Un film remarquable : « moi, Daniel Blake »

« Moi, Daniel Blake »

Le titre aurait pu être « comment l’état anglais se débarrasse des plus fragiles de ses citoyens »

J’ai vu ce film hier dimanche et j’ai pleuré. Il y avait bien longtemps que cela ne m’était pas arrivé dans une salle de cinéma.

D’ailleurs chacun pleurait,  je crois, et personne n’arrivait à se lever et à quitter la salle, à la fin du film.

On pleure car on se rend vraiment compte de la déshumanisation de nos sociétés capitalistes, et on pleure aussi, en contradiction, tant on est touchés par des individus généreux et altruistes parmi d’autres qui paraissent ou sont sans coeur. Tous nous ressemblent beaucoup et les situations qu’ils vivent ne nous sont pas inconnues, loin de là !

Ce film, me semble-t-il, touche la réalité de cette société anglaise au plus prés mais nous réconcilie aussi un peu avec le genre humain.

On ne peut s’empêcher également de penser qu’on est sur le même chemin que les héros anglais du film, surtout si c’est la droite dure qui passe à la prochaine présidentielle, vu les coupes sombres qu’ils nous promettent ! Les filets de sécurité pour les plus pauvres, les précaires, les malades, comme dans le film, se rétréciront comme peau de chagrin. Certains n’auront bien alors que leurs yeux pour pleurer !

S’il y en a un  qui mérite bien la Palme d’Or qui lui a été attribuée à Cannes, c’est bien ce film-là  !

Bravo et merci, Monsieur Ken LOACH

« Atteint d’une maladie cardiaque, Daniel Blake, menuisier, ne peut plus travailler. Or, l’administration ne l’entend pas de cette oreille : il doit rechercher un emploi sous peine de sanction. Alors que, âgé de 59 ans, il doit apprendre à se débrouiller avec un ordinateur pour faire ses démarches, il croise le chemin de Katie, une femme célibataire mère de deux enfants. Elle a dû quitter sa ville natale pour ne pas être placée dans un foyer d’accueil. Ensemble, ils vont se serrer les coudes. Daniel finit par décrocher un emploi mais doit renoncer à cause de ses problèmes de santé. Il engage alors une bataille contre l’administration et ses aberrations… »

 

31 réflexions au sujet de « Un film remarquable : « moi, Daniel Blake » »

  1. J’en ai déja entendu des éloges.
    Il doit être vraiment bien, d’après ce que tu en dis.
    Un film au plus près de la vie quotidienne ne peut que nous toucher et, j’espère, faire réfléchir.
    Merci d’avoir donné ton ressenti, tu me donnes envie de le voir.
    Bon début de semaine.
    Ca continue … (mon dos)
    Bisoux, chère clara

  2. J’aime beaucoup les films de Ken Loach, j’en ai vu beaucoup. Je ne sais pas si j’irais voir celui-ci maintenant, j’ai besoin en ce moment de voir des choses gaies. Déjà qu’avec mon traitement, mes yeux irrités pleurent comme une fontaine toute la journée, je n’ai pas besoin d’en rajouter…. Je le verrai en DVD plus tard. Bisous Clara

  3. Bonjour chère Clara,
    Je ne suis pas cinéma, je n’y vais jamais, j’ai entendu des éloges de ce film.
    Tout le monde à la larme à l’oeil.
    C’est à voir.
    Ne pas y aller quand on est déprimé !
    En ce moment je n’ai pas trop la pêche, souvent en novembre.
    Bonne semaine, bisous.

  4. C’est vrai il y en a qui n’ont plus que les yeux pour pleurer…d’autres même plus de larmes…alors que c’est toujours la même bataille pour la liberté, l’égalité et …..
    Bon lundi Clara
    amitiés

  5. Ce film doit être poignant ! Cela fait un bon bout de temps que je n’ai pas été au cinéma. Je vais essayer d’aller le voir cette semaine. Bisous à toi ma belle … et bonne semaine.

  6. Oui je ne vois que des critiques positives sur ce film et « Missfuji » sur son blog, que tu connais sans doute, en a dit le plus grand bien. Je n’ai jamais été déçu par le regard de ken Loach sur nos sociétés. Peut-être ce film me fera-t-il revenir vers les salles obscures que je fuis de plus en plus, je le reconnais. Bises et merci de nous livrer ton coeur. Cela me touche beaucoup

  7. …ce film mérite des éloges, il dénonce cette société où les plus démunis n’ont plus leur place…puissions-nous ne jamais connaître cette situation et ne restons pas inactifs!
    Bises du jour de Mireille du sablon

  8. Pas envie de pleurer en ce moment, je dois garder toutes mes forces pour mon mari mais plus tard je le regarderai à la télé en DVD, sûrement un très bon film. Bon lundi, bise

  9. Je ne saurais te dire car en fait je ne vais jamais au cinéma
    Sans vouloir te vexer, il y a tant d’acteurs donneurs de leçons en ce bas monde qui m’agacent qu’il est hors de question que je leur serve mes deniers ça c’est le pourquoi et en plus payer pour pleurer, ouille pas en ce moment non non j’ai besoin de respirer 🙂
    Mais cela dit ce film traite d’un sujet , sûr qu’il doit être à voir mais……….
    Bisous à toi et bien belle semaine

  10. Bonjour Clara, ce film , je n’en doute pas , doit nous émouvoir au plus profond, grâce à ton résumé je sais l’histoire, je ne vais jamais au cinéma, mais je peux peut-être le voir plus tard sur les chaînes de télévision cinéma de canal+. Bisous et bonne journée MTH

  11. Bonsoir,

    J’ai vu la bande annonce, quand il a eu la palme d’or je ne m’y suis pas intéressée n’ayant pas suivis, puis l’autre jour j’en ai entendu parler et comme toi la personne a pleuré…

    Les indigents, si demain..Les petits si demain…Les pauvres, si demain, les sans voix…

    Ne nous mettons pas les deux mains sur la tête car demain il sera trop tard, et si le film devient réalité même chez nous on verra ça, déjà que cela doit se pratique dans certaines villes qui sont passés vers les extrêmes dures…On voit déjà les coupes sombres que font certains président de Région dans les centres Sociaux, qui accueillent une population qui en a besoin.

    Merci de nous avoir dit ce que tu ressentais, merci de nous poussez à alle le voir..Au moins ce film fera bouger les consciences.

    Belle soirée et bisous d’EvaJoe

  12. J’aurais dû me relire, je voulais dire que je viens de visionner la bande annonce, mais non que je l’avais vu au moment où il a reçu la Palme d’or…

  13. Société Anglaise mais qui pourrait être partout en Europe voir dans le monde tant nos société ne sont plus humaine……Merci d’en parler gros bisous

  14. D’après ton ressenti, c’est un film à voir,
    en emportant des paquets de kleenex, surtout que je suis assez sensible.
    Merci pour le morceau de film que tu nous as joint et qui nous transporte rapidement dans le sujet.
    Je ne comprends pas je n’ai pas reçu l’avertissement de ce message, ni des autres d’ailleurs, c’est une copine qui m’a dit avoir vu mon texte chez toi.
    Je vais me réabonner et voir ton précent message.
    Passe une belle soirée
    Bises
    Maryse

  15. Lorsque j’ai voulu me réabonner on me répond que je suis déjà abonnée, je ne comprends pas pourquoi je ne reçois pas tes messages.
    Je voulais voir mon texte chez toi, je suis peut être bête, mais je n’ai pas trouvé.
    Si tu veux pourrais-tu me donner le lien pour que j’y tombe directement dessus.
    Merci
    Bises
    Maryse

  16. J’aime ce genre de films. Je le verrai lorsqu’il sera sorti en DVD à la médiathèque. Le système de santé anglais n’est pas tendre et j’imagine qu’en plus du parcours du combattant pour trouver du travail, l’accès aux soins ne doit pas être évidente. J’espère que cette histoire ne s’est pas terminée en drame et que tes larmes étaient des larmes d’émotion…
    Je ne t’oublie pas et ai eu ton message. Je te rappelle promis… Bisous

  17. Excuse moi Clara, je suis fatiguée et j’ai cru que ton billet était celui d’une autre aminaute. Donc plouf plouf, mon commentaire est bien pour toi … sauf pour le message 😉 Désolée …

  18. Bonsoir Clara,
    merci pour nous dire. Je vais le voir. Tu sais comme le cinéma est très mauvais de nos jours on a arrêté d’y aller il y a un moment déjà.
    Bonne nuit
    Amitié

  19. Bonjour Clara

    Oui les fourmis sont de grandes travailleuses… il faut dire aussi qu’elles s’aident mutuellement et c’est pour cela que leur organisation les protège de tous les dangers extérieur.
    Belle journée
    bisous

  20. coucou, la société est hélas de plus en plus dure , inhumaine et indifférente envers les laisser pour compte ;
    cette situation est effrayante ;
    je verrai ce film quand il sortira en télé ; bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *