Archives de tags | politique

Un beau costume

Fillonton, suite… voir le JDD

Se faire tailler sur mesure de jolis costumes

N’est pas d’ordinaire, et vraiment, une coutume,

Mais, chez notre candidat de droite, c’en est une.

Pour plusieurs milliers d’euros, par chèques ou en monnaie,

Ils auraient été payés par  des amis qui le veulent bien habillé !

En fait, il continue d’être habillé pour l’hiver par des journalistes

Qui découvrent ses malversations et qui allongent la liste !

C’est du harcèlement diront certains, la vérité diront d’autres,

Qui puis-je, si chaque semaine, il n’apparaît plus comme un apôtre ?

Des sénateurs de son parti auraient créé, eux aussi, des emplois fictifs,

Afin de se rémunérer un peu plus, sur le dos du peuple actif.

Il incarnait la vertu et l’honnêteté, mis en examen, lui jamais,

Et pourtant, cela se profile quand le peuple se lasse de tant de faits.

Beaucoup, contre vents et marées, le soutiennent toujours,

 Mais si un jour il était au pouvoir, tout ce passé pèserait lourd.

On les soupçonne tous,  mais là ça dépasse les bornes,

Le menu peuple se sent trahi, il  porte toujours plus de cornes.

Qui y gagnera ? L’extrême droite ou une importante abstention !

A accepter et laisser faire, on aura ce qu’on mérite, c’est mon opinion.

Tout ça pour ça !

J’attendais, l’autre jour, avec grande impatience, le discours du toujours (ou encore) candidat de droite à la présidentielle. J’étais sur des charbons ardents, je me rongeais les ongles, je manquais d’air, je zappais,  je désirais savoir à tout prix, la suite de ce « fillonton », il me semblait même que c’était plus fort que « les feux de l’amour ».

Continuer la lecture

Idéal

Longtemps, j’eus des convictions, un idéal

Pouvant passer, pour certains, comme très banal.

S’évertuer à rendre le monde meilleur,

Ce ne fut trop souvent qu’un leurre.

De Moscou  à la Havane, existait un modèle

Auquel on voulait, nombreux, rester fidèles.

Fidel a tenu certaines de ses  promesses

L’éducation, la santé s’améliorant sans cesse.

Sans « El Comandante », qu’en serait-il de ce pays ?

La danseuse, la  putain des yankees !

Bien sûr, la démocratie fut mise à mal,

Ce beau concept,  un autre idéal.

Cependant, quand le peuple peut  l’ouvrir

Cela l’empêche-t-il pour autant de souffrir ?

Il ne nous reste plus que ce capitalisme,

Qui rime pour moi avec pessimisme.

Quand on est jeune et qu’on n’a pas d’idéal,

Vers quoi se tourner sinon souvent vers le mal ?

Je voudrais que la jeunesse soit heureuse

Qu’elle ait une vision de notre pays, prometteuse.

Pour l’instant, rien ne le laisse présager,

L’avenir semble sombre sans un bon messager.

Clara

Aimé/détesté

Pour le mois d’octobre, chez Renée, ce que j’ai aimé, ce que j’ai détesté.

« Le buste d’Olympe de Gouges a été inauguré à l’Assemblée nationale mercredi 19 octobre 2016. Pour la première fois, la statue d’une femme politique entre dans l’enceinte très masculine de la représentation nationale. Un juste retour pour celle qui avait écrit la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.

Continuer la lecture