Syndrome de Diogène

Diogène

Connaissez-vous le syndrome de Diogène et pire, en souffrez-vous ?

Si oui, c’est grave et je plains vos voisins et votre famille ! 🙄

Je savais que cela existait mais j’ai découvert le nom de ce  comportement

plus qu’inquiétant sur un article de La Dépêche, ICI.

Explications :

« Le syndrome de Diogène est un dérèglement du comportement chez la personne. Il se traduit par une absence totale d’hygiène personnelle et un trouble obsessionnel compulsif qui conduit à amasser ou à ne pas jeter un grand nombre d’objets inutiles voire de déchets. Cela se traduit par deux troubles associés :

l’incurie et la syllogomanie.


L’incurie est une absence totale d’hygiène personnelle et la syllogomanie est un T.O.C. (trouble obsessionnel compulsif) qui conduit à amasser ou à ne pas jeter un grand nombre d’objets inutiles voire de déchets, même si leur accumulation cause des inconforts majeurs. Il y a l’actif et le passif. L’actif consiste à entasser chez soi toutes sortes de choses récupérées dans la rue ; quant au passif, il revient à se laisser envahir par ses déchets voire même ses déjections et à se laisser déborder par leur accumulation. »

Cela peut toucher des personnes plutôt âgées mais de tout milieu social et cela nécessite la plupart du temps,  l’intervention des services communaux d’hygiène et de sécurité.

Qui était Diogène ?

Contemporain de Platon, Diogène est un philosophe grec né à Sinope en 413 avant J.C. et mort en 327 toujours avant J.C. à l’âge de 86 ans. Il partageait sa vie entre Athènes et Corinthe. Il habitait dans un tonneau (en fait une énorme jarre) et sa seule richesse était un drap qu’il utilisait en guise de caleçon et une lampe qu’il utilisait en plein jour, à Athènes.

Pour ma part, j’ai connu des voisins immédiats de mes parents, en pleine ville, qui en étaient atteints et au bout du compte, les services de la Mairie ont sorti des camions-bennes entiers d’ordures de toutes sortes et ces gens vivaient dans cette puanteur et avec des rats ! Je ne vous dis pas le soulagement dans le quartier !

Alors, cela vous parle, ce syndrome ?   😉

Mais chez vous, je suis sûre que c’est plutôt comme ça !

balai

Tant et si bien

Une réflexion au sujet de « Syndrome de Diogène »

  1. Bonjour Clara
    Je ne connaissais pas son petit nom ..mais oui j’ai déjà vu ou plutôt su que cela existait , vivre dans un tel espace de vie doit être terrible ..
    Merci pour tes explications
    Bises

  2. heureux de te retrouver chère Clara ! retour jeudi, sejour excellent notamment sur le plan moral en compagnie des enfants de Jeanine…
    le syndrome de Diogène, oui nous connaissons tous des cas semblables, heureusement pas si outranciers que les gens que tu cites, j’ai un peu tendance à conserver, et à ne plus retrouver, mais ça n’atteint pas ces niveaux ! notamment sur le plan hygiène !! chère Clara, je te souhaite un heureux weekend, grosses bises

  3. Ma compagne est une des responsable des services sociaux d’une grande ville et en particulier de services d’aide à domicile, elle a été confrontée régulièrement à ce problème. A noter que cela touche tous les milieux sociaux(Cas d’ancien notaire ou directeur de service bancaire) . bises Dan

  4. Bonjour ma douce Clara,
    J’en ai connu, même des jeunes !
    C’est d’un triste.
    Tu as raison, ce sont souvent les personnes âgées. C’est un manque d’envie de vivre. je pense que les bourgeois, ne sont pas aussi propres que ça ! Même jeunes.
    Pour la famille, lorsque ces gens décèdent, c’est un fameux travail !
    J’espère que nous ne souffrirons jamais de ce syndrome !
    Bon week-end, bonne balade, profite bien.
    une envolée de bisous.

  5. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…Pour mon article, oui, c’était chaud mais intéressant..J’ai découvert des personnes (à travers leurs commentaires) qui partageaient mon dégoût pour certaines idées, mon horreur…et franchement, des débats comme ça sont vraiment intéressants et passionnants.
    Pour la maladie dont tu parles, j’ai eu l’occasion de rencontrer une dame qui en souffrait. Je bossais pour un magazine et j’interviewais des personnes (parfois très originales). Je suis allée chez cette dame, Danielle. Dans sa maison, des tonnes et des tonnes de magazines, de livres…Partout. Dans sa maison, dans son jardin, il y avait de tout. Pas des détritus, mais de tout…par exemple, 4 canapés dans son salon. Danielle est une femme très cultivée, qui a voyagé, qui connait énormément de choses. Elle lisait tout ce qu’elle trouvait, achetait toutes les éditions d’un livre qui lui plaisait…une caverne d’Ali Baba. Les voisins se sont plaints des odeurs, de tout ce qui était stocké dans son jardin. Danielle m’a raconté qu’un jour les services municipaux sont venus, avec des bennes, et ont vidé sa maison. Ils ont tout jeté. Les planchers de la maison risquaient de s’écrouler sous le poids des livres, de tout ce qu’il y avait. Ils ont mis une semaine à vider sa maison…En me racontant ça, Danielle pleurait. Pendant qu’ils vidaient sa maison, ils l’ont internée à l’asile. Danielle voulait se suicider. Elle avait l’impression qu’ils jetaient aux ordures toute sa vie. Elle m’a expliqué qu’elle avait, avant qu’ils ne vident tout, des éditions très rares de livres d’auteurs tels que Victor Hugo, Baudelaire, Dumas…des livres d’une valeur inestimable. Le problème, c’est que Danielle a une dizaine de chats, qui font leurs besoins où ils ont envie..Je te laisse imaginer l’odeur et l’état des livres. Bref, de la voir pleurer, ça m’a vraiment fait beaucoup de peine. Je comprends bien sûr qu’il fallait que quelque chose soit fait. Mais voir cette petite vieille de 80 ans, qui a rencontré le Dalaï Lama, qui est allée faire le tour du monde, toute seule, à 60 ans dans sa vieille voiture, qui a rencontré les plus grands, juste parce qu’elle était généreuse, belle dans son coeur…la voir pleurer ses souvenirs, sa vie…ils avaient jeté un livre dans lequel le Dalaï Lama lui avait écrit un mot…plein de choses comme ça. Mais faire le tri, ça n’était pas possible. Bref, lorsque je l’ai rencontré, ça faisait environ 4 ou 5 ans que sa maison avait été vidée…et elle recommençait…des livres partout, mais des objets, plein de choses en double, triple exemplaires, posés un peu partout dans la maison…donc, ils avaient vidé et ça recommençait. Mais comme elle m’a dit « maintenant, j’ai 80 ans. S’ils décident de venir encore me voler mes souvenirs, ça se fera dans 10 ans…d’ici là… » et elle m’a souri…J’ai adoré Danielle…vraiment.
    Voilà. J’ai aussi un autre exemple, mais je repasserai t’en parler plus tard…c’est moins joli…c’est plus cafards et souris…à tout à l’heure alors

  6. 😆 je garde beaucoup de choses…je connaissais ça, mais je ne savais pas que cétait un syndrome, je pensais a une perte d’envie de faire les choses en fin de vie…gros bisous Clara. cathy

  7. Impressionnant en effet !
    Je sais que tu ne me demandes pas de sortir ma science, mais j’ai envie ! J’espère que tu ne m’en voudras pas… et tes lecteurs non plus… C’est juste une théorie.
    Les gens atteints de ce syndrome m’ont tout l’air d’être en manque maladif de sécurité matérielle et affective en fait. (Je sais, c’est enfoncé une porte ouverte que de dire qu’il y a chez eux quelque chose qui ne va pas fort, mais bon… 😉 )
    Manque de sécurité matérielle pour l’accumulation d’objets divers et variés, et affective parce qu’ils ne peuvent pas jeter, et ont besoin que cela sente fort. Peut-être un souvenir de conditions de vie précaires ou inhumaines, où entasser et/ou s’entasser était synonyme de survie. Cela, ils ne l’ont sans doute jamais vécu eux-mêmes… mais leurs ancêtres directs… Je pense à la guerre, où l’on se cache dans des endroits exigus et où l’on ne peut pas sortir d’une pièce sans risquer sa vie. Imaginez un peu, rester enfermé dans un endroit, plusieurs jours voire des mois, sans pouvoir aérer trop l’endroit, à plusieurs en plus. Imaginez l’odeur ! Pourtant, si cela sauve la vie, alors, c’est inscrit dans le cerveau comme une solution d’urgence pour survivre… Et si un descendant rencontre une peur quelconque pour sa vie, cela peut réenclencher dans son cerveau cette solution de survie !
    Sinon, nous pouvons penser qu’ils sont vraiment très sales, qu’ils aiment ça, et qu’ils font exprès. Il faut donc les soigner avec une aide chimique, et peut-être un enfermement aussi… Tiens, un enfermement encore !
    Sinon, les services d’hygiène de la mairie sont sollicités encore et encore !
    Sinon, on peut leur jeter des pierres aussi… Mais non, je plaisante bien sûr ! 😆 (même si cela n’est pas super super rigolo, j’avoue ! 😳 )
    Aller bises et à plus !
    Elisabeth

  8. Bonjour ma douce Clara que j’aime

    Une pause week end bien agréable, et je suis contente
    d’avoir le temps ce matin de te rendre visite, avec un peu
    de soleil et un bon petit déjeuner.
    Même s’il reste virtuel je te le propose avec coeur comme si nous
    étions toi et moi ensemble.

    Je te remercie pour tes belles pensées que tu déposes
    chaque jour au coeur de mon petit monde.
    Je suis toujours très heureuse de venir à mon tour voir
    ou revoir ton article du moment.

    D’ailleurs je te laisse avec tout autant d’amitié un nouveau
    lien qui te conduira dans un article chez mon amie Cricri :

    http://cricri39000.over-blog.com/article-la-substance-du-reve-est-la-conscience-d-un-manque-marcel-brion-121820625.html

    Je te souhaite une douce journée de samedi, pense à sourire
    à ceux que tu aimes.

    Prends soin de toi.

    Lolli

  9. Non non chez moi ce n’est pas nickel 🙂 je suis un peu fainéant hihihi mais quand même je n’ai pas ce syndrome 🙂 des rats j’en ai pas 🙂

  10. Ouh la la ! heureusement non je ne connais pas ce genre de personnes quoi que mon bonhomme ait tendance à ne pas savoir jeter? hi hi je vais le surveiller mainteannt que je sais que ce syndrome existe !!! Sinon, même sans tenir compte de la crasse et de l’odeur, je ne comprends pas comment on peut confiner davantage un endroit qui l’est déjà. La théorie d’Elisabeth est certainement proche de la vérité. Pour autant,je te rassure, je ne suis pas une fée du logis… Bisous et bon week-end Clara

  11. Pour sûr, je n’en suis pas atteinte, Chère Clara ! Chez moi, c’est plutôt l’inverse… Ordre et propreté sont maîtres-mots.
    J’ai déjà vu des cas comme cela à la télévision, mais pas dans mon entourage.
    Ce doit être terrible lorsque les services sociaux doivent intervenir dans ces habitations.

    Je connaissais ce trouble, mais pas son nom…
    Merci, donc pour cette information.

    Bisous amicaux, et bon week-end,
    Cathy.

  12. Coucou chère Clara,
    il y a des cas par ici aussi de gens qu’on découvre vivant dans un monde à eux qui nous est hostile, alors vite on envoit le camion des services d’hygiène des mairies débarrasser le contenu plus ou moins sale et plein de mauvaises odeurs… je ne savais pas le nom de cette maladie
    j’espère qu’elle passera loin de notre porte!
    c’est le weekend, je profite pour nettoyer!
    a bientôt chere amie Clara
    bisous d’Angie

  13. Ah je ne connaissais pas le nom de cette maladie, par contre je me souviens de ce que m’a raconté une amie et j’en avais eu des frissons dans le dos…

    Au décès de sa maman (elle habitait à plus de 900 kilomètres de chez elle, donc quand elle la voyait ce n’était pas pour rester chez elle c’etait pour l’emmener se promener, et sa maman veillait toujours à ce qu’elle ne rentre pas dans certains pièces. Quand elle est rentrée après sa mort elle a fait venir 7 camions de déménagement pour enlever tout ce qu’il y avait plus une dizaine de bennes tant elle avait entassé au fil du temps. Le propriétaire pensait raser sa maison tant c’était immonde….

    Et en vacance une fois nous avions rencontré une famille au demeurant fort sympa, ils avaient une dizaine d’enfants et ils habitaient pas très loin de chez nous, un jour ils nous invitent à aller les voir et quand nous sommes entrés dans leur maison, classée au patrimoine, nous avons faillis nous évanouir….Ce n’est pas que c’était sale à proprement parlé mais il y avait jusque au plafond et tout autour de la pièce des journaux, des pubs, des magazines….Je n’avais qu’une peur c’est qu’il y est une escarbille de la cheminée qui tombe sur ces amas de papiers…Je n’ai même pas réussis à manger tant j’avais peur…

    Allez bisous et belle fin de weekend

    EvaJoe

  14. Sans connaitre de personnes qui vivent comme cela ,je savais que cela existait .
    D’ailleurs il y a une émission qui passait a la télé et cela s’apparentait a ça .
    Sans être super maniaque je ne pourrais pas vivre comme cela .
    Bonne soirée a toi et un bon dimanche .
    Amitié

  15. Je connais des personnes atteints de ce toc , je peux dire qu’en vieillissant cela ne s’arrange pas , au contraire

    Bon et doux Dimanche CLARA
    Bisous
    timilo

  16. Bonjour ma merveilleuse Clara que j’adore

    C’est encore très endormie que je passe ce matin,
    mais je sais que tu as préparé mon p’tit café pour
    me réveiller.
    Je suis très contente car ce matin est le jour de la semaine
    que je préfère hi hi, si si je t’assure.
    C’est un jour plein de douceur en tout cas, pour moi.
    Bon toi aussi je pense. 😉

    Je ne vais pas m’attarder car en fait je vais retourner
    dans mon douillet dodo bien au chaud pour déguster
    le petit déjeuner que tu auras mis de côté pour moi.

    Pendant ce temps je te laisserai découvrir le nouveau lien
    qui te mènera dans l’article du moment chez mon amie
    Ghislaine :

    Je te souhaite bien du plaisir :

    http://euphorbe.eklablog.com/le-2-janvier-a105788730

    Belle journée à toi et j’espère que tu iras bien ou
    mieux tout au long de celle-ci.

    Prends soin de toi.

    Lolli

  17. je connais ce syndrôme où mon homme a été en justice à cause d’un de ses locataires qui en est atteint et je peux te dire qu’il vit vraiment dans sa merde et qu’il ne fait rien pour s’en sortir,il n’arrêtait pas de se plaindre qu’il voulait se suicider etc…même sa thérapie n’a rien servi,mais mon homme a quand même pu se battre et l’huissier a mis cette personne peut-être dans la rue…mais bon on ne peut pas aussi être sensible à tous et surtout aux personnes qui ne font pas l’effort de se soigner,mon homme lui a laisser deux bonnes années afin qu’il se reconstruit…

  18. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…sur mon blog, ça a déménagé hier..et je n’ai même pas compris pourquoi…pas grave car je ne stocke pas les ordures donc je n’ai pas de rancune..ça me passe au dessus on dira.
    Hier, je devais revenir te raconter une autre anecdote, mais je n’ai pas eu le temps. J’essaye de revenir dans la journée. Hier, j’ai pensé à ce syndrome. C’est horrible pour l’entourage, c’est sur, mais la personne qui a ce syndrome se sent vidée, dépouillée, mourir lorsque quelqu’un vide tout ce qu’elle a emmagasiné…à tout à l’heure Clara, passe une très bonne matinée

  19. Florence – Testé pour vous
    Bonsoir Clara..Me revoilà..J’espère que tu as le temps..Je vais te raconter donc.
    Je connaissais (des voisins) 2 couples qui s’entendaient super bien. Ils étaient voisins et partageaient tout. Ils sortaient ensemble, partaient en vacances ensemble, etc etc. Puis au bout de longues années, l’homme d’un des couples est partie avec la femme de l’autre couple. Tous 2 étaient tombés amoureux l’un de l’autre.
    Le mari délaissé s’est pendu (peu de temps après que sa femme ne soit partie).
    La femme délaissée a continué de vivre, élevant du mieux qu’elle pouvait le fils qu’elle avait avec elle. Elle s’est retrouvée à gérer de gros problèmes financiers (c’est son mari qui gérait tout)…elle a fait au mieux mais ça n’était pas assez. Bref, un jour, elle a pris un peu de bagage, son fils et ils sont partis en pleine nuit, laissant environ 2 ans de loyers impayés et d’autres factures. (ça faisait environ 2 ans que son mari était parti). Cette femme, très gentille, vraiment, était femme de ménage dans les écoles. Elle était toujours très propre, impeccable et son fils aussi. Quand les HLM ont voulu entrer dans l’appartement, pour le vider avant de le relouer, ils ont eu la surprise de découvrir 2 ans de déchets…des sacs poubelle entassés dans des pièces, des excréments de chats, de chiens, d’oiseaux, des emballages, des magazines, tout tout ce qui est possible, accumulés depuis 2 ans, depuis que son mari était parti…le départ de son mari a cassé quelque chose..elle a essayé de combler, sans montrer quoique ce soit à quiconque…l’enfant n’a jamais parlé de rien…ils sont partis sans laisser d’adresse et je reste persuadée qu’ailleurs, elle a recommencé à entasser, à ne plus faire le vide, comme pour combler quelque chose…je pense que parfois, on peut réagir d’une façon complètement surréaliste, je pense qu’une fracture se fait et que les réactions peuvent être vraiment très diverses..voilà, c’était mon histoire du soir…pardon d’occuper tout l’espace des commentaires..je bavarde, je bavarde…Je voulais rajouter : je me dis toujours qu’on ne sait jamais comment on pourrait être face à un problème, un choc, un chagrin…on peut si vite basculer…l’équilibre me paraît si fragile…allez, j’arrête de penser..je vais manger..bonne soirée, à bientôt Clara

  20. Bonsoir Clara .Comme promis, je commence le tour des blogs pour faire un petit coucou ; ça fait longtemps ! Je dis « Non » à ce syndrome !! Ce doit être super déplaisant pour l’entourage surtout !! Je te souhaite une bonne fin de semaine. A bientôt. Bisous . Francine Clio.

  21. Bonjour, ben je ne connaissais pas du tout le nom de cette maladie. Cela doit être immonde, surtout au niveau des odeurs. Pour les proches, pas f car comment expliquer et faire admettre qu’il faille débarrasser, ranger, nettoyer, …
    bonne fin de journée !
    reg !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *