Archives de tags | fille

Lettre à ma fille…

Je sais, la journée de la femme est passée mais ce n’est pas une raison pour ne pas se préoccuper du sort des filles chaque jour de l’année. En France, la société a des progrès à faire bien sûr, mais c’est bien plus grave dans certains pays avec des fléaux tels que l’esclavage, l’excision, le viol, la guerre…

Continuer la lecture

Naître « fille » (1)

féminisme

(Tout d’abord merci pour tous vos commentaires sincères et pertinents sur l’article précédent)

Je publie à nouveau aujourd’hui mais mes articles seront à présent un peu plus espacés)

Plus que jamais, aujourd’hui, naître fille est souvent un handicap et même parfois, dans certains pays, une malédiction ! Beaucoup de femmes et dans beaucoup de pays ont lutté pour l’égalité des sexes et ce depuis longtemps. Que penseraient-elles  de la régression de la condition féminine que nous subissons de nos jours, même dans nos sociétés occidentales ? Le retour du religieux auquel est bien souvent associé l’asservissement de la femme est, pour moi, très inquiétant. C’est un combat que nous avons le devoir de mener chaque jour, pour notre bien et celui de l’humanité, et en mémoire de celles qui ont donné leur vie pour nos libertés : le droit de vote, l’émancipation de la tutelle du mari, le droit à l’avortement, à la contraception, l’égalité des salaires, et j’en passe.

La plupart des jeunes femmes croient que ces libertés ont toujours existé alors qu’elles sont très récentes, la plupart d’entre elles ayant pourtant été acquises et non sans mal, au cours du XXème siècle. Ces libertés sont menacées sans cesse par les intégristes de tout poil qui aimeraient revenir en arrière. Alors soyons conscientes de ces avancées et défendons-les plus que jamais.

Je pense faire une série d’articles pour faire revivre les pionnières de la « révolution féminine », au cours des siècles.

La première féministe en France, fut Christine de Pizan (1363-1430), première historienne des femmes, à vivre de sa plume. Voici une de ces pensées :

« Si c’était la coutume d’envoyer les petites filles à l’école et de leur enseigner méthodiquement les sciences comme on le fait pour les garçons, elles apprendraient et comprendraient les difficultés de tous les arts et de toutes les sciences aussi bien qu’eux » 1402.

Auteur de la « cité des dames », elle dénonce les préjugés sexistes contre les femmes et défend leurs compétences.

En 1555, Louise Labé, dite « la belle cordelière » défend le même principe :

« Voici le temps venu que les sévères lois des hommes n’empêchent plus les femmes de s’appliquer aux sciences et disciplines et de montrer aux hommes le tort qu’ils nous faisaient en nous privant du bien et de l’honneur qui nous en pouvait venir ».

La troisième, pour cet article, sera Olympe de Gouges (1748-1793), femme de lettres, révolutionnaire, qui publia « la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne », fortement engagée pour l’abolition de l’esclavage et qui fut guillotinée en 1793.

« Homme, es-tu capable d’être juste ? Qui t’a donné le souverain empire d’opprimer mon sexe ? ».

Vous sentez-vous concerné(e), en tant qu’homme ou femme, par ce combat perpétuel ?

 

 

Petite fille

migrants

Petite fille, elle pleure ta jolie maman,

En  caressant ta douce joue pâle, doucement.

Elle n’en peut plus de ce terrible voyage,

Elle n’a même pas pu prendre quelques bagages.

Elle a tout perdu, sa maison, son pays,

Ses parents, son frère, et surtout, son mari.

Elle pleure, là, écroulée au bord du chemin,

Où personne ne la veut, ne lui tend la main.

Des murs, des barbelés l’empêchent de passer,

Le piège se referme, plus de passé, plus d’avenir.

Si elles existent, comment seront les années à venir ?

Que deviendras-tu, qui seras-tu, ma petite fille ?

Il est toujours plus cruel, le sort des femmes,

Car dans ce monde en folie, des Hommes sont infâmes !

CLARA

Hier matin, j’ai vu un reportage sur cette situation qui m’a profondément touchée

et cela m’a inspiré, de suite, ce petit écrit.

Hélas ! je ne pourrai rien changer !