Archives de tags | mots

Lettre au Père Noël

Dans le cadre du concours « lettre au Père Noël » de l’Annuaire pour les Nuls, voici celle que j’ai écrite.

Il fallait placer les mots qui sont ici en « gras ».

Je suis arrivée deuxième ex aequo avec deux autres participantes. Vous pouvez aller les lire ICI.

Félicitations à la gagnante !

Je suis toujours en pause, je vous retrouverai le 5 janvier, si vous le voulez bien.

Merci à tous ceux et celles qui m’ont laissé des messages.

guirlande

Continuer la lecture

Automne

Pour la communauté des Passeurs de mots

automne Evajoe

Telle une coquette, vois comme la nature se maquille de pourpre et d’or.

 Ce n’est qu’un trompe l’œil, avant le sommeil et la petite mort.

Bientôt, les sommets ne pourront cacher leurs coiffes blanches.

Un pale soleil  les embrase encore à travers les branches.

Qui se sont mises à nu pour le laisser passer, lui, le roi tant aimé.

Le vent fripon pousse les feuilles et les chasse violemment dans le fossé.

Il est temps de semer afin qu’au printemps tout renaisse une nouvelle fois,

Les souvenirs du passé alors s’estomperont, la nature nous imposant toujours sa loi.

Clara

Grand merci à vous tous, très nombreux, qui êtes allés lire Elisabeth !

Et bien sûr, vous pouvez continuer.

Un poème

rue de la poésie

Bien placés bien choisis
quelques mots font une poésie
les mots il suffit qu’on les aime
pour écrire un poème
on ne sait pas toujours ce qu’on dit
lorsque naît la poésie
faut ensuite rechercher le thème
pour intituler le poème
mais d’autres fois on pleure on rit
en écrivant la poésie
ça a toujours kékchose d’extrême
un poème

Raymond Queneau

Pour tous les amis poètes que je vais lire, car pour moi,

un monde sans poésie serait comme :

Un plat sans saveur,

Une tisane sans sucre ou sans miel,

Un cadeau sans papier d’emballage

Une musique trop triste

Un paysage tout gris

Un enfant sans son sourire

Un blogueur sans visiteurs,

Et si vous aimez la poésie, vous pouvez continuer la liste, peut-être ?

Les bigourdans, en été

Au lac d’Estaing

1/ EN ETE

Les bigourdans ont des mots bien à eux, comme dans toutes les régions.

Ils roulent les « r » comme en Espagne qui est toute proche.

Ils sont un peu repliés sur eux-mêmes, encore que le tourisme a bien fait évoluer les mentalités.

Continuer la lecture