Archives de tags | défi

Jeu des expressions de septembre

expressions

Il y avait trois expressions pour le mois, à illustrer de n’importe quelle façon, c’était à vous de choisir.

Voir mon article  ICI

et ma participation ICI

Je vous les rappelle : chercher du poil sur les oeufs, avoir le cul bordé de nouilles, battre le fer tant qu’il est chaud.

Continuer la lecture

Les Aoûtats

Je participe au défi de Renée pour le mois d’Août :

écrire un texte avec le maximum de mots commençant par A, pour cette première semaine du mois.

Avez-vous eu Affaire à ces charmantes bestioles qui vous ont laissé sur les jambes d’Agréables pustules qui vous démangent et vous Arrachent la peau ?

Continuer la lecture

En l’air

aquoicarimeNous continuons nos rimes, pour Domi

de l’Annuaire pour les Nuls,

cette semaine avec la lettre  » R ».

avion_004

Partie dernièrement pour Rome, par les airs, mais avec une autre compagnie que Ryanair,

Le voyage se passa assez  bien, malgré quelques trous et orages dans l’air.

Je n’en menai quand même pas large et ne me donnai pas de grands airs.

D’accord pour jouer la fille de l’air mais pas, par exemple,  pour une partie de jambes en l’air !

D’un air de rien, je demandai à l’hôtesse si tout allait bien et comme elle ne manquait pas d’air,

Elle me répondit : «  pas de problème, Madame, nous sommes bien au-dessus de la terre » !

Elle se moquait de moi avec un air d’entre deux airs et je vis bien que je lui pompais l’air.

Pour me changer les idées, je décidai d’aller aux toilettes et me voilà, les quatre fers en l’air,

dans l’allée, déstabilisée par les turbulences. Je me relevai bien vite,  de quoi avais-je l’air ?

Je rejoignis non sans peine ma place, et pour me donner du courage, je fredonnai un petit air.

Bientôt, le pilote annonça l’atterrissage et nous dit qu’à Rome, bien qu’un peu frais, bon était l’air.

Tant mieux, bientôt sur le tarmac, je serais à l’air libre et ce serait super !

(Ceci est une fiction, car je n’ai pas peur en avion, mais peut-être est-ce votre cas ?)

Une demoiselle

aquoicarime

Nous reprenons nos défis pour notre présidente Domi de l‘Annuaire pour les Nuls.

Aujourd’hui, nous rimons en L !

balançoire

Sur une balancelle, une demoiselle se balançait, se balançait et se sentait pousser des ailes.

Cette belle jouvencelle ne pensait pas à faire  sa vaisselle, mais plutôt à son prince charmant actuel.

D’ailleurs, se disait-elle,  pour lui plaire, il faudrait qu’elle se rase les gambettes et les aisselles !

Originaire de Villiers-le-Bel, il était militaire, gradé certes, mais pas encore colonel.

Leur relation d’abord virtuelle, était devenue au fil du temps, passionnelle.

Ils étaient très sensuels, tout était donc nickel pour ces deux êtres exceptionnels.

Tous deux caractériels et pas très intellectuels, ils préféraient tout ce qui était matériel.

Elle s’appelait Rachel et lui, Lionel, et comme par hasard, ils avaient chacun un teckel.

Ils se donnaient rendez-vous à l’hôtel et après avoir atteint le septième ciel,

Ils mangeaient des bretzels et des caramels, comme si c’était leur lune de miel.

Elle se sentait donc immortelle, cette demoiselle qui se balançait, se balançait, sur sa balancelle.

Mais ne voilà-t-il pas qu’une ficelle casse, qu’elle chute lourdement sur une poubelle,

Se rompt la tête et la cervelle et qu’elle meurt ainsi de façon accidentelle.

Moralité :

La vie, au propre comme au figuré, ne tient qu’à un fil et ne fait pas toujours dans la dentelle !