Maisons abandonnées

Cette maison abandonnée se trouve à côté de chez moi,  je pourrais vous en montrer bien d’autres dans mon quartier ou dans ma petite ville d’environ 5000 habitants. Il paraîtrait qu’il y en a 240 en ce moment, non habitées pour diverses raisons, laissées à l’abandon, à louer ou à vendre ! D’ailleurs, elles se vendent peu car elles sont souvent non isolées et les jeunes préfèrent bâtir du neuf.

Continuer la lecture

Le langage sifflé

Connaissez-vous le langage sifflé ? Pas loin d’ici, dans le Béarn, les bergers communiquaient ainsi d’une montagne à l’autre ou d’une vallée à l’autre, ou bien simplement dans le village, en occitan, surtout dans le village d’Aas. Ce langage est aujourd’hui enseigné à l’école, au collège et même à l’université, alors qu’il a failli totalement disparaitre, il y a quelques années.

La Dépêche du Midi y a consacré dernièrement un article ICI

Et ci-dessous un petit reportage intéressant.

Si cela vous intéresse d’apprendre ?

Peut-être nos politiques nous gonfleraient-ils moins s’ils allaient siffler leurs mensonges,

là-haut sur la colline, comme Joe Dassin !

 

Les paysans

 

Je suis issue d’un milieu paysan, j’ai passé toute mon enfance dans une ferme et j’aime la campagne, celle de la diversité des cultures, des paysages, des animaux, ce monde de petites gens en difficulté à présent quand ils n’ont pas pu ou voulu céder aux sirènes de la mondialisation et des pesticides. Combien de temps pourront-ils tenir quand leurs terres sont petit à petit grignotées par des gens cupides et malhonnêtes, français ou étrangers, ou par des promoteurs immobiliers que laissent faire les communes ?

Continuer la lecture

La fessée

Depuis ce premier janvier, la fessée est interdite dans notre pays.

Cette mesure, comme bien d’autres, divise.  Certains estiment qu’elle a toujours existé et que c’est une mesure éducative. La droite dit qu’elle reviendra sur cette loi dont je me demande comment elle sera appliquée tant il sera difficile de prouver quoi que ce soit vu que cela se passe dans le secret du foyer familial.

D’autres, comme moi, estiment qu’elle est inutile car il y a bien des moyens de faire obéir un enfant sans le frapper, faire appel à son intelligence, par exemple.

Je considère en effet, pour ma part, que c’est un acte douloureux et humiliant. L’enfant est un adulte en devenir et il mérite le respect comme toute personne. En outre, on a tendance dans la vie à reproduire ce que l’on a vécu et il y a assez de violence comme ça dans notre société sans en rajouter à la maison !

Je pense n’avoir jamais donné de fessée à mes enfants ;  s’ils me lisent et qu’ils sont sûrs du contraire, qu’ils se manifestent. Et pour mes petits-enfants, j’en suis absolument sûre, je ne leur jamais donné ni fessée ni gifle.

Alors, êtes-vous pour ou contre ?

Plein-emploi, réalité ou utopie ?

« Le droit au travail est l’un des droits de l’homme proclamé à l’article 23 de la Déclaration des Nations unies de 1948 : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage. »

Continuer la lecture

Jeu des expressions de janvier : miaou…

Notre langue française est truffée d’expressions cocasses ou bien particulières

que les étrangers ont bien du mal à interpréter ou à traduire.

Je vous en propose 4 aujourd’hui, et au cours du mois, vous en choisissez une ou les quatre

que vous  illustrerez par ce que bon vous semble :

une photo, un texte, un auteur, un poème, une citation…selon votre inspiration.

(vous pouvez copier l’image ci-dessus)

Je vous demande de m’envoyer le lien de votre participation

afin que je puisse faire un récapitulatif en fin de mois.

Voici celles que je vous propose pour le mois de janvier.

Continuer la lecture

Meilleurs Voeux 2017

J’en profite pour vous donner les participations au jeu des expressions de décembre

qui étaient les suivantes :

  • en avoir gros sur la patate
  • avoir un nom à coucher dehors, même avec un billet de logement
  • être coiffé comme un as de pique (ou un kilo de pointes)

Mireille RoseArletteColette Ghislaine RenéeMaryse Martine ZazaHenriArletteGisèle

Merci à vous tous ;  la semaine prochaine, je vous donnerai les expressions de janvier.

A bientôt

Comme pour beaucoup d’entre vous, l’heure n’est plus aux blogs mais aux réunions familiales.

Donc, je vous souhaite un Joyeux Noël en ayant une pensée pour toutes les victimes de notre société de fou, aux malades et aux personnes seules, en bref à tous ceux qui souffrent.

A très vite et bien amicalement à vous.