Heureux, malheureux

aquoicarimeAujourd’hui, pour notre Domi, et l’Annuaire pour les Nuls,

Rimons en X !

heureux

Est-il possible, comme la mode le prétend, d’être toujours heureux,

Même quand dans notre société, on est  malades, seuls  ou vieux ?

On dit que pour l’être, il vaut mieux cheminer à deux.

Notre quête individuelle du bonheur n’a pas de prix,

Il faut avoir des pensées positives, faire abstraction de nos maux,

Acheter, acheter, consommer des biens que l’on croit précieux,

Nous estimer, nous épanouir et surtout rester jeunes, minces et beaux,

Voyager partout, tout voir, tout connaître, sous tous les cieux,

Nous éclater chaque jour, et à propos du sexe, vivre sans complexe.

Pourtant, sur rien, un jour ou l’autre, la vie ne nous fait de cadeaux,

On se prend alors en pleine figure, de prodigieux râteaux.

Il ne nous reste plus que notre croix et pour pleurer, nos yeux.

La vie est faite de roses, mais aussi d’épines et surtout d’adieux,

Et moi, je prétends  qu’on a « aussi » le droit d’être malheureux !

44 réflexions au sujet de « Heureux, malheureux »

  1. Hier j’ai lu une étude qui précisait que le cerveau réagissait différemment suivant les personnes et concluait ainsi que le bonheur serait inscrit dans nos gènes..
    Comme nos gènes pour l’instant on ne sait pas encore les modifer, on a donc le droit d’être malheureux…
    Douce journée CLARA
    Bisous
    timilo

  2. C’est très beau. Il y a beaucoup de ressemblances avec le texte que j’ai déjà écrit mais qui paraitra lundi pour le défi des croqueurs de mots. Je suis d’accord avec ta conclusion : on a le droit d’être malheureux mais il ne faut pas le rester trop longtemps tout de même. Chaque journée peut nous apporter une multitude de petites bonheurs qui peuvent nous rendre heureux. Belle journée Clara

  3. C’est sage, juste, très intéressant et ça fait réfléchir.
    Oui, il y a des « hauts et des bas » dans la vie il faut accepter les bons et les mauvais moments.

    MERCI et bonne journée Clara

  4. Bien sur qu’on a le droit d’être malheureux !
    Le principal, c’est de ne pas s’y complaire en essayant, bien souvent, d’en reporter la faute sur « les autres ».
    Ni d’entrainer notre entourage dans notre malheur …
    Bon mercredi, avec un peu de douceur qui revient … mais la pluie aussi !
    Ca réveille mes vieilles douleurs.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  5. Et oui, on a le droit d’être malheureux, mais j’avoue que je n’aime pas que cette situation dure, et j’ai un caractère plutôt optimiste !!! Et j’ai du mal à fréquenter des personnes qui ont toujours « la larme à l’oeil », j’ai envie de les secouer !!! Bon, on ne se refait pas.
    Concernant ma mère : situation inchangée. J’espère qu’en 2016 cela ira mieux ! Bisous ma belle.

  6. heureux, malheureux, vive à deux, la vie en décide souvent autrement, on se retrouve seul, il faut faire face, se lamenter ne sert à rien, je ne suis pas très heureux, mais je ne suis pas malheureux non plus ! je me contente de ce que j’ai … pour d’autres c’est bien pire, bonne et heureuse journée chere Clara, bisous

  7. Bonjour ma douce Clara,
    Bravo, très bien écrit.
    La vie est faite de moments heureux et malheureux, c’est comme cela.
    Bien sûr que ce n’est pas marrant de vieillir, surtout si on est seul.
    Je suis du genre positive, je prends la vie comme elle vient.
    Je savoure le moment présent.
    Passe une belle journée, bisous.
    Bruxelles reprend vie ! On verra la suite. On croise les doigts.

  8. Coucou Clara,
    Tes montagnes doivent être superbes, toutes enneigées…
    Soyons plutôt heureux, très beau texte.
    Bonne journée. Prends soin de toi.
    Lolli

  9. Bonjour Clara
    Oui on a le droit de ne pas être heureux , mais il faut pouvoir se relever après certaines epreuves et je pense que là on n’est pas tous egaux
    Pour certains c’est plus facile que pour d’autres
    Un texte qui oblige a reflechir
    Bonne journée Clara
    Bises

  10. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara. Etre heureux ? Chacun cherche, à sa manière, sa solution pour être heureux…mais il n’y a pas de notice, pas de mode d’emploi, alors on rame, on cherche, on creuse…et parfois, oui, souvent même pour certains, on est malheureux…on pourrait se dire « être malheureux, ça fait partie de la vie, puis ça rend le bonheur lorsqu’il se pointe encore mieux accueilli » mouais…ah le bonheur, heureux, malheureux…puis ce qui rend certains heureux est désolation pour d’autres…et l’inverse est valable…bref, c’est compliqué tout ça hein ?
    Perso, je crois qu’il ne faut pas se prendre la tête. Essayer de relever la tête lorsque le malheur arrive, puis de profiter lorsque le bonheur est là…quelque soit sa forme…en tous les cas, tant de X pour mon bonheur, je t’en remercie 🙂 🙂
    Ici, aussi pluie mais fine…celle qui va durer toute la journée 🙁
    A bientôt Clara et passe une très bonne journée…au chaud et au sec..j’ai pas écrit « au chaud et au sexe » même si ça aurait pu se combiner pour le défi du X 🙂 🙂

  11. Bonjour Clara, et bravo pour ce chemin de croix.
    Nous avons bien entendu le droit d’être malheureux, le bonheur est une notion personnelle, et le bonheur absolu, un état éphémère. Comme tu le soulignes, nous alternons effectivement les moments de bonheur et de malheur, faisons en sorte d’être plus heureux que malheureux, en nous contentant d’un petit bonheur.
    Heureuse journée.

  12. On peut traverser différentes phases dans notre vie
    Mais tout le monde ne peut pas les affronter idéalement
    D’ailleurs tout dépend de l’analyse du bonheur tel qu’on le conçoit
    Certaines personnes ne savent que ressasser ce qui ne va pas
    Perso, je me lève chaque matin en pensant à ce qui m’a plu la veille et je pense que ça aide
    On ne peut endosser tous les malheurs de la terre , donc un bonheur nous allège alors, sourions à la vie et vivons
    jE préfère PARTAGER MES PETITS BONHEURS , pour mes soucis j’assume silencieusement
    bISE ET BEAU MERCREDI

  13. Je respecte le droit d’être malheureux mais comme en toute chose il faut garder de la mesure. Certains cultivent le malheur devant leur porte et vouent leur existence entière avec la plus grande satisfaction. Il faut certainement connaître le bonheur avant de revendiquer le malheur. Bises Dan

  14. en ce moment pas très bien, j’ai reçu dans ma boîte mail des messages de menaces d’attentats lors d’élection et d’autres attentats franchement cela fait peu j’en ai mal au ventre, peut être ai-je eu tort mais mon premier réflex est de les avoir bloqué
    mais je vais reprendre le dessus
    a bientôt
    lyly

  15. L’autre jour, j’entendais Mazarine Pingeot, dans l’émission de Giesberg, critiquer cette injonction au bonheur que beaucoup ont en tête depuis quelques années. Il y en a même qui s’en sont fait une spécialité, et proposent des formations pour apprendre à être heureux. Face à elle, trois intellectuels, dont deux auteurs particulièrement concernés par les questions liées au bonheur, « Frédéric Lenoir, sociologue et auteur de «La puissance de la joie», Christophe André, psychiatre qui a dirigé l’ouvrage collectif «Les psys se confient» ». Voici le lien de cette émission : http://www.replay.fr/les-grandes-questions-vivons-nous-pour-etre-heureux-2529298
    Personnellement, j’ai choisi de vivre de la façon la plus heureuse possible, et ce n’était pas gagné puisque j’étais d’un naturel plutôt pessimiste. Même si des efforts, surtout au début, ont été nécessaires pour changer cela, c’est possible ! J’avoue être arrivé à un niveau « d’heureuse attitude » assez confortable. Cela n’empêche pas les épreuves, mais je m’apitoie plus sur moi étant donné que j’ai acquis la certitude que je suis à l’origine de tout ce qui m’arrive. C’est super puisque ce faisant, je peux agir ! J’apprends de ce que traditionnellement on appelle problèmes, ce qu’il y a à en apprendre, et j’ai l’impression que cela me réussit plutôt bien… Et lorsque le malheur touche d’autres personnes, je compatis, et si je peux agir, je le fais sans hésiter ! Lorsque je ne peux pas apporter mon aide, alors, je me demande en quoi ce malheur-là me touche. Ce faisant, je peux agir aussi, puisque c’est sur moi que vont porter les fruits de ces agissements ! En ce qui me concerne, c’est clair : agir me permet de reprendre le dessus sur les pensées noires et négatives. Je reconnais, ceci est ma solution, c’est mon fonctionnement, une sensation et une histoire que je me raconte. Je pourrais m’en raconter une autre, beaucoup plus pessimiste bien entendu ! Mais si je faisais cela, je n’aurais plus beaucoup envie de vivre… Je suis inapte au malheur en quelque sorte ! 😉 « C’est grave docteur ???? » 😆
    Ceci dit, je suis d’accord avec toi, tout le monde a le droit d’être malheureux si c’est ce qu’il veut pour lui !
    Bravo pour ce texte et merci pour cet article.
    Bises.

  16. Bonjour Clara, vraiment superbe ton défi, oui on doit pouvoir de temps en temps avoir le droit d’être malheureux, de n’être pas au « top » la vie est ainsi faite de bonheurs petits ou grands et ceux là il faut les garder bien au chaud dans notre mémoire, ils sont utiles quand de sombres pensées nous animent. Bisous et bonne journée MTH

  17. Très intéressant tout cela chère Clara !
    Il y en a qui seront toujours malheureux.. qui se plaise dans le malheur et d’autre le contraire.. les pessimiste ceux qui ont peur de tout.. qui d’avance prévoient une tuile.. d’autre qui lutte pour avoir une autre vie ! Moi je pense que nos pensées vivent et nous apportent ce dont nous rêvons : l’optimiste est créateur.. Si nous aimons être malheureux pourquoi pas.. nos pensées sombres nous amèneront ce a quoi nous avons pensé.
    Je t’embrasse fort.. j’ai aimé lire tous les coms et celui d’Elisabeth en particulier !
    Bisous

  18. Oui, il faut se le permettre, ce droit de l’être malheureux, selon ce qu’on ou se vit et aussi d’être heureux pour les mêmes raisons différentes, cependant ! Note vie se compose de l’un et l’autre, en effet ! Belle et bonne participation à ce défi Clara ! Bravo et agréable poursuite de ce jour ! Amitiés♥

  19. Bonjour Clara
    Il n’est pas 17 h et il fait quasiment nuit avec ce mauvais temps, et puis 4° dehors ! c’est trop de différence subite avec la semaine passée . Du coup , le moral flanche . Malheureuse , pas malheureuse , difficile à dire ….le mois de Décembre va arriver, il faudra se forcer à être heureuse . Non, c’est un mois que je n’aime pas . On a le droit de ne pas subir l’obligation d’être heureuse à certains moments ! J’aime donc bien ton texte.
    Bonsoir Bisous

  20. Et comment qu’on a le droit il faut même pour justement apprécier les moments heureux……J’aime beaucoup ta façon d’aborder ce X, ça fait un réfléchir, et ça sort au moins des jeux léger habituel…Bravo et j’espère que tu ne te sens pas trop malheureuse ces temps malgré tous ce qui se passe. Bisoussssss

  21. Coucou,

    Quand on est malheureux et que cela persiste, le fait de retrouver des moments heureux nous les fait savourer.

    Mais je préfère prétendre au bonheur qu’au malheur même si les deux existent et que ce n’est pas en voulant fuir le dernier que tôt ou tard il ne nous rattrape pas…

    Bravo beau défi bien réalisé. Je ne sais si je vais m’y coller, rire, car je suis en train de mettre en page mon dernier recueil et c’est un travail titanesque…Mais bon quand ce sera terminé je serais fière.

    Douce et belle soirée et gros bisous d’EvaJoe

  22. Être heureux ou malheureux … à chacun d’apprécier la chose à sa manière. Chacun verra d’ailleurs midi à sa porte comme on dit.
    Lorsque je vois cette énumération d’ingrédients au bonheur, je me dis que bien peu de gens y ont goûté un jour … heureusement, on a le droit de modifier la recette 😉
    Le droit d’être malheureux ? … oui, et heureusement … c’est aussi ce qui fait qu’on apprécie d’être heureux … un jour … peut-être …
    Bisous Clara … et bravo pour ce X auquel je ne s’attendais pas 😉

  23. Ce matin, j’ai décidé d’être heureuse, envers et contre tout ! 🙄
    Bon jeudi, pluvieux et venteux … (M’en fous)
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  24. Bonjour Clara,
    Il faut passer par les chemins obscurs pour accéder à la sérénité. Le bonheur est un idéal qui rend malheureux. Si le bonheur permanent n’existe pas il nous faut accepter ces moments de grisaille et être en harmonie avec nos pensées. Ne cherchons pas trop loin car nous risquons de nous perdre. Le simple fait de manger du chocolat le soir seule devant ma télé me procure un immense plaisir Clara. Bisous et douce journée.

  25. hier à l’hosto,je n’avais qu’une envie de partir et je me disais,mais non tu as une force que tu n’es pas malade,allez hop debout…mais c’est qu’on m’a bien annoncée des mauvais nouvelles que j’ai essayé de relativiser et j’ai quand même eu quelques larmes ce matin….mais je pense à stan qui lui se bat contre un cancer et hop je me dis que je suis plus heureuse que lui car je peux moi voir ce qui se passe dehors,le pauvre petit père….

  26. Bonsoir Clara, je n’avais pas encore lu ton joli texte sur les « eux »
    alors soyons bienheureux, tant qu’on peut
    c’est beaucoup dire, car c’est affreux d’être tout le temps malheureux 🙂
    je t’ambrasse
    Angie

  27. Moi quand je me sens seule et abandonnée je paye mes factures en retard, et je constate très vite qu’on pense à moi 😉
    Je pense que le bonheur c’est tout simplement ce qu’on en fait 🙂
    Merci pour cette heureuse participation.
    Bisous Clara et bonne nuit.
    Domi.

  28. Défi tres bien relevé pour ce X . Bien sur que le bonheur est bien plus un état d’esprit qu’une réalité et être malheureux fait partie de notre vie . Il est bon justement savoir apprécier les moments où le malheur ne frappe pas à notre porte et quand il est là se souvenir qu’il ne dure pas .
    Bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.