J’ai honte !

aquoicarimeAujourd’hui, rimes en I !

Je reste dans le même sujet, je le sais, mais cela me secoue pas mal !

Des milliers si ce ne sont des millions de pauvres gens, pour diverses raisons, vont arriver encore chez nous,

et nos politiques sont incapables de traiter le problème  correctement et avec humanité !

misère

Le plus souvent, je suis fière de mon pays, mais j’en ai souvent honte, aujourd’hui.

Au pays des droits de l’homme et de la liberté, je reste abasourdie

De voir comment sont traités ces migrants qui ne sont pas nos ennemis.

Pour fuir les guerres, la peur et la misère, de leurs pays ils sont partis

 Comme nous le ferions nous-mêmes, dans un instinct de survie.

On ne peut accueillir toute la misère du monde, mais un certain pourcentage, si !

Donnons-leur un minimum d’attention  et la possibilité d’une meilleure vie,

Que nous coûtent un gîte pour la nuit et ne serait-ce qu’un peu de riz ?

Notre pays serait très riche si tant d’argent ne partait dans ces soi-disant « paradis » !

Dans un reportage, pour manger un peu, des adultes se battaient,  et une petite fille aussi.

Devant ces situations, et conscients de nos gaspillages, on ne peut être que meurtris.

Oui, je sais, trois millions d’enfants souffrent déjà de notre indifférence, ici.

Comment peut-on laisser perdurer plus longtemps, cette tragédie ?

De la part d’un gouvernement de gauche, comment peut-il en être ainsi ?

J’aurais cru à plus de justice sociale, de partage et d’empathie.

Je suis déçue mais aucunement à ces situations, ne me résilie.

Je me sens pourtant bien impuissante et victime d’escroquerie

D’avoir voté pour des personnes en qui je croyais et qui m’ont trahie !

Il faudra sans doute, comme dans d’autres pays, prendre en main notre démocratie

Afin de voir naître de nouvelles conditions de vie et peut-être,  une embellie.

Et vous, face à toutes ces graves anomalies, quel est votre ressenti ?

47 réflexions au sujet de « J’ai honte ! »

  1. Je ne me sens pas trahie car ce n’était pas mon choix, mais tout ça me donne la nausée …
    Bon début de semaine.
    Bisoux fatigués …

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  2. oui, c’est vrai qu’il y a de quoi se poser des questions
    Mais pouvons-nous indéfiniment recevoir tout ce monde sans pouvoir leur donner ce qu’ils attentent , ne serait-il pas plus urgent que tous les pays s’unissent pour leur permettre de rester chez eux à commencer par leur donner le sens de la vie , les éduquer à se subvenir à eux mêmes car il ne faut pas se leurrer il y a des abus dans les deux camps et surtout punir sévèrement tous ces passeurs , les temps ont changé certes , mais étant enfant d’immigrés ayant fuit leur pays en guerre et la dictature mes parents ne se sont jamais affalés à ne rien faire à attendre que ça tombe tout seul donc, il faut le dire , ce n’est plus possible , la France n’a plus les moyens car après on sait ce que sera le devenir de ces pauvres gens, il faut les aider à rester dans leur pays et veiller à ce que ça se passe bien pour eux
    Bonne journée
    Ton billet reflètent une bien triste réalité du monde

  3. Bonjour ma douce Clara,
    Je suis d’accord avec toi, mais c’est vrai qu’on ne peut pas accueillir toute la misère du monde, ce n’est pas les accueillir chez nous qu’il faut faire, mais essayer d’améliorer leur sort dans leur propre pays.
    Ils souffrent de quitter leur pays, je n’aimerais pas vivre ailleurs qu’en Belgique, c’est chez moi, tous ces gens même après des années même s’ils ont notre nationalité, le coeur reste dans leur pays.
    J’ai vu hier une députée Marocaine dans un débat, elle a notre nationalité, mais quand elle s’exprime elle dit, « je suis Marocaine », cela a choqué mon mari, moi pas, c’est vrai qu’elle restera toujours Marocaine, alors, il vaut mieux essayer avec l’argent de la guerre, faire quelque chose pour qu’ils vivent comme nous, mais dans leur pays.
    C’est ce que je pense. Il y aurait moins de haine, les Européens commencent à être dans la misère, ils n’y a plus de travail, c’est le vide, en accepter encore plus, c’est pour moi pas possible, nous sommes saturés, je vois chez nous, on ne sait pas quoi faire de tous ces gens, mais on ne sait pas quoi faire de tous nos jeunes sans emploi !
    Bien sûr c’est notre coeur qui parle, mais il faut être lucide.
    C’est un fameux dilemme que la droite ou la gauche n’arriveront jamais à résoudre.
    Bonne semaine, bisous.

  4. Bonjour Clara
    On ne peut qu’être d’accord avec toi , mais comme rien n’est déjà fait pour certains français qui vivent dans une misère extrème , c’est sur qu’on n’a du mal à comprendre les tenants et les aboutissants ..C’est vrai que partager pour quelques jours ne nous rendraient surement pas plus pauvres !
    Juste le respect est du à ses personnes !
    Bises Clara

  5. bien sur que tout ça nous touche, mais que faire , le minimum sans coups de matraque, les logements vides ne manquent pas, un peu de compassion d’abord, je pense que ni la droite, ni la gauche, ne peuvent faire face à cet immense probleme, chez nous, il faut aller à la source, pourquoi partent ils ? ameliorer la vie dans leur pays ? les besoins sont immenses, certes… et dans certains pays la guerre se perpetue, qui leur vend des armes ? sinon nous , les pays soit disant civilisés…je sais bien que ça frise l’utopie, mais ces montagnes d’argent gagnées salement, devraient pouvoir éviter ces épouvantables migrations, en étant investi sur place … tu as bien fait chere Clara, car ce problème nous l’avons pour un moment ! il faut garder l’espoir, et se prendre en main, pour que ça change vraiment !
    bonne journee grosses bises

  6. Comme toi chère Clara je suis révoltée.. de voir ces pauvres fuirent devant leurs misères, la guerre et leurs atrocités arriver chez nous de très loin affaiblis et ne recevoir que des coups de bâtons.. Nous avons des casernes qui ne servent plus ! Dans un pays de Sicile, un village abandonné a été confié à un petit groupe.. ils ont eu de l’aide au début et sont maintenant autonomes. Nos dirigeants de l’Europe ont un grand tord de ne pas se mettre en accord pour clarifier ensemble ces désastreuses situations !
    « Partage ton pain il diminue.. partage ta joie elle augmente »
    Je t’embrasse très fort.

  7. c’est la société qui veut çà, on fait trop croire à ces gens que l’eldorado c’est l’Europe alors que pas de travail, la misère aussi etc…. il faudrait cesser de faire croire n’importe quoi,
    restez dans vos pays et essayez de vous en sortir sauf pour les réfugiés politiques je pense que c’est la meilleure solution plutôt que d’aller encore accabler des pays qui ne peuvent plus rien supporter
    bonne journée Clara merci pour cette mise au point gentille, je t’assure que tu es plus gentille que moi
    bises
    joelle

  8. Bonjour Clara
    et bien je suis de retour mais doucement et j espère que ta Famille et toi vous allez bien important
    ton article est bien expliquer c est sur que c est difficile tous cela qui arrive mais tant d argents dépenser en l air tu as raison que pouvons nous faire déjà pas de travail beaucoup de chômage
    mais ce sont des personnes humaines qui fuit leur PAYS pour ne pas être tuer violer assassiner
    en plus donne leur argent aux passeurs qui eux s en tapent et les laissent tomber ils ont maltraiter comme des bêtes
    je le pense sincèrement jusqu’ à présent aucun gouvernement à fait quelque chose si les exploiter il fut un tant et celui le nouveau ou nouvelle en 2017 ce sera pire je n ose y penser car cela me donner des frictions oui il faut le dire le FN quand je pense que dernièrement des personnes chez eux mettais le feu aux voitures etc. en accords avec un certain Maire et qu ils accusaient les étrangers nous vivons dans un MONDE de faiblesse d hypocrite et de honte il faut le dire pas ce cacher la face que faire des immigrants qui arrivent
    QUE LES GOUVERNEMENTS BOUGENT LEURS CULS dessoler de ce mot mais il est vrai
    je te souhaite un excellent Lundi bisous Danielle 🙄 😥 ➡ ❓

  9. un beau texte que tu as écris Clara! je pense que l’argent parle trop… que ces atrocités viennent des négoces de toutes sortes qu’on impose dans ces pays, les plus fragiles trinquent toujours et doivent tout donner aux plus riches, toujours la meme histoire…
    surement qu’en de meilleures conditions les gens ne voudraient pas partir de chez eux
    je t’embrasse
    Angie

  10. Ils sont trop nombreux Clara et il n’arrêtent pas d’arriver. C’est un vrai problème pour l’Europe entière et c’est à ce niveau que cela doit être traité. La France ne peut pas laisser entrer sur son sol tous ces migrants sans que le problème soit résolu entre pays européen.
    Belle semaine

  11. La misère est là chez nous et on ne pourra pas la repousser longtemps, et comment faire ? Difficile sujet, qui ne pourra pas se traiter seuls à coup de violences, de frontières fermées, juqu’au bord de la mer, en renvoyant les pauvres gens chez les autres et au final à la mort…
    Bisous Clara

  12. Mon ressenti ? Du chagrin, clara, un ……PROFOND CHAGRIN !!!

    Essayons d’épauler de notre côté, et comme nous le pouvons, toute cette misère …
    Les dépenses de notre gouvernement pour son bien-être personnel m’écoeurent au plus haut point …..

    Comme toi, je ne me sens pas dans une structure humainement « sociale » !

    T’embrasse tout plein : sabine.

  13. Bonjour Clara,

    Mon cri du cœur est aussi la honte dans un premier temps, les cris de rage, car ce que les médias nous laissent voir est profondément inhumain. Après et bien il faut savoir ce qu’il se passe exactement et pourquoi nous en sommes arrivés là, et pourquoi on empêche ces migrants de rentrer en France, et bien oui il y a une raison…

    La voici :

    En Europe ce n’est pas hier que l’on s’est penché sur ses migrants qui nous arrivent de différents pays. D’une part ceux de l’ Afrique de l’Ouest, eux sont reconduit à la frontière et c’est sur place que l’on doit s’occuper d’eux, hélas tout ne se fera pas en un jour, mais c’est sur la bonne voie. Par contre pour ceux qui nous arrivent de Syrie d’Irak,de l’Érythrée, de Somalie, ceux de l’Afrique de l’est c’est différent, ce sont ceux que nous voyons en ce moment sur nos écrans de télévision, à Paris sous les ponts, ceux là sont passé, mais tous n’acceptent pas le droit d’asile, et plus particulièrement ceux qui sont à notre frontière ouverte, mais où nous avons vu des gendarmes faire respecter les accords….

    Les Italiens doivent garder chez eux ceux qui tentent de passer en France , en effet selon les accords de Dublin et de Schengen ces migrants là doivent être accueillis par l’Italie, ce sont eux qui sont en tort. Nous avons accueillis depuis le début d’année un nombre important d’hommes, de femmes et d’enfants. Il faut qu’il y ait plus de pays d’Europe qui aient la même démarche que nous. Actuellement il y a que 5 pays d’Europe qui les laissent entrer.

    Ce n’est ni pour glorifier notre gouvernement, mais ne l’accusons pas à tort car nous sommes ignorants de ce qui se passe réellement. J’aurais écris avant l’émission que j’ai entendu ce matin avec Jean Jacques Bourdin et le ministre de l’intérieur Monsieur Cazeneuve, j’aurais réagis comme toi.

    Cela n’enlève rien à tes mots, car cela me fait mal au cœur de voir ce que je vois à la télévision…J’ai hurlé hier, mais laissez les rentrer…

    Bisous

    Si dans notre Europe nous étions capable de tous nous donner la main nous n’en saurions pas là…..

    EvaJoe

    PS: l’émission voici le lien pour l’écouter où le réécouter:

    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/bernard-cazeneuve-face-a-jean-jacques-bourdin-en-direct-556068.html

    • Bien sûr, le ministre de l’intérieur évoque seulement la loi européenne. Mais notre Europe n’est ni charitable ni humaine.
      Moi, ce que je vois, ce sont des êtres humains dont la vie est brisée pour longtemps, avec des enfants souvent et qui n’ont guère d’avenir !
      Quand je vois qu’ils se battent pour manger alors qu’il y a énormément de gaspillage partout, cela m’écoeure.
      Et ne je n’oublie pas non plus les français qui ont faim !
      Donc, ce gouvernement me fait honte, je le maintiens.
      Amitié, chère Evajoe.

      • Je t’empêche pas de le dire…Seule chez moi je boue intérieurement, après il faut essayer d’y voir clair, rien n’est facile…Et c’est affreux de voir ces enfants se battre , surtout il ne faut pas dans le même temps découvrir devant chez soi un paquet négligemment laissé voire abandonné contenant des victuailles et du pain ….Moi aussi je suis écœurée…

        De plus dans ces regards je vois le regard de mon fils alors je ne suis pas indifférente.

        Merci Clara d’oser écrire ce que beaucoup pense tout bas mais n’écrirons jamais….

        Amicalement et bises d’EvaJoe

    • Néanmoins, nous avons le devoir d’accueillir ces gens, de leur offrir le gîte et le couvert, de leur apporter un peu de chaleur humaine.
      Ce la ne sera pas en claquant des doigts.. Ce sont tous les pays qui doivent se mobiliser…
      Je voudrais faire référence à Soeur Emmanuelle , qui disait à un journaliste qui l’interrogeait sur une chaîne de télévision française à propos des malheureux, des gens dans la misère :
       » Et vous, que faites-vous le matin pour les malheureux,
      que faites-vous chaque jour pour eux ?
      (Je le dis modestement, je fais ce que je peux aux Resto du Coeur où je suis bénévole )
      Mais vous, que faites-vous pour votre prochain, votre voisin , les vieux qui sont seuls chez eux,
      Ce n’est que tous unis que nous parviendrons à mieux vivre ensemble.
      Le problème des migrants va s’accentuer de jour en jour et si nous n’y prenons pas garde c’est notre Monde qui va basculer..

  14. Bonjour Clara, trahie non car je n’ai pas voté pour ce gouvernement, mais il faut reconnaître que ce qui nous arrive ne date pas d’hier, il aurait fallu aider ces pauvres gens pour qu’ils restent chez eux, qu’ils vivent de leurs richesses, mais… on préfère faire parler les armes et les gros bénéfices que cela impliquent, mais maintenant il faut agir et vite car ce n’est plus possible d’acceuillir tout ce pauvre monde, il faut se donner les moyens , à nous tous les européens, afin d’arrêter cette hémorragie qui va bientôt nous submerger. Bonne journée Bisous MTH J’ai aimé tes phrases, et je ressens aussi la colère et la pitié quand je vois ce que deviennent ces pauvres gens

    • J’ajoute Clara, car je te sens ulcérée, que notre gouvernement n’est pas responsables de tous les maux de la Terre… Je suis d’accord pour dire que nous avons été déçus par ce gouvernement de gauche , mais à la réflexion, trahis, je ne crois pas car nous savions que F.H était un social-démocrate… et aussi que par temps de crise , il n’a pas de baguette magique pour résoudre tous les problèmes du monde .
      Bises Clara

  15. Je crois que c’est un gros problème plus complexe qu’il n’y parait, cependant je suis assez d’accord avec le commentaire d’Evajoe.
    Il faut savoir que les plus pauvres sont dans leurs pays , il n’ont aucun choix car pas un sou pour payer ces passeurs de m….
    Ceci dit les maltraiter est révoltant et indigne .
    Bon lundi Clara.
    Amitiés

  16. Je comprends ton cri d’alarme ! Comment rester insensibles face à tant de misère ? Attendre des autres, gouvernement compris, est un peu facile, je crois, c’est comme se dire : c’est l’autre qui doit agir et pas moi !
    Solution : que tous ceux qui sont nés dans un pays en paix, dans un pays qui regorgent de richesses, se fassent un devoir de devenir riche, et ainsi, individuellement, chacun pourrait venir en aide aux plus démunis, mais de son plein gré. La charité deviendrait une évidence : si les gens avaient les moyens de choisir, une grande majorité d’entre eux aimeraient aider les autres ! C’est un fait, l’humain est plutôt bienveillant quand il se sent en sécurité !! L’idée serait de laisser les gens qui le peuvent, choisir qui ils veulent aider et comment. Après tout, ce serait plus équitable que de prendre aux riches pour donner aux pauvres, -ce fonctionnement s’appelle du vol et en plus, cela ne marche pas, sinon, cela se saurait !- Je suis sûre que si l’on donnait le choix aux gens aisés, ceux-ci seraient ravis de donner directement de l’argent et de quoi vivre à une ou plusieurs familles, suivant leur choix, en leur permettant en plus d’obtenir des moyens concrets pour qu’ils s’en sortent seuls ! Cela pourrait ainsi être un effet de levier incroyable : les gens pauvres en argent auraient la possibilité de pouvoir s’élever et de réussir grâce à leur savoir-faire (je sais que cela se fait déjà et que ça marche fort !) et non parce qu’ils sont les plus malheureux des pauvres !! Un autre état d’esprit serait alors à l’œuvre : fini les réflexions anti-riches sans aucun intérêt, fini les idées reçues et le misérabilisme lorsque l’on pense aux plus pauvres en argent d’entre nous. Ces derniers pourraient être intégrés pour leurs richesses personnelles dans un premier temps, ainsi que pour leurs différences et non parce qu’ils nous font pitié !
    Enfin, ce n’est qu’un point de vue !!
    NB : j’ai la chance de vivre avec une personne formidable qui a le même état d’esprit et à notre humble niveau, nous aidons comme nous le pouvons nos locataires qui sont en situation difficiles. Je pense que nous n’en sommes qu’au début de notre implication, nous travaillons pour que nos moyens puissent nous permettre de faire plus. En ce qui nous concerne, c’est à ce niveau-là, pour d’autres ce sera avec d’autres moyens et avec une autre philosophie, mais l’essentiel c’est de reconnaitre chez les autres la richesse qu’ils sont pour l’ensemble.
    Sinon, il est bien réussi ton défi en « i » 😉
    Bises

    • Je comprends ce que tu dis et je connais votre dévouement. Mais combien de gens sont comme vous avec cet état d’esprit ? très, très peu et as-tu vu cette vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=o0CM0QvmJRQ
      On croit que les riches sont généreux, mais pas souvent !
      Il est quand même utopique de croire que chacun peut devenir riche.
      D’autre part, par rapport aux migrants, il s’agit de survie IMMEDIATE : boire, manger, dormir, être à l’abri AUJOURD’HUI !
      Il faut s’attendre à de grandes vagues migratoires, elles seront économiques, climatiques, dues aux guerres…Ne vaudrait-il pas mieux que nos politiques élus pour cela, prennent les problèmes à bras le corps ? toute action doit être concernée et coordonnée, je ne peux rien faire moi, toute seule.
      Et en parlant de richesse, tous ces gens qui arrivent sont souvent instruits et capables de donner quelque chose à la société, où qu’ils soient. Le tort qu’ils ont sans doute, comme nous, c’est de se faire spolier par les capitalistes avides.

  17. Bonjour Clara.
    Accueillir ? C’est chaque jour un nombre plus important de personnes qui cherchent asile en Europe . On n’y pourra pas grand chose au bout de quelques temps , même avec la meilleure générosité du monde . Il y a sans cesse un nouveau conflit , c’est cela le problème majeur car cela leur provoque ce besoin de fuir . Ne pourrions nous pas aider ces personnes chez elles , leur apporter argent et savoir faire pour parvenir à les faire moins souffrir dans leur pays de cette pauvreté et de ces guerres .Il faudrait parvenir à ce que ces gens puissent rester chez eux . Les aider chez eux, plutôt que chez nous . Ici , nous peinons déjà à avoir un travail , comment imaginer qu’eux puissent en obtenir, alors, comment les entretenir tous encore et encore et tout au long du temps ….car il y a le présent mais aussi le futur. Tu parles des droits de l’Homme et de la Liberté, nous avons su les transmettre à nombre de pays , il nous faut continuer……
    Bisous

  18. Ah ! Moi, je dis,
    Clara, que ce que tu lances ici,
    est un cri,
    un vrai cri
    (du cœur) !
    On ne peut trouver plus d’actualité !
    Bonne poursuite de ce lundi et semaine toute entière aussi !
    Amitiés♥

  19. Tout cela est bien triste et nous laisse un arrière-goût très amer. Tous les jours de nouvelles personnes sont concernées et que pouvons-nous faire ? Merci à toi d’aborder tous ces sujets délicats avec autant d’humanité. A défaut de pouvoir régler les problèmes, cela nous permet d’en prendre conscience, et peut-être de nous rendre compte que finalement nous faisons partie des « nantis »…….au moins jusqu’à maintenant.
    Amitiés

  20. Bonjour, mon ressenti est que la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, ce n’est plus possible; je te souhaite une bonne soirée bisous

  21. Bonjour Clara,
    C’est un sujet épineux que tu soulèves à l’occasion de ce défi (que tu as mené haut et fort en tous points.)
    Je rejoins la réaction de René … c’est vrai que de l’argent il y en a, mais il est très mal utilisé. En finançant les guerres (indirectement peut-être, mais c’est bien le cas !) nous encourageons ces migrations. Comment peut-on imaginer un seul instant que ces gens, ces êtres humains, quittent leur pays, leur famille, toutes leurs racines finalement, rien que pour « profiter » (comme je le lis très souvent sur certains blogs) du système ? Faut-il arriver à un niveau tel de désespérance pour en arriver là … quitte même à mourir pour tenter de survivre … Je ne suis même pas sûre que ces personnes ont encore des rêves, je crois qu’ils ne doivent plus oser rêver …
    Mais comme tu le dis, que faire … seuls chacun dans notre coin ? Bravo à Elisabeth pour son implication, chacun devrait, à son niveau avoir le même esprit. Mais là où je ne comprends pas, c’est que chacun devrait « devenir riche » pour aider les autres … Il faudrait qu’on m’explique comment on fait pour devenir riche !!! Et de surcroît il est naïf de croire que les riches donneraient volontiers pour aider (ça se saurait !)
    Quant à ce président, il n’est pas à la hauteur de son pouvoir … le précédent était lui aussi très loin de l’être … mais celui-là n’était pas « socialiste » … l’actuel devrait peut-être s’inspirer du précédent et changer le nom du parti, car de « social » je cherche toujours ce qu’il en reste !
    Voilà Clara, il y a tant à dire sur le sujet … voir tout ce malheur grandir de jour en jour, et être impuissant à pouvoir agir … la rage me gagne !
    Je te souhaite une bonne fin de journée … et prenons conscience d’une chose … nous sommes nés du bon côté !

  22. Il y a urgence pour ceux qui sont déjà là c’est bien vrai, ne rien faire est condamnable…j’ai lu quelques commentaires, finalement les idées sont bonnes même si elles restent discutables, ce qui est normal.
    Je me demande si notre gouvernement en discute vraiment…
    Mais, aider les migrants n’est pas suffisant, il faut aussi corriger les erreurs que nous faisons encore aujourd’hui dans leurs pays d’origine, quand je regarde à la TV ce sont souvent des jeunes hommes, finalement leurs pays s’enfoncent dans le chaos avec leurs fuites, ceux qui restent sont encore plus malheureux, les dictatures sont encore plus fortes.
    Nous devrions rétablir la paix chez eux, et la prospérité, en travaillant tous ensemble, toute l’humanité…
    Sujet difficile

  23. Je prends une pause pendant quelque temps.
    Sans ordi, mais je ne vous oublie pas.
    Des articles sont programmés.
    Bon mardi et à bientôt.
    Bisoux qui rêvent …

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

  24. Bonjour ma douce Clara,
    Je ris, tu as animé un fameux débat.
    Sujet très intéressant, on pourrait en discuter des heures.
    Bonne journée, bisous.

  25. où allons nous, on vient d’annoncer, que les australiens payaient les passeurs , pour ramener les migrants à leur point de depart ou dans des camps installés dans des iles désertes ! chère Clara, le monde est devenu fou …
    je t’embrasse affectueusement !

  26. Coucou Clara,
    Il y a de quoi se poser des questions, ma foi.
    Bon mardi.
    Ici toujours de la pluie… Zut ça ne fini pas par i lol.
    Prends soin de toi.
    Lolli

  27. Clara, c’est vrai que ce sont des pauvres gens, qu’ils souffrent. Mais crois tu sincèrement que tous les accueillir chez nous va résoudre la situation?
    Tous le monde peut-il héberger nourrir ces personnes? en ont ils les moyens?
    Alors que les entreprises ferment une a une, que le chômage augmente sans cesse pour ceux qui vivent déjà ici (toute nationalités confondues), où vont-il eux travailler pour, un jour, subvenir à leur besoins?
    Oui il faut aider, mais plus judicieusement ce serait des les aider à vivre dignement sans guerre, chez eux. Non pas que je soit contre leur arrivées mais n’oublions pas que cela aggrave les problèmes de la crise……enfin ce n’est qu’un avis et surtout pas une polémique. Bisesssss

  28. je suis en colère par la nouveau protocole sur les arrêts de travail car suite à mon accident du travail,je dois sur 21 jours,deux jours,et j’ai été arrêté 7 mois,donc je leur dois 3 semaines,franchement on se moque de moi là!!!!

  29. coucou clara
    c’est là qu’on voit que l’europe c’est chacun pour soi …car on ne peut pas prendre tous les migrants … il faut partager car sinon on ne peut leur redonner une vie décente et surtout, ceux qui en france n’ont rien ou presque rien ne comprennent pas qu’on trouve de l’argent pour ader les « étrangers » et pas eux ..encore des batailles à venir

    et je ne comprends pas pourquoi malgré tout ils fuient alors que les jeunes gens pourraient aider à se défendre ..

  30. C’est un atelier sur un sujet sensible et il est très bien fait. Pour être franche, je suis tout à fait d’accord avec toi et je pense que les conditions dans lesquelles sont traitées ces femmes et ces hommes sont inadmissibles.
    C’est un problème de voir que pour fuir leur pays ils risquent leur vie et ce n’est plus possible de rester sans réagir.
    Il est aussi vrai que c’est bien à la source qu’il faut agir pour redonner à ces êtres humains le droit de pouvoir vivre chez eux mais ca, c’est une autre histoire.
    Bisous

  31. Bonjour Clara!!!!
    Voilà maintenant des semaines que je n’ai plus de chez moi, que je squatte à droite à gauche, même dans ma maison je me promène avec ma valise et j’en arrive à comprendre ces gens complètement déracinés, qui perdent tous leur repères, leurs us et coutumes, leur religion, je les plains sincèrement .
    Je suis révoltée de lire certains propos, pas ici mais sur un blog où il semble qu’on se déch »haine ».
    Ce qui me choque d’autant plus c’est que des personnes commentent ici et ailleurs et qu’ils ne tiennent pas le même discours et surtout qu’ils font un amalgame de tout !!!
    http://tiot.over-blog.com/2015/06/mais-qu-est-ce-qu-on-en-a-a-faire-des-migrants-en-austalie.html#ob-comment-ob-comment-79508974
    Bisous Clara et merci pour ce coup de gueule dont tu ne dois absolument pas avoir honte!!!
    Domi.

  32. Le pédagogue :

    En ce début du mois de septembre 2015, la publication par le quotidien britannique « The Independent », de la photo de la dépouille d’un enfant mort en mer, comme des milliers d’autres personnes qui tentent, depuis un certain temps déjà, d’atteindre d’autres rivages, semble avoir provoqué « une certaine émotion », face à « l’afflux des migrants ».
    Depuis longtemps , bravant tous les dangers, des milliers de personnes, hommes, femmes, et enfants, fuyant les horreurs des pays d’origine, tentent d’arriver en Europe et d’y rester, en dépit de l’hostilité dont elles sont l’objet, et qui ne date pas d’aujourd’hui.
    Ce « processus migratoire » ne cesse de mettre en relief certaines conséquences des méfaits du système colonialo-impérialo-sioniste qui a semé, et qui sème encore, l’oppression partout.
    En arabe, les personnes qui prennent la mer pour atteindre l’Europe sont appelés « lhrraaga ».
    Les « brûleurs ».
    J’en ai déjà parlé, mais ce n’est pas la première fois que je reprends ce dont j’ai déjà palé.
    Ce sont généralement des personnes qui tentent, à bord d’embarcations de fortune, de quitter l’Afrique (et des pays situés ailleurs) pour atteindre l’Europe la forteresse), où ils sont considérés, lorsqu’ils y arrivent (ce qui n’est pas toujours le cas), comme « clandestins » (émigration clandestine).
    « Brûleurs » parce que avant de se lancer dans cette tentative d’atteindre des côtes européennes, ils brûlent tous les documents qui peuvent permettre de les identifier et donc de les expulser vers les pays de départ.
    Des pays où sévissent des régimes fondés sur l’imposture, le crime, la trahison, la tromperie, la corruption, l’injustice, la perversion, la débauche, le mensonge, le pillage, l’oppression, l’exploitation, le viol, la torture, l’enfermement, la négation de l’être humain.
    Avec ces régimes, pour les populations qui y subissent les horreurs, l’Afrique (ou des pays situés ailleurs) est un bagne, un continent où la merde gicle et dégouline de partout.
    Nauséabonde.
    L’esclavage a fait des ravages.
    Le colonialisme n’a rien épargné.
    Le système colonialo-impérialo-sioniste continue d’alimenter, d’entretenir et de répandre les ordures et la pourriture.
    Les régimes mis en place par ce système, sont tenus de tout mettre en œuvre afin de servir les intérêts de leurs employeurs.
    Ces employeurs, qui connaissent mieux que quiconque leurs employés et qui n’ignorent rien de leurs pratiques, savent qu’ils sont assoiffés de sang, d’argent et de vices, qu’ils sodomisent et massacrent des hommes, violent, méprisent, humilient et tuent des femmes, s’adonnent à la pédophilie et font disparaître des enfants.
    Ce qui a été appelé « l’indépendance dans l’interdépendance », « la révolution » ou la fin de l’apartheid, n’a pas débarrassé les « indigènes » de l’asservissement, des persécutions, de l’oppression, de l’exploitation, de l’arbitraire, des enfermements, des tortures, des humiliations, des vexations, des injustices et autres.
    Les criminels mis à la « tête » des « États » dits « indépendants » ont des comptes bancaires partout, des lingots d’or, des pierres précieuses, des bijoux de grande valeur, des fermes modèles, des haras, des propriétés immobilières sans nombre, des résidences dans les « grandes capitales » et au bord de « plages pour milliardaires », des palaces, des tableaux de peintres de renom, des cabarets, des boîtes de nuit, des salles de jeu, des restaurants, des voitures luxueuses, des avions, des bateaux.
    Ils affament et détruisent avec l’appui de leurs employeurs, investissent dans les lieux de la débauche, se font livrer par vols entiers des débauchés dits stars, artistes et autres, des alcools et des drogues à profusion, des mets pour « civilisés » que les « barbares » ne connaissent même pas de nom, raffolent de sexe sans frontières et de partouzes.
    Ils salissent et souillent tout, recourent à la dépravation, à la censure, aux usurpations, aux falsifications, aux trafics, aux trahisons, aux tromperies, aux tricheries, aux enlèvements, aux séquestrations, aux emprisonnements, aux supplices, aux liquidations, aux tueries, aux massacres et autres à des degrés inimaginables.
    Les « empires coloniaux » ont peut-être disparu, mais pas les effets du colonialisme.
    Le système colonialo-impérialo-sioniste a imposé à des populations entières de par le monde de chercher des moyens de subsistance dans des conditions, le plus souvent, atroces.
    Beaucoup parmi elles, rurales, se sont trouvées dans des faubourgs de villes nouvelles coloniales, contraintes de s’adapter à des modes de survie dans des bidonvilles.
    Ces populations ont connu la transplantation forcée dans leur pays d’origine, avant qu’elles ne soient poussées à le quitter parfois pour fournir la main d’œuvre, taillable et corvéable à merci, dont les métropoles avaient besoin.
    Le processus migratoire ne peut pas être compris en occultant l’histoire de la transplantation d’êtres de sociétés rurales, d’êtres colonisés, maintenus dans l’ignorance, dépossédés, sans moyens, dans des sociétés industrialisées qui par de multiples mécanismes ont imposé et imposent leur domination.
    Les pays d’Afrique (et d’autres pays ailleurs) restent pour les employeurs des réserves de matières premières et de main d’œuvre, des marchés pour tout écouler, des points stratégiques pour les militaires, des terrains d’expérimentations des armements, des lieux de pédophilie et autres « loisirs pour touristes », des dépotoirs multiples et variées et des décharges d’immondices.
    Ces pays sont dotés d’une armée et d’une police très opérationnelles pour les oppressions et les massacres des populations.
    À cet effet, le système colonialo-impérialo-sioniste leur vend les armes nécessaires et se charge de la formation.
    Ces armes sont vendues au prix fort par ce trafiquant, qui alimente, oriente, entretient et contrôle les conflits armés entre ses employés.
    Doté d’avions bombardiers des plus performants dans les exterminations, d’une flotte maritime pour les agressions, d’innombrables chars de carnage, de missiles, d’équipements militaires les plus récents, d’armements sophistiqués, d’armes nucléaires, le système colonialo-impérialo-sioniste répand la terreur.
    Dans ce domaine, une certaine « préséance » est reconnue à la France en Afrique, qu’elle continue de considérer comme sa « chose ».
    Depuis un certain temps, l’Europe ne veut plus que ces « hrraaga » émigrent pour atteindre « la forteresse ».
    Elle fait tout afin d’empêcher leur venue, mais ces « brûleurs » sont décidés à tout faire pour s’évader du bagne des pays d’origine.
    Ils n’ont rien à perdre.
    Ils continuent de mourir pour fuir ce qu’ils ne peuvent plus supporter.
    Afin de les contenir, l’Europe verse des sommes énormes à ses employés pour qu’ils usent de tous les moyens de rétention.
    Par ailleurs, en plus des possibilités illimitées de chaque État d’Europe, l’Union Européenne a mis en place une force (Frontex) avec des avions, des hélicoptères, des navires et autres, destinés à renforcer « la forteresse ».
    Mais rien n’arrête « lhrraga » :
    Ni les naufrages au large de l’île italienne de Lampedusa et ailleurs qui ont entraîné la mort de centaines de personnes, qui s’ajoutent aux milliers d’autres naufragés dans la mer contrôlée par cette Europe où ils rêvaient de survivre plus décemment que « chez eux ».
    Les criminels installés à la « tête » des « États » d’Afrique s’en foutent bien sûr.
    Complètement, et recourent au pire.
    Tout cela est noyé bien sûr.
    Les imposteurs, à l’œuvre depuis des lustres, ont toujours usé d’une diarrhée verbale pour camoufler leurs crimes.
    Des mots qui alimentent et entretiennent le faux.
    Gonflés d’orgueil et d’arrogance, ils répandent leur diarrhée.
    Ils donnent des leçons qu’ils ne s’appliquent pas à eux-mêmes.
    Sèment les tromperies et toutes les horreurs selon l’étable de leur loi (les tables de leur loi).
    Veulent imposer leur « Histoire », avec hache majuscule, pour décapiter la Vérité.
    Ils font semblant de « s’offusquer » des effets de ce dont ils sont la cause.
    Les coups les plus inimaginables sont montés.
    Les manipulations les plus incroyables sont pratiquées.
    Les mensonges les plus éhontés sont servis.
    Les hommes, les femmes et les enfants qui continuent d’arriver en Europe(et ailleurs), ne sont pas différends de ce qui a été décrit il y a des décennies :
    « Ils avaient le pas pesant, les bras ballants et la face effarée. Ceux qui s’arrêtaient pour les voir passer fermaient brusquement les yeux, en une minute de doute intense et subit, où l’origine et la fin conventionnelles de l’homme étaient vélocement révisées, les classifications des règnes et les métaphysiques mises à bas et échafaudées de nouveau comme un château de cartes sur leurs mêmes fondements et suivant la même systématique […] ils ouvraient les yeux : la faillite de la civilisation, sinon de l’humanité, qu’ils avaient vu défiler vêtue de fripes, ou, à tout le moins, des fripes emplies de néant » (Driss Chraïbi, Les Boucs, Paris, éditions Denoël, 1955, P. 26).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.