Archives de tags | blague

Blague basque

cheval

C’était un vieux couple qui vivait dans une ferme du pays basque, du côté d’Hasparren.
Maritxu méritait vraiment son nom.
toute sa vie elle avait fait chier Beñat,
décidant de tout, criant après lui sans arrêt,
se mêlant de ses affaires,
bref une vraie de vraie harpie.
Un bon jour que Beñat en avait marre d’entendre Maritxu,
y lui dit :
« Je m’en vais à l’écurie soigner mon cheval. »
 Mais ce jour-là, alors que Beñat s’affairait,
Maritxu est venue le relancer jusque dans l’écurie
et continuer à lui casser les pieds.
À bout de nerfs, Beñat a pincé une c…..e à son cheval,
le cheval a rué et envoyé Maritxu violemment dans le mur de l’écurie,
et elle est morte sur le coup…
Aux obsèques,
Patxi et Xalbat deux voisins jasaient en arrière de l’église.
A un moment donné Patxi dit à Xalbat :
  « As-tu remarqué,
chaque fois qu’une femme souhaite ses condoléances à Beñat,
il lui serre la main en faisant signe que oui…
et quand c’est un homme,
il lui serre la main en faisant signe que non « 
Alors comme de fait, discrètement,
Patxi se met à observer Beñat  ;
Une femme s’avance pour lui signifier ses condoléances,
ce dernier lui serre la main et fait signe que oui.
Plus tard un homme s’avance
et Beñat lui serre la main et fait signe que non.
La veillée funèbre passe et à la fin le groupe diminue,
pour finalement ne rester que Beñat,…. Patxi et Xalbat.
 Alors Patxi demande à Beñat :
« Veux-tu ben me dire pourquoi à chaque fois qu’une femme
te souhaitait ses condoléances tu faisais signe que oui,
et un homme,  tu faisais signe que non ? »
Beñat dit :
 » C’est bien simple, les femmes me demandaient :
Elle n’a pas trop souffert ! Est-elle morte sur le coup ? « 
  » OUI ! « 
Et les hommes :
 » Ton cheval n’est pas à vendre ?
 » NON !!! « 

Histoire de coq

aquoicarimeLes rimes en « Q » pour Domi

de l‘Annuaire pour les Nuls.

coq

(Vous connaissez sûrement cette blagounette que j’ai adaptée pour l’exercice !)

Si , au petit-déjeuner ou au souper, vous voulez juste des œufs à la coque,

Mieux vaut, dans votre poulailler, n’avoir que de poules et  pas de coq !

Si par contre, vous voulez des poussins, prenez-en un jeune, bien diabolique.

Ce fut ce que fit un paysan pour remplacer le sien qui se trouvait dans un état critique.

Le jeune coq dit au vieux : « laisse-moi toutes les poulettes, de sexe, je suis boulimique ! »

Le vieux n’était pas d’accord et lui fit la proposition d’une course, en apparence ludique :

« Le premier arrivé à la clôture là-bas, aura toutes les poules, ne sois pas sceptique !

Mais tu me laisses une longueur d’avance quand même, vu mon âge canonique ! »

Le jeune, persuadé de gagner contre ce vieux arthrosique,  accepta, en toute logique.

Le vieux démarra et le paysan vit le jeune coq courir derrière le vieux coq.

Il s’empara de son fusil et mitrailla le jeune en  criant d’un air sardonique :

« Putain, le cinquième coq que j’achète et c’est encore un homo, quelle panique ! »

Moralité : il ne faut pas mépriser les vieux car ils sont machiavéliques !

(Les images de Rome vont arriver, il me faut juste le temps de les trier !)

Prière pour seniors

Après avoir atterri à Lourdes, et fait une vraie prière à la grotte,

je respecte, sachez-le, la foi de chacun,

pourquoi ne pas rire avec celle-ci ?

Prière des sexagénaires.

Notre kiné qui êtes osseux,

Que nos articulations soient certifiées,

Que notre squelette tienne,

Que nos os emboités soient fermes

Sur la terre comme ossuaire.

Donnez-nous aujourd’hui nos massages quotidiens.

Pardonnez-nous nos exigences

Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont chiropractés.

Ne nous laissez pas succomber à la décalcification,

Mais délivrez-nous du mal de dos,

Maintenant et Alzheimer de notre mort.

Abdomen !