est là mais intervenir c’est très délicat, et pourtant on se sent responsable, je comprends tes interrogations et inquietudes …
    Bon dimanche

  8. Quelle tristesse… Difficile de donner des conseils en la matière tant qu’on n’y est pas confronté, mais il est vrai qu’il est difficile de fermer les yeux…

  9. Bonjour CLARA
    ton histoire est émouvante et combien de Familles cela arrivent et la Femme subie et parfois ne veut pas porter plainte car elle ne saurait ou aller avec ces enfants et la vie continue parfois cela arrive qu’ elle porte plainte mais le Mari ressort aussi tôt et la galère recommence tu ne peux rein faire si la femme refuse quoique ce sois mais des autres arrivent à s en sortir et recommence une nouvelle vie mais malheureusement un enfant grand ce mari et fait ce que son père battait sa mère c est comme les Parents ce drogue boivent enfin j ai apprécier cet article le dévouement que tu y donnes je te souhaite un excellent Dimanche Amitiés à ta Famille bisous Danielle

  10. Difficile en effet de trouver la bonne réponse. Celame fait penser aux dilemmes vécus par ma compagne, responsable d’un service sociale s’occupant de personnes agées refusant toute aide alors qu’elles sont en grandes difficultés physiques et psychologiques. Plaintes des voisins, refus d’intervenir des pompiers, policiers et SAMU, désintérêt de la famille proche, difficultés du médecin de famille de s’opposer à la volonté de son patient…Lancer un signalement est souvent une démarche difficile au regard du respect de la personne humaine. Dans les grandes villes ces cas se présentent tous les jours. Bises Dan

  11. Quand j étais gamin, j ai été le témoin de scènes chez mes parents à cause de mon Père( alcool).Nous avons vécu entre deux  » crises », mes sœurs et moi.
    C était pénible. De l aide, il n en aurait pas été question.
    Amicalement Latil

  12. coucou tite clara !!
    malheureusement je pense que ton fils a raison.. c’est à la femme de faire la démarche.. pas à toi..
    ici encore du soleil.. j’en profite pour m’occuper en extérieur..
    bon dimanche aprem !!
    amicalement jean claude..

  13. Bonjour
    C’est une situation délicate…Les femmes dans cette situation ne font souvent rien par peur de représailles, par peur non pas comme j’entends souvent, « c’est parce qu’elles le veulent bien »..Non et non!!! Non, elle ne veulent pas se faire taper dessus, elle restent parce qu’elles ont vraiment peur, peur de prendre de nouveaux des coups, peur de se faire tuer….
    Je ne sais pas ce que je ferais dans un cas comme le tien…On est souvent déchiré, je vais peut être être égoïste, mais j’ai mon neveu et ma nièce qui vivent chez moi avec ma soeur (leur maman), je crois que ‘j’aurais tellement peur que le mari vienne se venger parce que j’en aurait parler à la police, je ne pourrais que la conseiller comme toi tu l’a fait mais pas aller de moi-même à la police…Je pense à leur sécurité d’abord…
    Belle journée

  14. bonjour Clara,
    ces luttes entre parents sont d’une grande souffrance pour les familles surtout pour les enfants qui sont en train de se faire une personnalité
    je pense que c’est désolant que les autorités trouvent qu’il n’y a rien à faire, qu’ils baissent les bras, ici c’est pareil, les gens ne veulent pas trop se mêler, ont peur des réprésailles, etc.
    c’est evident qu’il devrait y avoir une réponse des autorités de l’état
    peut-être que les lois ne prévoient pas de moyens, et personne veut faire le méchant!en tout cas je ne trouve pas cela normal qu’on laisse des personnes enfermées, souvent dans des appartements que personne ne visite, ni même les voisines, et qui deviennent ainsi des prisons pour les enfants témoins de ces violences des parents,
    je trouve que c’est du refus d’assistance, il devrait y avoir une surveillance, comme par exemple l’installation forcée de caméras, on en voit partout maintenant, et on défend plus facilement un bureau de tabac qu’un endroit où il y a des femmes et des enfants fragilisés
    Bisous
    Angie

  15. Clara, c’est triste très triste pour les enfants. Mais si elle ne veut rien faire, toi tu ne peux pas non plus. Tant qu’il n’y a pas appelle de l’un des deux à la police elle ne peut intervenir non plus…Peut-être signaler cela aux affaires sociales mais peut-on faire ça chez vous je ne sais…..

  16. Bonjour Clara,
    Hélas…hélas…hélas…trois fois hélas, j’ai déjà été confronté à ce genre de problème en tant qu’agent de l’état et malheureusement, il n’y a qu’une alternative, la voici, en partage….
    SOS Femme Violence Conjugale

    France

    39.19

    Tarif : gratuit
    Victime de violences psychologiques, morales, sexuelles ou physiques au sein de votre couple, vous ne savez à qui en parler, à qui vous adresser. Ou vous avez tout simplement besoin d’en parler … Des écoutantes qualifiées respecteront votre anonymat et pourront vous indiquer les associations, les services, les professionnels qui vous aideront dans vos démarches.
    Fédération Nationale Solidarité Femmes.
    Site : ttp://www.solidaritefemmes.asso.fr/
    C’est désolant que notre système judiciaire aie si peu de moyens coercitifs à l’encontre de ces maris violents même si dans les 3/4 des cas, la femme semble accepter son sort et s’en mêler ne fait en définitive que se mettre les deux intéressés à dos…c’est un peu un proverbe arabe qui dit « bats ta femme tous les jours, si toi tu ne sais pas pourquoi…elle, elle le sait. » barbare…et désolant.
    Merci pour ton gentil com. Bonne fin de dimanche et bon lundi.Amitiés.

  17. bonjour Clara
    je m’occupe dans une association des femmes battues et violées, ce n’est pas simple de leur demander d’aller porter plainte, elles ne veulent pas, à croire qu’elles aiment les coups, car elles disent qu’elle ne verront plus leurs enfants… qqu’unes le font mais reviennent, je pense que c’est insoluble, celles qui tiennent bon sont rares… merci pour ce témoignage
    bonne fin de journée
    bises
    joelle

  18. appeler une assistante sociale directement et dire que les enfants sont en danger .je sais c’est difficile mais je l’ai déjà fait 2 fois et cela a marché .
    appelé la police cela ne sert absolument absolument absolument à rien .bises

  19. Je vais peut-être te sembler cynique, mais je crois très fort en la maxime « aide toi, le ciel t’aidera ». Seules les femmes battues peuvent agir pour s’en sortir, comme ton fils te l’a expliqué. Et pour avoir la force de faire la démarche auprès des autorités ou des services sociaux, il faut que les sensibilisations soient omniprésentes dans les médias ou par voie d’affiche. Il y a eu des campagnes de pub très bien faites mais dès que cela ne passe plus à la télé, je pense que ces femmes perdent toute volonté de se défendre. Et puis ce n’est pas évident pour elles, être battues ne veut pas dire ne plus être amoureuses, et avoir peur des coups et des cris peut aussi être moins fort que la peur de la solitude et la précarité… Si c’était facile, ça se saurait… Alors je crois que tu n’as pas à culpabiliser, même si ton coeur te pousse à agir… Mais que faire ?… Bisous Clara

  20. Bonsoir Clara .
    Dans l’immeuble ou je vis , heureusement tout va bien …Pour l’instant
    c’est toujours la hantise de nouveaux locataires , comment se comporteront-ils !!
    Ce serait trop long a expliquer mais avec mes collègues, nous en avons reçus des patientes qui venaient pour violences soit en début de grossesse ou près de l’accouchement….bien sur la police venait mais a la question , voulez -vous porter plainte contre votre conjoint , voila elle n’allait pas jusque là !!!
    Lui conseiller de s’adresser a SOS femme battue .
    Ne pas t’en mêler car tu ne connais pas ce dont serait capable ce type .
    Je plains aussi et surtout les enfants , que sera leur avenir!!
    Bien amicalement

    donne la solution .

  21. salut
    Bien sûr ce n’est pas normal mais il faut aussi parler des hommes qui sont battus et il y en a
    C’est souvent l’alcool et la drogue qui sont responsables de ces faits
    bonne journée

  22. Un sujet difficile qui appelle une solution simple mais qui est au fond si compliquée comme est compliquée la relation dans un couple…
    Il faut aider les conjoints maltraités rapidement
    Bon et doux Lundi CLARA
    Bisous
    timilo

  23. C’est une triste situation
    C’est délicat
    Prévenir l’assistante sociale surtout pour les enfants , il y a tellement de drame qui peuvent être évités , …
    Bonne semaine

  24. Ne rien voir ? ne rien entendre ? ne rien dire ? c’est toujours une situation délicate….quand on ne sait pas le pourquoi du comment….
    Belle journée Clara

  25. Cela est d’une tristesse infinie mais on ne peut rien faire dans ce cas et ton gendre a malheureusement raison. Rencontrer la femme seule serait un pas mais à mon avis comme tu l’as déjà plus ou moins fait ( sans succès ) elle n’est pas capable d’entendre ce que tu lui dis – au moins elle n’est pas prête-.
    Dans tous les cas fais selon ta conscience.

  26. Bonjour Chère Clara,
    Tu dénonces là une situation que j’ai connue durant deux ans avec des voisins et leur petite fille. D’où mon poème « réminiscences » qui ne t’avait pas échappé…
    En dépit de tous les efforts que j’ai déployés pour faire bouger ceux qui en étaient témoins comme moi, personne n’a voulu lever le petit doigt.

    Des situations certes délicates lorsque l’on n’a que le bruit et les cris pour « preuves ». Et la police n’intervient pas toujours forcément (en Belgique tout au moins).

    Depuis que je suis partie je me sens plus en paix car ce couple venait d’avoir un bébé !! Ces violences conjugales sont terribles et meurtrissent des enfants à jamais !

    Bisous et bonne semaine.
    Cathy.

  27. Bonjour, je crois que tu as fait ton devoir de citoyenne et il t’est difficile de faire plus, il se peut qu’ils ne veulent pas changer leur façon de vivre ?? Pas toujours facile d’aider les autres sans leur accord. Bon mardi, bise 🙂

  28. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…j’ai déjà été dans une telle situation et j’ai contacté l’assistante sociale. C’est son boulot de trouver des solutions, de faire en sorte que ça ne se produise plus. Ce que je veux dire c’est que l’assistante sociale m’avait répondue « je suis cette famille mais je ne peux pas faire grand chose » ce à quoi j’avais rétorqué « moi, je fais un courrier, que je vous envoie, que je transmets aux services de polices et de préfecture et que si un drame arrive, votre responsabilité sera engagée »…suite à ça, elle avait trouvé des solutions (foyer pour la mère et les enfants, jugement d’éloignement, etc etc) mais encore faut-il que la mère des enfants acceptent de se séparer de son conjoint…et ça, c’est pas gagné.
    Triste situation, qui n’est loin d’être un cas unique. Avant, ça se passait à l’abri des regards, cachés derrière les murs des maisons.
    Mais en tous les cas la formule « ne rien voir ne rien entendre » n’est pas du tout la bonne solution…il y en a tant qui font ça et qui disent ensuite « ah si j’avais fait ceci ou celà »…tu nous diras hein ?
    A bientôt Clara

  29. Je crois que vous avez eu raison d’y aller, on ne peut pas rester sans rien faire. Au moins, vous avez été en accord avec vous-même, même si vous n’avez pas pu résoudre la situation (ce n’était pas à vous de le faire, d’ailleurs).
    Bravo.

  30. Bonjour Clara,
    Même si cela ne sert à rien, il faut cependant être vigilants (es)
    On pourrait bien accuser les voisins de non assistance à personne en danger..
    C’est d’une telle complexité ces situations familiales que ni la police ni les assistantes sociales ne savent ce qu’il faut faire exactement.
    Personnellement, je surveillerais attentivement les enfants et j’avertirais l’assistante sociale..
    Pas trop sur mon blog. M s’est fait opérer lundi du genou..Je suis donc, à la ville et à la campagne à la fois..
    Bises Clara.
    Justine

  31. Bonsoir Clara,

    Je connais ce genre de situation, je suis venue en aide à deux femmes(il faut dire que c’était des amies et connaissance)

    Pour une je l’ai carrément hébergé chez moi et elle n’est jamais retournée vivre avec son mai de l’époque, l’autre il a fallu qu’elle voit ses enfants tapés pour qu’enfin elle réagisse.

    Ne pas signaler malgré ce que t’en dise ton gendre c’est pour les uns non assistance à personne en danger dixit mon neveu inspecteur de police…..

    J’ai pendant plusieurs années fait partie d’une association qui s’appelait SOS Femmes battues. On les voyait arriver des quatre coins de la France, car pour certaines, le mari était en prison car il avait blessé sérieusement la maman ou un des enfants, et on met en général les femmes loin du père et du conjoint pour éviter effectivement u’elles y retournent.

    Dernièrement j’avais soutenu une femme battue je viens d’apprendre u’elle était retourné vivre avec son conjoint, et, pourtant les policiers lui avaient dit n’y retournez pas la prochaine fois il vous tuera…Qu’en penser?

    Et bien c’est exactement pareil que les enfants battus, quand les services sociaux les emmènent ils appellent leurs parents. J’ai eu ce cas de figure d’un enfant qui avait été battu et abandonné en plein hiver sur un balcon, il appelait sa maman….Il avait la morvelle et les larmes gelées et pourtant c’était sa mère qui lui avait fait cela et il sanglotait pour que sa maman vienne…..

    De toutes façons combien de fois avons nous vu tous autant que nous sommes des drames à la télévision, d’enfant battu et retrouvé mort, et tout le monde se trouve innocent et crie au scandale, mais combien ont fait un geste quand c’était avant le drame…..

    Bisous et belle fin de soirée. Je ne suis pas encore tout à fait là j’ai de la famille jusqu’à jeudi prochain.

    EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.