Ne te retourne pas…

Pour la dernière sortie avant l’hiver, nous repartons quelques jours vers les gorges de l’Aveyron.

A la prochaine, donc !

Hommage à ma chère amie poétesse, disparue le 09 mai de cette année.

Ne te retourne pas

Sur le chemin où tu chemines
jour après jour, face au levant,
musardant ou ployant l’échine,
et parfois aux heures divines
cueillant la fleur et contemplant,
l’oeil attendri,
dans l’écrin de tes paumes unies
des étamines et des corolles
aux lignes rares, ou sages, ou folles,
sur ce chemin de tous les temps,
pour qu’en tes mains ouvertes en bol
où tu regardes en t’émouvant
ne se faufile, s’interposant,
l’image aux traits si dégrisants
des lendemains de fleurs d’antan,
ne te retourne pas

Sur le chemin qui se déroule
de par ton pas poussant ton pas
flanqué d’écarts un peu mabouls
dont tu te soûles
dès qu’ils sont parés d’une aura,
sur ce chemin où tu louvoies
à ton gré ou contre la houle
entre deux murs longeant ta voie,
sortes d’invisibles parois
tel un couloir à ciel ouvert
(bâbord, tribord semblant offerts)
sur ce chemin qui se déploie,
toi qui te crois libre et le clames,
fier d’un zigzag baptisé « choix »
et que tu choies comme on se came,
si tu ne te veux peine en l’âme,
ne te retourne pas.

Esther Granek, De la pensée aux mots, 1997

 

32 réflexions au sujet de « Ne te retourne pas… »

  1. Un bon conseil : ne pas se retourner.
    Merci pour ce superbe poème.
    Bonne fin de semaine, marre de ne pouvoir rien faire …
    Heureusement que thierry est plus patient.
    Bisoux, chère clara et profite bien de ton escapade !
    A bientôt.

  2. J’aime beaucoup ce poème. Merci de ce partage. Ne jamais ce retourner, laisser son passer derrière soi et surtout ne pas regarder l’horizon non plus, seul compte le chemin. Beau week-end. Bises

  3. Oups le poème ne s’était pas affiché ! je ne sais pas pourquoi…qu’il est beau j’ai failli le rater. Est-ce la poétesse belge qui a aussi composé des chansons ?

  4. Suivre son chemin sans se retourner, sans arrière pensée..Allez de l’avant et surtout ne pas se projeter au delà du raisonnable.

    J’aime bien ce texte, je te le redis certainement mais toi aussi.

    Belle ballade profites bien des derniers beaux jours, j’espère que tu n’auras pas moins 1 le matin comme nous le weekend dernier ou nous sommes partis. Mais avec le chauffage à l’intérieur la nuit se passe bien…Rire!!

    Gros bisous

    EvaJoe

  5. Un beau poème dont je ferais bien de suivre,
    Il m’est difficile de ne pas me retourner bien que je sois consciente que ça me pourrit la vie.
    Bonne vacances dans l’Aveyron, j’espère que tu auras beau temps
    Bises
    Maryse

  6. Je vois que chez toi mon lien ne fonctionne pas.
    je te le joints
    http://lespigaou.canalblog.com/
    Depuis les remaniements de canalblog il ne fonctionne plus chez certains blogs
    je ne sais pas pourquoi et comme je n’y comprends rien,
    j’attends la visite de ma fille pour y remédier.
    Re bises
    Maryse

  7. Coucou Grand-Mère Comblée Vadrouilleuse à quat’roues !!! Sourire
    Je te souhaite un excellent et riche séjour Dame Clara !!! Immense Sourire
    Et merci pour ce poème… puissant !!! Sourire Ravi
    Non, non, ok, j’y vais et je ne me retourne pas !!! Clin d’oeil rieur
    Mille très tendres Bisoudoux Chaleureux
    ***Tincky***

  8. Bonjour Clara, sublime ce poème, alors va, sans te retourner sur les chemins pour cette dernière promenade avant l’hiver. Bonnes vacances, bisous MTH

  9. bonne vacances en Aveyron Clara, en profitant des derniers jours d’automne où les temperatures sont encore douces et où la lumière se fait dorée pour nous dire que la nature va se reposer un peu avant de revenir en pleine forme prête à dérouler ses tapis de fleurs!
    bisous, amitiés d’Angie

  10. Il m’arrive fréquemment de me retourner sur mon enfance
    Elle me dit , souviens-toi du beau
    Aides-toi du moins beau pour construire
    J’aime y flâner
    Le verBe se retOurner n’est pas incompatible avec l’avenir , LE BONHEUR
    Bonnes vacances Clara
    Bisous
    @ bientôt

  11. Très beau ce poème de ton amie.
    Alors vous allez faire les gorges de l’Aveyron ? Sacrés veinards, on aimerait bien être à votre place. Nous en hiver, on fait des petites sorties de deux ou trois jours, en fonction des manifestations qu’il y a pas loin de chez nous, genre la Fête de la Transhumance à Istres, ou la fête de la Châtaigne dans les Cévennes. C’est toujours sympa, et ça coupe du train-train de l’hiver !
    Allez, plein de bisous les amis.

  12. Bonjour Clara. Merci de nous faire découvrir ce beau poème. Je crois qu’il ne faut pas passer son temps à se retourner, mais de temps en temps ça remonte le moral de voir le chemin accompli. Bonne jounée

  13. J’aime bien me retourner de temps en temps tout de même, au sens propre comme au sens figuré. Lorsque tu marches sur un beau sentier, le voir « à l’envers » lui donne un autre aspect, une nouvelle découverte pour le promeneur. Et dans la vie, il est bon parfois de voir le chemin parcouru pour avoir la force de continuer…

    En tout cas ce camping car est une idée en or. Vous êtes souvent par monts et par vaux. Drôlement sympa tout ça !!! Belle escapade à toi. Bisous

  14. bonne balade chere Clara, sans te retourner!! tres beau ce poème, merci, dans mon pays natal, il a fait tres beau ce weekend, j’espère que tu as eu la meme chose, à bientot grosses bises

  15. Bonjour, je pense que tu es rentrée puisque tu m’as laissé un gentil com. Tu étais dans un bel endroit mais il commence à y faire froid ? Bon mercredi, bisou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *