Et pourquoi n°8

dentifriceUne seule question aujourd’hui : savez-vous depuis quand existe le dentifrice ?

Il paraît qu’on a retrouvé des « brosses » à poils de mammouth dans les grottes préhistoriques !

Mais on sait avec certitude que les égyptiens se préoccupaient déjà de l’hygiène bucco-dentaire et qu’ils utilisaient un mélange de cendres et d’argile.

 Il y a près de 4000 ans des dentifrices étaient également composés de poudre de fruits de palmier, de terre de plomb verte et de miel.

Mahomet, dans le sixième commandement, préconisait l’utilisation du  » Fouhk « , écorce de noyer qui contient de la chaux, du tanin, du fer et du siwak pour se frotter les dents. En effet, au moment de ses ablutions, si l’Arabe n’a aucune substance à sa disposition, il doit se rincer simplement la bouche avec de l’eau.

Différents médecins au cours des siècles préconisent des recettes diverses et farfelues, par exemple :

Cascellius contemporain de l’empereur Domitien ( 51-96 ), vendait de l’urine espagnole, provenant de Barcelone ou de Tarragone, conservée dans des vases d’albâtre, qui avait la propriété de blanchir les dents et se parfumait la bouche avec les eaux du parfumeur Cosmus, dont le nom a donné le mot cosmétique. Ce célèbre parfumeur amassa une fortune en les vendant aux belles Romaines . Il faut d’abord s’entendre sur le mot hygiène. Elle n’est pas une attitude préventive à la maladie, mais correspond à un certain comportement, lié à l’appartenance à une classe sociale déterminée. Le deuxième élément, est le sens à donner au mot curetage, qui est le fait d’enlever uniquement la partie visible des déchets alimentaires.

Certaines coquettes utilisaient des cotons imbibés d’huile avec de l’essence de poivre, de girofle, de sauge, de pavot, de jusquiame et de mandragore contre les noircissures.

 En 1239, le médecin-poète Jean de Milan écrit :

« Frotte tes dents et les tiens nettes
Rien n’est si laid quand tu caquettes
Ou ris, de voir sous ton chapeau
Des dents noires comme un corbeau
Qui te donnent mauvaise haleine. »

Au Moyen-Age, les conditions d’hygiène connaissent un certain développement. En effet, toute femme bien organisée possède sa « fourgeoire », contenant l’escurette (cure-oreille), la furgette (cure-ongle) et le fusequoir (cure-dent).

Mais à la Renaissance, retournement de situation :

Se laver était un péché mortel et toute personne qui se lavait les dents était suspecte de mauvaise vie. Comme d’ailleurs au siècle du Roi Soleil et des fastes de la cour, « purgare et saignare » dominant le monde médical, il est normal que l’hygiène soit presque inexistante et les parfums connaissent de ce fait un développement considérable pour compenser ce manque de propreté. Les femmes ont recours à divers subterfuges tel que de se placer dans la bouche des boules musquées pour que les joues ne soient pas creuses et que leur haleine sente bon.

C’est au XVIIe siècle que l’hygiène va commencer à se développer, et c’est le point de départ des dentifrices actuels.  le renom d’une marque va éclipser les autres. Vers 1755, Julien Botot , médecin de Louis XV, met au point une eau  » balsamique et spiritueuse  » ( Badiane, girofle, cannelle, benjoin, essence de menthe et alcool à 80°) qui devint célèbre, à tel point qu’elle existe toujours, environ 250 ans après. La Faculté de Médecine, en 1777, reconnaît que cette  » composition est de nature à blanchir et conserver les dents et fortifier les gencives « . De plus, il eut l’autorisation officielle d’afficher sur les murs de Paris un :  » Avis sur la manière de conserver ses dents « , et obtint en 1789, à la veille de la Révolution, le Privilège Général du Roi Louis XVI.

Le point de départ de nos tubes actuels date de 1841. Un Américain, J. Rand, modifie les fabrications existantes en déposant un brevet proposant un tube métallique souple en étain pur ou en plomb pour pâte dentifrice et, à cet effet, il dépose également un brevet de pâte dentifrice : mélange de craie, de savon avec un arôme mentholé.

C’est en 1889, après Pasteur, qu’on enregistre le changement des habitudes dans l’hygiène et sur le plan dentaire avec de nouvelles formes de dentifrices, tels que les savons, provenant de la mécanisation des fabriques. Ainsi se crée une époque charnière qui va faire apparaître, dès 1905, les savons dentifrices industriels. Il se crée ainsi les premières pâtes dentifrices – vaccins.

À côté de cet aspect scientifique, il faut citer le côté commercial du fameux docteur Walton inventeur d’Email Diamant, mais a-t-il existé ?

(source : différents sites internet)

Au fait, vous pensez à vous laver les dents ? 😉

30 réflexions au sujet de « Et pourquoi n°8 »

  1. Bonjour ma douce Clara,
    J’en sais plus sur l’hygiène dentaire, je travaille chez un couple de dentiste, ils savent certainement tout cela, (rires).
    C’est très important l’hygiène dentaire, on peut avoir des maladies, dont souffrir du coeur.
    On se brosse les dents trois fois par jour !
    J’ai des brossettes, c’est mieux que des cures-dent.
    Rien de plus vilain qu’un sourire édenté !
    Bonne journée, bisous.

  2. Oui, oui bien sur, je pense à me laver les dents deux ou trois fois par jour, mais j’avoue que je n’aurais pas aimé utiliser les dentifrices dont tu nous parles ! Beurk !!!Quant à la date du 1er dentifrice, je ne sais pas du tout. Bisous.

  3. Bel historique !
    Notre alimentation moderne n’est elle pas plus corrosive que dans le passé ? Excès de sucre et produits chimiques … Bonne journée. Bises Dan

  4. Bonjour Clara, un billet fort interessant, je me lave bien sûr les dents et ce que je trouvais fastidieux quand j’étais enfant me fait dire merci à mes parents qui insistaient pour le brossage 3 fois par jour, j’ai de bonnes dents! bisous MTH

  5. Re-Coucou Dame Clara !!! Sourire
    Whaouuu, je savais bien que tu allais m’apprendre une foule de choses !!! Sourire Ravi
    Bon, je n’ai pas encore « les dents lavés » mais m’enfin, c’est que je suis entrain de boire mon p’tit café/éveil en m’instruisant chez Ma Grand-Mère Comblée Préférée !!! Clin d’oeil
    Merci pour cet article fluoré et anti-carie !!! Immense Sourire
    Bon, je file… Le tonnerre gronde aux alentours… La pluie Provençale a fait quelques dégâts sur le toit de ma Maisonnette ce dimanche !!! Nous avons du bâcher et sommes quitte pour un changement de toiture !!! Sourire/Soupir
    Je te souhaite une très douce journée Dame Clara ainsi qu’une excellente fin de semaine !!! Intense Sourire
    Mille Tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

  6. Bonjour Clara
    Je ne connaissais pas l’origine du dentifrice , du coup avec tes recherches j’en sais bien plus sur ce sujet très interessant ..on est tellement habitué à se servir de tel ou telle chose que l’evidence est là !
    Merci Clara
    Bises

  7. Oui, nous avons tous sans doute des dents bien plus belles que celles de nos ancêtres… L’urine espagnole !! Quelle drôle d’idée quand même !! Quand je pense qu’il est fort possible que de nos jours, nous utilisions encore quelques « urines espagnoles », produit tout aussi incongru, voire dangereux, dans la façon que nous avons de nous soigner, au sens large… Donc, ne rions point d’eux, pour certaines choses nous ne faisons pas mieux !!
    Super article Clara, très instructif !
    Bises et bonne journée.

  8. Se brosser les dents régulièrement est un vrai plaisir ! Je me souviens de la boîte métallique de « Bi-Oxyne » avec ses deux poudres (rose et blanche) pour les soins dentaires.

  9. Waooo que de recherches tu fais (rire)
    Bien sur qu’il est indispensable de se laver les dents après chaque repas .
    Le plus compliqué est quel dentifrice choisir ils contiennent pratiquement tous des produits toxiques , entre autre le paraben , même le fluor serait dangereux .
    Passe une bonne journée Clara .
    Ravie de te relire .
    Amitié

  10. Bonjour CLARA
    c est vraiment un article extraordinairement intéressant je n y aurais pas penser merci de cette histoire de dentifrice c est super bien je peux te le dire merci à toi de ce partage et cette découverte tu sais une chose quand j étais jeune mon père nous faisais toujours la guerre pour que nous l avons nos dents et lui ce les lavait avec de la centre du feu et oui quand le poêle était éteint car il n y avait plus de dentifrice que pour nous mais ensuite il faisait de même aussi comme nous c était question d argent je pense mais cela m est rester graver dans ma tête bien sur sauf nous je te souhaite une excellente Journée de ce Mercredi bisous et prends soins de toi Danielle

  11. Bonjour Clara,

    Me voici enfin après une longue absence, je repart lentement. Tes articles sont toujours très instructifs, un vrai plaisir de lecture. Merci pour tout. et à bientôt.
    Bises bien amicales.

    Henri.

  12. Merci pour cet exposé sur le dentifrice, j’ai souri pour certaines pratiques. Les dentifrices actuels me conviennent mais pas de blanchiment qui détruisent l’émail. Bon jeudi, bisous 😆

  13. Florence – Testé pour vous
    Bonjour Clara…je souris car en lisant ton article, j’ai pensé « cet article ne pue pas de la gueule…quoique au début..euh…ça ne sent pas très bon ! »…je ne m’étais jamais posée la question sur le dentifrice, le lavage des dents. J’ai juste entendu et répété à mon tour cette phrase, sans vraiment me poser de questions « tu t’es lavé(e) les dents ? »…oh oui, combien de fois l’ai-je entendu ou dite ? je souris à fond, mes dents bien brossées d’il y a à peine 1H…Merci Clara pour ce partage, maintenant je ne pourrais pas dire que je ne sais pas comment et pourquoi on se lave les dents

  14. Bonjour ma douce Clara,
    Je viens tout simplement te souhaiter de passer une merveilleuse journée.
    Profite un maximum de cette journée et prend surtout bien soin de toi.
    Une pluie de bisous.

  15. Un article intéressant pour connaître l’évolution (et la régression aussi à une certaine époque) d’un geste pourtant indispensable à une bonne hygiène buco dentaire…
    Oui, je me lave les dents deux fois par jour, mais avec un dentifrice naturel sans fluor (très mauvais pour l’émail des dents, contrairement à ce que vante la publicité).

    Merci et bisous, Chère Clara.

    Cathy.

  16. Bonjour
    Ton article était très intéressant!
    Et dire que pendant un moment se laver était suspicieux! C’est le monde à l’envers! LOL
    Moi je me lave les dents trois fois par jour!
    Bisous

  17. Coucou ma douce Clara

    Revoici la petite Lolli, je t’ai manqué c’est gentil,
    toi aussi tu sais. Mes amis je ne les oublie jamais
    car il guide ma ligne de conduite à travers la vie,
    au même titre que ma famille et mes amis de de
    l’autre côté de l’écran. Tu as donc une grande place
    dans mon petit cœur. Merci pour ta présence ces jours-ci.

    Alors comment vas-tu ? As-tu passé tous ces jours
    sous le signe du positif ? J’espère que tu n’as pas
    été malade. D’ailleurs j’ai toujours une pensée pour
    ceux qui le sont. Je veux bien un café oui et je t’offre
    des beignets au Nutella.

    Un peu de chaleur pour le corps et le moral ?
    Regarde… Je t’emmène en Tunisie.
    Tu cliques ici : Youtube
    Ou là : https://www.youtube.com/watch?v=duCj2asye0I

    Prends soin de toi.
    Lolli

  18. Je pense que pour l’haleine, les hommes préhistoriques n’en étaient pas à ça près… mais le petit bout de viande de mamouth entre les dents devait être insupportable. Ils ont donc trouvé la solution !!! 😆

  19. Bonjour Clara,

    je reviendrai tranquillement lire les 2 derniers textes.
    J’ai beaucoup aimé cette histoire. C’est très instructif. On parle bp de brosses à dent en ce moment car j’ai vu un reportages aux infos la semaine dernière qui parlait de la dernière fabrique de brosse à dent en France qui vient de relocaliser sa production.

    Belle semaine

  20. chère Clara, je rattrape mes connaissances, et là je suis étonnée de lire que:
    à la Renaissance, retournement de situation :Se laver était un péché mortel et toute personne qui se lavait les dents était suspecte de mauvaise vie

    je voyais la Renaissance comme une periode d’esthètique et de soins du corps!
    bisous pour toi
    Angie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *