Archives de tags | autrefois

La ferme d’autrefois

Samedi dernier, nous sommes partis pour la journée, faire une randonnée avec notre association, dans le Gers, à Nogaro. Prés de là, nous avons visité la palmeraie de Sarthou, classée jardin remarquable. Dans ce beau jardin botanique se trouve une ferme gersoise d’autrefois, laissée en l’état, dont je vous mets les photos. Je suis sûre que cela rappellera des souvenirs d’enfance à pas mal de personnes (j’en fais partie).

dsc08346

Comme vous pouvez le voir, les murs sont en torchis

Continuer la lecture

La leçon de morale

 

instruction civiqueD’après ce que j’ai lu et entendu, les leçons de morale auraient recommencé chaque jour à l’école, primaire sans doute, car mes petits-enfants qui sont au collège et au lycée ne m’en ont pas parlé.

J’ai farfouillé dans Internet pour retrouver des exemples de leçons qu’on nous enseignait autrefois :

« Bien mal acquis ne profite jamais. »

  » Plus fait douceur que violence. « 

  » L’homme ignorant gagne difficilement sa vie.  » 

 » L’oisiveté est mère de tous les vices.  » 

 » Personne ne croit plus le menteur, même quand il dit la vérité. « 

 » L’alcool, voilà l’ennemi. « 

 » Afin de devenir un homme honnête et un bon citoyen, observe les conseils de la morale.  »

Quand je relis ces quelques phrases (il y en avait en veux-tu en voilà) et que je m’attarde sur chacune d’entre elles, je me demande sur quels exemples vont s’appuyer les enseignants d’aujourd’hui !

De plus, la tenue à l’école faisait partie intégrante de cette morale :

Se mettre en rang, se lever quand l’enseignant rentrait dans la classe, dire bonjour, merci, pardon, faire silence…

L’enseignant vérifiait aussi la propreté des mains, des ongles, des oreilles et l’accoutrement vestimentaire de ses élèves.

La tenue du cahier, l’écriture avaient également une grande importance.

On nous enseignait également l’instruction civique, l’organisation et le respect des institutions, les valeurs de la République (et l’obéissance aussi, il faut bien en convenir), le patriotisme car il fallait bien être prêt pour partir à la guerre, et se sacrifier,  si nécessaire ! C’était être un bon citoyen.

On connaissait ainsi ses droits et ses devoirs. Qui les connaît et les respecte à présent ?

Il faudra sûrement, aux enseignants actuels,  beaucoup de pédagogie pour faire rentrer tout cela dans la tête de nos enfants. Seront-ils marqués à vie comme nous l’étions par ces dogmes qui étaient quand même parfois discutables ? Où se situent les limites d’un tel enseignement ? N’est-ce pas aux familles d’abord d’inculquer des règles élémentaires de vie en société à leurs enfants ?

Une fois encore, tout est brouillé et on ne s’y retrouve pas.

Qu’en pensez-vous ?

 

La rentrée

école autrefois

La rentrée a toujours été un moment particulier pour les enfants mais l’école d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec celle d’autrefois.

Je suis moi-même rentrée à l’école à quatre ans, en 1954, dans la classe unique d’un petit village qui allait de la maternelle au certificat d’études.

Continuer la lecture

1913-2013

Dans un lot de cartes postales conservées par la famille, j’ai trouvé ces deux-là datant de 1913

et adressées à ma grand-mère paternelle prénommée Clémentine.

Je viens de découvrir cent après, qu’elle avait un amoureux

avant de se marier avec mon grand-père.

Emile a donc été forcément éconduit et heureusement pour moi et ma descendance,

sinon je ne serais pas là ! 😆

Je vous mets aussi le verso, je pense qu’il y a prescription quant à la discrétion !

 C’est émouvant,  non ?

Que restera-t-il de moi, dans cent ans ? rien, j’imagine.