Savoir vieillir

Je viens de découvrir ce merveilleux poète. J’ai lu quelques-unes de ses poésies et j’ai vraiment aimé.

« François Fabié  (1846-1928) est un homme simple et un poète raffiné autant que profond. Sa mère était paysanne et son père bûcheron. C’est cette enfance merveilleuse qui va inspirer ses poèmes et il ne cessera jamais de chanter le Rouergue ainsi que ses pâtres, ses loups, ses rivières et ses habitants. » (short-édition)

Je trouve cette poésie sur la vieillesse fort juste et si bien écrite, avec des mots simples.

Vieillir, se l’avouer à soi-même et le dire,
Tout haut, non pas pour voir protester les amis,
Mais pour y conformer ses goûts et s’interdire
Ce que la veille encore on se croyait permis.

Avec sincérité, dès que l’aube se lève,
Se bien persuader qu’on est plus vieux d’un jour.
À chaque cheveu blanc se séparer d’un rêve
Et lui dire tout bas un adieu sans retour.

Aux appétits grossiers, imposer d’âpres jeûnes,
Et nourrir son esprit d’un solide savoir ;
Devenir bon, devenir doux, aimer les jeunes
Comme on aima les fleurs, comme on aima l’espoir.

Se résigner à vivre un peu sur le rivage,
Tandis qu’ils vogueront sur les flots hasardeux,
Craindre d’être importun, sans devenir sauvage,
Se laisser ignorer tout en restant près d’eux.

Vaquer sans bruit aux soins que tout départ réclame,
Prier et faire un peu de bien autour de soi,
Sans négliger son corps, parer surtout son âme,
Chauffant l’un aux tisons, l’autre à l’antique foi,

Puis un jour s’en aller, sans trop causer d’alarmes,
Discrètement mourir, un peu comme on s’endort,
Pour que les tout petits ne versent pas de larmes
Et qu’ils ne sachent pas ce que c’est que la mort.

François Fabié, Ronces et lierres

34 réflexions au sujet de « Savoir vieillir »

  1. 😀 Bonjour Clara !

    Je ne connaissais pas du tout François Fabié et je découvre avec plaisir cette poésie ! Superbe !!! J’aime beaucoup !

    Merci pour ce partage poétique. 😉
    BISOUS et bon lundi de Pentecôte !

  2. C’est un bien joli poème, trop sage pour moi qui veut profiter de la vie sans m’occuper de mon âge. Je pensais par exemple faire un jour du parapente ! Bon lundi, bisous 😆

  3. Je te rejoins : c’est simple et beau.
    Merci pour cette découverte.
    Bon début de semaine, en espérant que le soleil soit toujours là …
    Bisoux, clara

    dom
    PS : Hier, ce fut une broc … plate !

  4. Je ne connaissais pas le poète. C’est si vrai. Tel le bon vin, nous nous bonifions et adoucissons en vieillissant.
    Un petit coucou matinal pour te donner de mes nouvelles. Très prise par les examens divers à l’hôpital qui me prennent beaucoup de temps. Je garde le moral. Je jardine. J’écris. Je marche. J’ai mes petites filles jusqu’à ce soir. Je serais fixée sur mon traitement début juin qui pourra commencer. Belle semaine.

  5. merveilleux et sage ce poète ! vieillir n’est pas forcement drôle, mais il faut savoir le prendre, et rester jeune dans sa tête, profiter de la vie sans excès , et partir discrètement, merci de nous avoir fait connaitre ce sage, bon et heureux Lundi de Pentecôte, chère Clara, grosses bises

  6. …que faire d’autre que d’accepter de vieillir?! le faire avec sagesse et pourquoi pas avec des envies! C’est ce que je fais avec mon groupe de blogueurs…..
    Bises du jour de Mireille du Sablon

  7. Quelqu’un disait : quand on est heureux de ce que l’on fait pourquoi s’arrêter
    Le vieillissement n’altère pas l’élan créateur..
    Amitiés

  8. Bonjour chère Clara,
    J’aime beaucoup ce poème.
    Comme toi, la vieillesse me fait peur.
    Surtout perdre la santé, être dépendante des autres, j’y pense parfois.
    Il vaut mieux ne pas y penser !
    Hélas, elle est plus vite là qu’on ne le pense.
    Profitons de la vie.
    Skynet était en panne depuis hier soir ! C’est réparé.
    Je pensais qu’ils n’auraient rien fait comme c’est un jour férié, ils m’épatent.
    Bonne semaine, bisous.!

  9. Coucou Clara, un texte qui mérite d’être lu. Très bien écrit, je ne connaissais pas. Chez toi je découvre toujours quelque chose.
    Vas-tu bien ?

    Je passe te souhaiter un bon lundi de Pentecôte.
    Il fait 2° ce matin. L’hiver ou le printemps, nul ne saura le dire lol !
    Pour se réchauffer, buvons un bon café. Un petit rayon de soleil me fait de l’oeil à travers la vitre, espérons qu’il reste là toute la journée… Merci pour ta visite agréable.
    Bonne semaine et plein de douceur pour toi, tu le mérites.
    Prends soin de toi.
    Lolli

  10. Et oui, ce n’est pas « rigolo » de vieillir, mais il faut accepter cette idée, on n’est pas immortels ! Mais il faut savoir vieillir sagement, avec dignité, puis … partir sans bruit. C’est ce que nous souhaitons tous !
    Bisous ma belle et bon lundi de Pentecote !

  11. C’est un très joli poème, apaisé… Vieillir c’est aussi faire contre mauvaise fortune bon coeur et c’est ne pas oublier de penser à ceux qui auraient peut-être voulu essayer de vieillir et qui n’en ont pas eu l’occasion… Lorsque je commence à me plaindre sur ce qui ne va pas, je pense à eux… Belle journée à toi Clara. Bisous

  12. L’univers se rétrécit. Il me semble bon d’explorer souvent nos limites en acceptant de vieillir sans pour cela se résigner. Bises Dan

  13. Ce poème est merveilleux en profondeur
    il est touchant
    l’art thérapie je la pratique depuis longtemps à ma manière sans le savoir , je suis bénévole auprès de personnes qui sont sur leur dernier chemin et j’essaie au mieux de leur offrir un peu de soleil dans leur quotidien où parfois je suis leur seule visite .
    En tant que scribe , j’écris et j’offre humblement des petits moments agréables au sein de mes ateliers mémoires de vie
    Mais nous dessinons aussi ,
    Nous écoutons de la musique et certaines personnes qui ne parlent plus sont rayonnantes et se mettent à chanter
    C’est vrai que depuis que Maman est partie, mes ateliers au fond de moi, n’ont pas la même saveur, mais je suis attachée à la valeur humaine et je continue de m’enrichir auprès de ces mines ce connaissances et cet échange est merveilleux , mon petit Maxime m’accompagne parfois et il est très apprécié .
    Depuis que je me suis rapprochée de mes filles , en moyenne ville, ce lieu de vie à la campagne est mon échappatoire mais hélas 90 km aller retour, l’hiver j’ai l’impression de les abandonner à cause des routes périlleuses …
    Bon je t’ai assez pris de ton temps ce matin
    , je vais aller à la maison de retraite cet après midi , Serge est absent ce jour il est de banquet avec les supporters de l’ASM , en plus il fait beau
    Bise et belle journée

  14. C’est superbe, Clara que ce texte ! Je ne connaissais pas non plus ! Merci du merveilleux partage et bonne poursuite de ce lundi de Pentecôte !
    Amitiés♥

  15. Merci chère Clara pour ton choix.. C’est exactement ce qu’il est normal de faire lorsque les ans passent.. sans peur ni regrets attendre calmement notre heure.
    Je t’embrasse de tout coeur

  16. Bonjour Clara ,inconnu pour moi ce poète….Oui ,il y quelque chose d’angoissant dans l’avancement du temps. Peur de perdre l’autonomie, peur de tout ce qu’il y avoir d’astreignant…Dans la tête ,on peut rester jeune…mais si le corps ne suit plus ? Il y a un an j’étais soudainement hospitalisée ,septicémie etc…On ressort de là avec dix ans de plus !!!! Je commence à récupérer…mais cela jette le frisson .Il viendra un âge où la même chose laisserait en quel état?
    Merci pour avoir aborder ce sujet.
    Amitiés

  17. Bonjour Clara,
    Vieillir sereinement et profiter de tous les instants que nous offre cette vie est primordial. Je n’ai pas d’angoisse au temps qui passe bien que je viens de passer le cap du demi siècle.

    Bise.

    Philippe.

  18. En effet c’est une belle façon de parler de la vieillesse et du retrait progressif qu’elle implique. Un très beau poème que je ne connaissais pas du tout. Merci pour ce partage.

  19. Bonsoir Clara,
    oui en effet c’est un très joli poème et très sage aussi. Chaque un doit faire son chemin à sa façon mais aussi bien que possible…
    Bises amicales
    PS ce soir j’ai parlé avec un ancien prof de lycée de mes garçons. Il m’a raconté ce que notre éducation publique est devenu. Je ne savais pas que c’était si catastrophique…

  20. Bonjour, ce n’est pas indispensable de savoir vieillir si on veut continuer à faire des choses qui sont plus adaptées aux jeunes et un jour je compte bien faire du parapente et d’autres choses du même style comme le scooter sur mer. Bisous 😆

  21. Quel plaisir cette poésie, merci à l’auteur.C’est plein de délicatesse avec au coeur la vérité.. Merci beaucoup!!

    Gros bisous et profite de ce coup de mou pour te ressourcer.

    EvaJoe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.